Révolte et responsabilité

Aux temps troublés qui sont aujourd’hui les nôtres, il est quelquefois malaisé pour certains de s’en tenir à une ligne qui associe compassion et juste réflexion. Les ténèbres planétaires se font plus opaques et, en vertu de la grande Loi de Solidarité, chacun y est, peu ou prou, très sensible…

L’influence de cette force méphitique, qui s’en ira croissante, n’est aucunement à mésestimer. Toutefois (et comme toujours) ce qui importe réellement c’est la réponse personnelle qui sera démontrée ! Et si celle-ci ne prend pas sa source au sein de la juste compréhension (des tenants, des aboutissants, du « pourquoi ») il est presque inévitable que la réaction ne saurait s’en tenir à des normes positives et évolutives… Pour m’en expliquer, je vais me permettre un exemple.

On s’agite beaucoup actuellement sur les relations hommes-femmes, voire sur leurs rapports de force, sur les exactions que peuvent générer ces derniers et, en définitive, sur la notion d’inégalité. Cela est très bien, nul n’y trouvera à redire : mais à l’aune de considérations plus hermétistes, la perception que l’on peut avoir de ce problème ramène à une vision bien moins étroite…

Selon la Loi de polarité, chaque être humain expérimente l’accès à la Conscience tantôt dans un corps d’homme, tantôt dans un corps de femme ! La raison en est, comme écrit, parce que l’observation dans telle ou telle forme permet l’appréhension, la compréhension et l’exploitation de Qualités différentes : ceci afin d’obtenir, au-delà du véhicule physique (et à terme), la maîtrise des Polarités électrique et Magnétique, tout autant que pour démontrer que le Fond l’emporte éminemment sur la forme…

Comprenant cela, et en vertu de la domination masculine sur de nombreux segments sociétaux (ce que nul ne saurait infirmer factuellement), il est évident que quiconque n’analyse pas ce combat à juste escient nuit autant à ses semblables…qu’à lui-même ! Certes, il ne s’agit pas de faire preuve d’extrémisme et, au Patriarcat, de substituer un Matriarcat : non, il s’agit (comme en toutes choses) d’insister sur l’Harmonie !

Les grandioses et primes puissances cosmiques issues de l’Emanation, disparates entre elles par nature ou fonction, n’ont-elles pas, en définitive, généré une Cohésion telle que finit par apparaître la Vie ? Ce faisant, ont-elles perdues une partie de leur nature et prérogatives ? Pas le moins du monde ! Chacune a contribué à un But bien plus conséquent et lumineux. Ainsi doit-il donc en être pour tous les facteurs (j’élargis le débat ci-dessous) qui divisent dans nos sociétés et dans nos vies. Car l’Harmonie (des plans denses jusqu’aux subtils) n’est pas l’addition de puissances similaires, mais au contraire l’adhésion de forces et de formes dissemblables à un Projet supérieur qui autorise, sans que nul ne perde son identité, l’association à une Démarche autrement noble et transcendante…

En conséquence, en incorporant la réalité d’existences au sein de cette matière qui passent d’un genre à l’autre, on aurait grande peine (à moins d’être parfait) à penser que nous n’avons aucune part avec la tyrannie que subissent les femmes et en outre, postulat aggravant et totalement stupide, cette réalité va jusqu’à nuire à nous-mêmes puisque, inévitablement, il nous faudra revenir (en général plusieurs fois) arpenter la densité dans une enveloppe féminine !

Petite digression qui en dit d’ailleurs très long, ce n’est pas un hasard si les Adeptes eux aussi adoptent le plus souvent des corps d’hommes pour se manifester au sein de notre Plan physique… Que l’on se remémore l’histoire d’Hypatie d’Alexandrie, odieusement massacrée, démembrée , brûlée : et chacun en comprendra le motif…

La justification de ces quelques lignes va nous permettre d’étendre la réflexion à d’autres points : ceux-ci se rejoignant tous sur la nécessaire Harmonie (intérieure surtout) qui doit prévaloir dans toutes nos actions afin que la Lumière puisse luire davantage dans les ténèbres…

A mesure que l’on écoute les plaintes de nos contemporains (proches ou non), une évidente lamentation semble se détacher, celle-ci pouvant se résumer à une phrase : « le monde est mauvais« …

Il serait difficile de ne pas acquiescer ! Du moins en partie. Mais en partie seulement… Car à ceux qui le prétendent, on peut poser une simple question : « que faites-vous pour le rendre meilleur » ? Passivité ou refus de l’action sont-elles les réponses adéquates face aux multiples déferlements d’erreurs ? Mais d’ailleurs, de quel monde s’agit-il exactement ? Du tiers-monde ? Du quart-monde ? Le réflexe de séparativité a tellement gangrené l’esprit que beaucoup, hélas, ne se rendent même plus compte qu’il n’y a, en vérité, qu’un seul monde ! Nous le foulons, nous y vivons, mais que faisons-nous pour lui ? Réellement, profondément ? Nous employons-nous à le modifier ?

Il est triste de voir que le mal sur lequel le grand nombre disserte suscite une réplique et des réactions imparfaites et inappropriées… Mais pourquoi s’en étonner ? Combien sont-ils à saisir que « mal » et « bonheur » ont un agent de liaison improbable qui se nomme « Evolution de la Conscience » ? Je vais y revenir.

Oui, cette Sphère croule sous les inégalités et les horreurs mais, une fois de plus, nous y avons tous part ! C’est notre responsabilité personnelle, à divers degrés, qui empêche l’Onde majestueuse de balayer la Négation et la Noirceur ! Pourtant, à moins qu’il le désire ardemment, il n’est même pas demandé à l’homme de savoir ou de connaître : juste d’appliquer le « Comment » que nombre d’âmes, à travers Temps et Espace, n’eurent de cesse de démontrer !

En effet, ce Globe est balayé par de nombreuses tempêtes qui font vaciller jusqu’à l’être le plus juste et le plus droit mais, une fois l’axiome posé, l’épisode demande une résolution : et cette dernière, à titre individuel et général, passera-t-elle par des moyens similaires à l’agression ?

Les réponses que chacun peut apporter sont certes dépendantes d’expériences, d’un vécu concret qui ne peuvent qu’être personnels : cependant on peut s’appuyer sur certaines règles universelles ayant trait à un développement et une progression vers l’Unité afin d’éclairer le sujet…

Une grande Vérité fut offerte à l’Humanité dès l’origine : RIEN, absolument rien de durable, de stable, de « bienheureux » ne saurait s’obtenir sans une concrète, patiente et constante Quête de la Conscience (véritable) : Celle que l’on nomme le Joyaux, la Flamme Subsistante, l’Esprit éternel ! «  Cherchez D’ABORD le Royaume, disait le Christ, le reste vous sera donné de surcroît « …

Il y a en conséquence une orientation de vie produite par l’action (pas nécessairement physique d’ailleurs mais surtout MENTALE) qui doit jaillir des tréfonds de l’être pour révéler le Royaume précité. Ce travail intérieur est le seul à même de modifier l’environnement et même les vibrations essentielles des personnes nous entourant (directement ou pas) ! Pensées, paroles, écrits, actions : tout cela engendre une répercussion manifeste et concrète sur le Monde. L’ennoblir, le rendre plus lumineux est dès lors possible pour peu que l’on s’en donne les moyens et, surtout, qu’on le CROIE !

La notion de responsabilité personnelle telle que décrite plus haut ne fonctionne donc nullement dans un sens unique : elle ouvre également, pour qui le comprend, les « vannes du Ciel » !

Aussi, chacun a les moyens (selon ses disponibilités, charismes, possibilités) de transfigurer ce qui lui déplaît ! De fait, si les hommes savaient à quel point une vie qui repousse la séparativité et la périphérie a de la force, et les adversaires (de tout ordre) seraient défaits depuis déjà bien longtemps…

Dans l’esprit fragmentaire et illusionné de l’être humain, grandir s’assimile automatiquement à révéler de la grandeur et de la magnificence, mais en réalité il s’agit « simplement » de faire, au maximum de nos forces, avec les matériaux dont nous disposons: cet arsenal étant toutefois agrandi au fur et à mesure de l’Avancement ! Reste qu’au départ, il faut simplement le vouloir…

Se révolter est donc très humain (et accepté par Qui nous habite), mais comprendre que notre responsabilité est totale (dans un sens élévateur ou inverseur) permet surtout (si nous le souhaitons réellement) de corriger et de rectifier en notre sein ce qui se doit afin que, comme le dit l’adage, change le Monde en fonction de notre propre changement…

Notre Sphère n’est en définitive ni mauvaise ni bonne : elle est à notre image collective ! Celui qui sait que celle-ci doit se transmuter afin de devenir réelle Ressemblance, celui-là ne regardera plus le temps comme étant figé (au passé et au présent) mais se donnera les moyens de créer le futur ! Pour lui et surtout (puisque telle est la Loi de Solidarité) pour les autres… Car c’est en oeuvrant pour autrui que se trouve la Porte du Bonheur que chacun cherche imparfaitement : nul n’évoluera jamais sans se donner pour tous !! Ceci sans se soucier d’éventuels résultats : en effet, selon la liberté individuelle associé à Karma, prendra qui veut et acceptera qui peut…

Au demeurant, l’Amour, la grande Force qui peut tout obtenir, est prioritaire(selon la Loi karmique) pour ceux qui en témoignent, en attestent, en vivent ! Peu importe les moyens utilisés. Et là où le Sentiment se manifeste vraiment, des années de ténèbres ou de situations négatives cèdent le pas ! Certes, non sans conflit : mais comment la Noirceur pourrait-elle tenir et vaincre devant l’éclat d’une Conscience qui la dissipe ?

Que chacun donc se révolte (la Providence n’apprécie d’ailleurs pas les tièdes), mais que cette sédition soit exactement orientée : contre les travers personnels, les erreurs structurelles et mentales, contre l’emprise d’une densité toujours plus oppressante et génératrice de corruption pour qui ne sait la combattre ! Associée à la Compassion, Il n’est pas d’autre Voie pour qui souhaite la Paix authentique : celle-ci rejaillissant inéluctablement sur le Monde (ne fut-ce que dans notre proche entourage).

L’Humanité a toujours possédé l’Arme nécessaire à son Elévation : nous en disposons tous à titre individuel ! Et plus elle sera utilisée, par chacun dans nos existences, plus elle orientera noblement la logique incompréhension que certains portent au coeur : l’aiguillant vers le Bonheur véritable DE L’ENSEMBLE. Même (et surtout) de ceux qui veulent notre complète déception…

Thot Theurge
http://www.theurgie.com/

Ce contenu a été publié dans Hermétisme, métaphysique, Religions, spiritualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Révolte et responsabilité

  1. Jean dit :

    Bonjour Thot
    Cette mise au point me parait importante tant le concept de masculinité/féminité est présent dans chacun d’entre nous (Ying-yang) Notre cheminement sur le Sentier est donc fait de vie féminines et masculines. ( peut-être, d’ailleurs, animales ou minérales aussi)
    La part de l’un et de l’autre dans chacun et sa compréhension ontologique doit permettre à chacun de mieux comprendre la nécessité de fuir (combattre?) la séparativité.
    Mais que penser de la tendance (lourde) de la confusion orchestrée aujourd’hui (médias, groupes de pression) vers ce qui est nommé « l’abandon du genre ». Que penser de cette marche vers un « genre unique »? N’y a-t-il pas là une confusion avec les Lois de la nature qui ont depuis toujours consacré le masculin et le féminin?, Chochmah et Binah?
    L’humanité « moderne », en faisant fi de ces Lois élémentaires, mais à mon sens intangibles, n’est-elle pas en train de se perdre?

    Merci Thot

  2. Thot dit :

    Bonjour,
    ce ne sont là que miasmes dont notre temps « doit » se repaître afin que chacun puisse exprimer un Choix clair, limpide et sans équivoque possible… La Force d’Evolution systémique et planétaire qui est lancée en cette fin de Kali Yuga génère automatiquement une polarité contraire qui oblige (OU PAS) à une prise de conscience personnelle et globale.
    Rien donc que de très logique et normal : la confusion s’avance en parallèle de l’Harmonie. C’est à chacun de vouloir, de savoir et d’attester quel Sentier lui semble le plus évolutif…
    Harmonie, cher ami.

  3. Patricia dit :

    Bonjour après être passé par cette phase de révolte que vous décrivez je me retrouve complément dans votre texte qui résonne en moi quant à la notion de notre entière responsabilité et de la difficulté a l’assumer pour devenir complètement libre et conscient. Ce texte renvoie chez moi à la difficulté à aller éclairer les endroits les plus sombres de notre personnalité, ceux que nous refusons de voir de nous mêmes. Il n’y a pourtant qu à cette condition que nous pourrons apporter la lumière qui viendra dissoudre notre propre obscurité en assumant la responsabilité de ce que nous créons

    • Thot dit :

      Bonjour,
      que répondre à une personne qui a décelé le dilemme ? Peut-être lui souhaiter le meilleur afin d’y apporter une réponse adéquate 😉
      Harmonie pour votre être et pour tous ceux qui s’en approchent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *