Elite, Kabbale et N.O.M.

Partagés entre leur (juste) désir de défendre certains fondements sociétaux (famille, aspect social, nation, etc), nombre de personnes s’engluent quelquefois et se méprennent ou ignorent les conséquences d’une confrontation par trop binaire et brut… La méconnaissance jouxte ici l’incohérence : l’émotionnel l’emportant sur la raison et le factuel.

Pourtant, en analysant en profondeur beaucoup pourraient se rejoindre : pour autant que la subtilité soit de mise….

S’il est certes avéré que certains mouvements, groupes ou institutions s’échinent à briser les saines règles ou valeurs civilisationnelles, et attaquent aussi, très durement, tous ceux qui projettent une vive lumière sur leur véritable nature (les religions révélées et l’Hermétisme), cette réalité ne doit-elle pas néanmoins être réorientée justement? Ce que d’aucuns nomment, à l’instar de l’Ecriture, la Synagogue de Satan, est-elle réellement et uniquement sous la coupe d’une certaine communauté ?

Il existe en vérité plusieurs aspects qui se rejoignent, qui se mélangent, et qu’il faut bien identifier et distinguer : fondamentalement, nous avons ici affaire (et depuis des lustres) à des attaques frontales ET insidieuses, par l’extérieur (la société) ET l’intérieur (l’institution religieuse, les Cénacles initiatiques mineurs et visibles). Mais il faut ici (re)préciser que ce n’est là QUE le fait d’une élite !! Cela n’a rien à voir avec le quidam de base ni avec les personnes réellement spirituelles et donc capables de s’ouvrir à l’universalisme chrétien. Même si elles sont juives… Ces dernières étant d’ailleurs aisément sacrifiables sur l’autel des véritables manipulateurs ! Car là où existent des objectifs, des projets, des intérêts majeurs, la race ou la culture n’entrent pas en ligne de compte : il n’existe plus qu’une hiérarchie sociale (voire idéologique, financière ou intellectuelle) qui n’a cure de la base et qui la sacrifiera le cas échéant. L’histoire est d’ailleurs là qui nous le rappelle…

Sachant cela, il est logique que tout ce qui peut amener davantage de pouvoirs sur la masse est recherché par ceux qui s’estiment supérieurs à la majorité des hommes. Il est donc parfaitement normal que certains mouvements dits secrets et certains réseaux influents, telle la Franc-Maçonnerie, furent infiltrés au plus tôt (et désormais totalement réorientés) afin de servir d’autres plans…

Cette dite Franc-Maçonnerie (au sein de certaines Loges) peut donc quelquefois utiliser la Kabbale (du moins en partie), soit, mais qui faut-il annihiler : l’aspect ésotérique du « Judaïsme » qui est détourné et sert des projets involutifs ou ceux qui infiltrèrent la FM et en ont désormais l’absolu contrôle ? C’est la tête qui est importante, pas les membres (par ailleurs subalternes)… Les véritables décideurs ne sont d’ailleurs pas au sein des Loges, mais bien ailleurs et bien au-dessus ! Dès lors, le seul moyen de les atteindre n’est pas tant de discerner un tant soit peu leurs agissements (cela ne les empêche nullement de poursuivre leurs oeuvres) mais d’intégrer et d’appliquer dans notre vie de tous les jours, dans notre environnement (direct ou virtuel) certaines notions d’ordres métaphysiques qui ont bien davantage de puissance et, surtout, de constance…

Ces notions se retrouvent au sein de toutes les religions majeures (d’où les attaques qu’elles subissent) et même de l’Hermétisme bien compris. Il est ici question de valeurs supérieures : non élitistes et acceptables par chacun ! Et celles-ci se discernent également, il faut oser le dire, au sein de la Kabbale. La véritable…

Rejeter certaines notions métaphysiques juives (ou prétendues telles, comme la Kabbale) parce qu’une élite est peut-être en mesure d’en abuser négativement, cela reviendrait à rejeter le Précepte du Christ parce que le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial) impose depuis plusieurs années « l’humanisme » à travers le monde : avec les conséquences dramatiques que l’on sait… Pourtant, ce n’est pas parce qu’une notion positive et évolutive est détournée par certains qu’il faille éviter cette dite notion ! Agir ainsi serait perdre triplement : au niveau de l’intelligence, de la déduction, de l’évolution. Rejeter le bébé avec l’eau du bain est vraiment la dernière chose à faire : ce serait détruire un support d’analyse qui est absolument nécessaire pour déterminer avec justesse tenants, aboutissants, projets, objectifs et moyen de combat.

Ce serait d’autant plus stupide, et chaque personne peut aisément le découvrir, que la Kabbale n’a pas grand chose à voir avec le Judaïsme (et certainement pas dans le sens où elle en serait exclusivement issu) ! Mais c’est l’intelligence de certains, l’élite oligarchique décrite ci-dessus, de nous pousser à le croire. Et ce depuis belle lurette… Pourtant, et bien avant le peuple Juif, la Kabbale était une source de Savoir (que chacun qualifiera comme il veut) au sein de nombreuses autres cultures (chinoise, hindouiste, celtique, germanique, égyptienne, chaldéenne, pour n’en citer que quelques-unes)… Et encore ces derniers peuples n’en eurent-ils connaissance que de manière dénaturée et fortement mineure.

Il faut donc oser le dire et le répéter, à l’instar de l’hexalpha (à ne pas confondre avec l’Hexagramme..) qui orne le drapeau de l’Israël moderne (signe connu depuis la plus haute antiquité en Inde ou en Asie centrale et qui n’a absolument rien à voir avec David ni Salomon), la Kabbale hébraïque, même si elle dénote une philosophie et une métaphysique très pointues, est un agrégat de savoirs épars et multiples rassemblés (entre autre) lors de la période d’esclavage en Egypte… Cette Connaissance (théorique et pratique) ne pouvant être réellement utilisées que par ceux qui détiennent certaines Clés, on concédera sans peine que les juifs du quotidien, les petites gens, sont loin d’être dans ce cas et qu’ils n’ont donc pas à être assimilés au pouvoir inverseur qui déverse son venin à travers le monde…

Ceci étant compris, il faut voir plus avant et saisir éminemment que toute chose peut être utilisée pour l’évolution de tous OU l’involution… C’est affaire de conscience personnelle et d’objectifs. Au sujet qui nous occupe, cette notion de responsabilité se comprend d’autant mieux si on sait que la Kabbale recèle fondamentalement trois niveau majeurs : intellectuel et semi-opératif, opératif (et donc potentiellement dangereux), contemplatif-mystique (totalement positif car centré sur l’évolution de soi, des autres et la « vision » de Dieu). Inutile de préciser que ce dernier aspect est dédaigné et ignoré par tous ceux qui axent pensées, vie et actions sur leur personne, un groupe, une culture, une religion, ou des projets très spécifiques. Ce qui du point de vue sociologique est du tribalisme (ou de l’élitisme), du point de vue philosophique c’est de la religion close, et au niveau mystique c’est une définition assez exacte de ce qu’est le Mal… Ce dernier se caractérisant (sous de multiples aspects) par la volonté d’utiliser certaines puissances (de tout ordre) et de les ramener à soi : le désir étant de rayonner à la périphérie (coupé des autres tout en les dominant) et loin du Centre où se trouve pourtant, faut-il le rappeler, la Source, la Grâce, la Finalité…

En ce domaine comme en d’autres, et toute personne objective l’admettra, le véritable danger n’est donc nullement extérieur : il vient (comme toujours) du coeur des hommes. L’extérieur n’est que l’effet et les conséquences de ce qui part de l’intérieur. Cela signifie que si une petite majorité d’hommes peut décider ce qui est « bon » pour la masse, la manipuler et l’orienter, elle ne le peut qu’après avoir détruit les valeurs fondamentales qui caractérisent une civilisation digne de ce nom : valeurs qui se retrouvent également au sein de toute religion ou philosophie supérieures, c’est-à-dire qui s’axent sur le Précepte christique.

Ceux qui se battent pour davantage de justice sur ce globe, que ce soit au niveau social, politique, métaphysique, se doivent donc de comprendre que tout iota de lumière véritable, qui s’articule donc autour d’une réelle harmonie (sans syncrétisme d’aucune sorte) et sur des valeurs désintéressées (c’est-à-dire réellement universelles), doit dès lors être préservé et mis en avant de manière saine et intelligente. La juste lutte est surtout verticale, pas seulement horizontale ! Rester à ce dernier niveau c’est permettre encore et toujours la domination de ceux qui ont le pouvoir de le faire : car l’horizontal leur appartient (pour un temps)…

Il me semble en définitive qu’il faille impérativement et impérieusement rejeter TOUTES les tentatives de division qui ne servent qu’un caste très infime. L’ennemi véritable n’a jamais été au bas de l’échelle ! La lutte est vaine et perdue d’avance si chacun se détermine uniquement en fonction de sa croyance, de sa couleur, de sa culture, de son éducation. La guerre a laquelle chacun est obligé (même si certains ne le perçoivent pas encore) est bien plus importante et historique qu’il n’y paraît : il s’agit d’un conflit véritablement civilisationnel qui déterminera (car c’est inéluctable) à quel point les valeurs du N.O.M. s’imposeront, et à quel degré émergera l’opposition. Si l’ennemi est distingué mais que d’aucuns élargissent les actions des premiers vers tous ceux qui ne partagent par leurs opinions, alors le danger est de plus notables. Voir et comprendre est très bien, mais si la résultante n’est pas basée ensuite sur le Commandement supérieur l’Humanité ne suivra que ses bas instincts. Ce qui sera, à nouveau, tout bénéfice pour l’élite.
Thot
Plus d’infos sur : http://www.theurgie.com

Ce contenu a été publié dans Hermétisme, métaphysique, Politique, social, Religions, spiritualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Elite, Kabbale et N.O.M.

  1. Jean-Pierre dit :

    Sujet sensible, en effet cher Thot….Il n’est que de lire « Essai critique sur l’Exode » pour se convaincre de la parfaite manipulation qui a arraché l’esprit véritable de la Kabbale ancestrale au profit d’une minorité qui se l’est depuis totalement approprié.

    Merci pour l’éclairage..

  2. Thot dit :

    Mais de rien. Et pour aller dans votre sens, l’appropriation ne se limite pas à ce seul sujet 😉
    Harmonie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *