Corruption des Principes

Un petit extrait de mon nouveau livre : « La Mère Cosmique et l’Évolution humaine : les processus de l’Intelligence Divine à travers l’interaction universelle des Consciences ».

Nous le vîmes, l’Humanité est restreinte dans sa compréhension des choses essentielles ! Elle subit par ailleurs un esclavage d’autant plus exhaustif qu’il s’inscrit dans une ère particulière où, selon le Schéma Planétaire actuel, nous sommes au plus bas de l’expression dense… A ce titre, toutes les forces de la matérialité, s’inscrivant[1] dans un processus complexe accentuant le déroutage des Préceptes liés à la progression spirituelle de notre engeance,[2] ont désormais une considérable latitude pour asseoir leurs prérogatives.

Un cycle éminent, particulier, significatif, est en cours : mais peu nombreux sont-ils à le constater…

Le Monde poursuit sa marche mais, à l’exception de ceux qui sont les instigateurs de la détention et de la déviation du mental humain,[3] combien sont-ils, sur cette Sphère, à pouvoir déchiffrer avec une certaine exactitude les signes du temps, les différents « pourquoi », le sens, la vocation et les Voies offertes afin que l’essor de l’homme devienne une réalité ?

Mais ce qui rend notre époque[4] particulièrement singulière c’est la confrontation, de plus en plus frontale, entre les tenants d’un ordre axé fondamentalement dans et pour l’unique densité, face aux personnalités ou Individualités ayant compris, selon degrés différents, la différence entre la substance et l’Essence, entre l’éphémère et le Perpétuel, entre la nécessité MAÎTRISÉE du premier facteur afin d’éveiller le Second…

Cette lutte se traduit par le retour sur Terre de multiples consciences « en sommeil » ! Comme je l’écrivais en d’autres livres, désormais les plus mauvais rejetons[5] sont revenus sur le Globe : s’affrontant, de façon de plus en plus visible, jusqu’à la fin d’une certaine Phase[6]  dans la Guerre « ultime »…

Cette étape correspond à l’émergence progressive de la 6e Race-Racine, à l’Édification à venir de nos Logos Planétaire et Solaire, à l’intensification de la Loi rétributive servant à purifier le Milieu environnemental, et au fait que le Modèle d’Évolution Terrestre ne peut plus recevoir de NOUVELLES âmes.[7] En conséquence, notre Planète et l’échéance contemporaine sont le terrain d’un affrontement « terminal »[8] entre toutes les consciences qui, depuis l’ère lémurienne,[9] font le choix du transitoire trompeur ou, inversement, de l’Authentique impérissable.

Au-delà de la prégnance attestée par la réalité subie actuellement, tout ceci nous explique aussi pourquoi les temps actuels sont réellement d’importance !

Avant de déchiffrer, tout au moins sur le fond, les divers procédés exploités par la Nuisance (qu’elle soit subtile ou non) pour contenir notre race à un niveau indigne, et ceci en divisant au possible tous les facteurs sociétaux, peut-être serait-il judicieux de nous pencher brièvement sur les classes de monades intégrées à notre aventure ici-bas…

Cinq groupes d’âmes différentes structurent notre espèce :

– issus du noyau lémurien : le véritable homme terrestre.

– Créés au temps de l’Atlantide.

– En provenance de la chaîne antérieure : la lunaire.

– Originaires d’autres planètes.

– En attente d’une incarnation.[10]

Tout ceci n’a rien de spéculatif :[11] même s’il est hautement exact que notre science matérialiste ne peut attester l’évidence de cette réalité ! Mais il y a bien d’autres sujets, il est vrai, que ses technicités ne peuvent analyser ou comprendre : cela n’empêche nullement ces éléments d’êtres réels…

Toutes ces âmes, intégrées dans la forme ont Mission et Devoir, dans le plein respect de leur liberté, d’acquérir la Soi-Conscience : c’est-à-dire d’élever leur personnalité et la plaçant sous les Feux de l’Esprit Auquel elles doivent s’unir…

Ce processus se nomme, comme chacun qui lit ce livre doit le savoir, l’Individualisation : octroyant la maîtrise progressive sur tous les Plans, dégageant des mirages grâce au juste discernement,[12] et conférant aussi, ne l’oublions pas, l’exacte compréhension de ce que sont les stimulations méphitiques dans l’environnement terrestre…

C’est donc vers cet État de l’être, afin d’empêcher son émergence[13] que se portent, depuis toujours, les attaques diversifiées de tous ceux qui, dans leur champ de possibilité, par ignorance, propension à la satisfaction sensorielle, désir de domination[14] ou réelle vilenie,[15] s’emploient à diluer, pervertir ou inverser les Normes éducatives !

C’est à cette fin que tendent les espoirs des Négateurs métaphysiques et à ce titre, dès leur immixtion, s’élaborèrent des initiatives allant dans ce sens. Ce ne fut guère laborieux d’ailleurs : nous sommes tellement friands de plaisirs rapides, fussent-ils particulièrement éphémères et répétitifs…

Dès l’apparition du mental,[16] l’intelligence d’un grand nombre d’hommes, subordonnée à leur intention primordiale,[17] fut bloquée à un niveau inférieur : lequel ne concernait plus que la condition biologique et la satisfaction de ses expressions physiques… Il est vrai que la maîtrise quasi complète des Plans inférieurs octroie aux négateurs un grand pouvoir sur la psyché humaine. A ce sujet, un point mérite une explication.

Il est profondément exact que notre périple dans la matière nous positionne en quelque sorte sur des niveaux de conscience inférieurs voire subalternes :[18] et ce jusqu’à pouvoir les distinguer dans un premier temps, et les contrôler en finalité. Hélas l’homme, au sens global du terme, n’a quasiment aucune notion de cette réalité : la méconnaissance ayant consolidé son triste chemin dans la société…

Toutefois, et c’est un élément sur lequel on n’insiste pas assez, s’il est patent que la liaison entre nos véhicules inférieurs nous intègre automatiquement sur les Plans mentionnés, il est tout aussi indéniable qu’à mesure d’une centralité grandissante et d’une épuration structurelle notoire ces échelons vibratoires, ces Plans, non seulement auront moins d’impact sur l’être mais, paramètre important, bénéficieront même d’une radiation bénéfique, positive, vivifiante, compte tenu de l’élévation personnelle !

En s’édifiant l’homme altère la Noirceur dans tous les environnements auxquels il a accès… La porte s’ouvre dans les deux sens ! Et contrairement à la plupart des individus cheminant ici-bas, la Sédition le sait fort bien et s’active en conséquence dès que se décèle une impulsion ascendante, fut-elle modeste, se reflétant sur les Plans sus-mentionnés.

Il en est ainsi, techniquement, car ces entités, bien qu’en déliquescence et endurant une très lente désagrégation, bénéficient cependant toujours d’acquis antérieurs[19] et d’un Savoir autorisant, comme il fut écrit plus haut, l’influence et la suprématie sur des formes « inférieures » (comme la nôtre) : d’autant plus si elles s’avèrent ignorantes, naïves, impatientes ou stupides…

Ces êtres sont les déchets du Schéma Planétaire Martien qui ne purent[20] accepter la Loi d’Évolution et qui, alors que le Processus Majeur se terminait sur leur Sphère, furent inéluctablement laissés à la marge et voués à une agonie prolongée puisque, ayant perdu leur âme après des millénaires de négation étalés sur de nombreuses incarnations,[21] le Souffle Divin n’opère plus en eux et entraîne un inexorable et véritable trépas…[22]

Hélas, tandis que cette décomposition structurelle prévalait, sur une lointaine planète certaines formes commençait à se cristalliser et reçurent finalement la lumière du mental : un réel cadeau et un appel d’air prodigieux pour ceux qui dépérissaient et agonisaient avec lenteur…

J’ai déjà expliqué ailleurs pourquoi cette réalité vit le jour, et la raison pour laquelle notre cycle débuta alors même que la dégradation des méphitiques n’était pas complète : je n’y reviens donc pas. Reste que, depuis lors, c’est par le biais des hommes que ces organismes se préservent de l’anéantissement total inévitable !

Ils trouvent effectivement, en nous et grâce à nous, par triangulation, tout le nécessaire à leur survivance… Du moins tant que notre maturité existentielle, notre structure, ne soit en mesure de se prémunir de ce véritable vampirisme vibratoire et énergétique.

Dans la pratique, leur continuité existentielle participe de la mise en oeuvre de procédés menant à l’accaparement d’énergies humaines spécifiques afin de remplacer Celle[23] qu’ils ne sont plus en mesure de percevoir.

Se trouve d’ailleurs là une des raisons liées à la mortifère situation vécue par l’Humanité depuis des lustres. En effet, l’expression de cette Force Divine se trouve dans l’intimité la plus absolue de notre stature biologique : à savoir le sang, le sperme, la cyprine…

La densité vibratoire de ces composants, reflétant la Vie sur le Plan dense, est le substitut « parfait » autorisant que se poursuive l’existence de ces entités !

Par suite on saisira avec acuité pourquoi, au-delà du souhait consistant à générer un funeste karma planétaire, il est primordial que perdure l’écoulement du sang,[24] ainsi que la concrétisation de pulsions axées sur le sexuel, le sensuel, le charnel…

Ce n’est qu’ainsi que les vibrations en résultant peuvent sustenter, « raffermir », conserver ceux qui militent, corrompent et oeuvrent pour que se signalent au possible ces courants vibratoires terriblement médiocres : lesquels garantissent aux funestes et morbides instigateurs autant une pérennité personnelle qu’une déchéance humaine.[25]

Les funestes effets de l’attaque s’avèrent donc multiples ! La captation de ces vigueurs énergétiques, en s’appuyant sur les erreurs structurelles de l’homme, octroie non seulement la possibilité de survivre mais, puisque la Règle Éducative à force de loi au degré universel, les fourvoiements de notre engeance impliquent nécessairement de fréquents rééquilibrages[26] et, puisque les causes impliquées sont loin d’être constructrices, cette réalité engendre encore plus de chaos au sein du Monde : ce qui amplifie à plus forte raison le désarroi, l’incompréhension voire le désespoir du grand nombre…

Ces multiples terreaux, mais faut-il le préciser, sont on ne peut plus féconds pour la Nuisance incitatrice : laquelle trouvera ensuite, d’autant plus aisément, la matière nécessaire pour fertiliser[27] son mortifère, intense, mortel, immense travail de déstabilisation, de bouleversement, d’inversion…

Qui donc osera prétendre que la race humaine n’est pas intégrée dans un sombre et sordide cercle vicieux ? Et combien de temps encore l’espèce intelligente que nous prétendons être refusera-t-elle de concéder qu’au fond, malgré les différentes sollicitations dont elle est la cible, aucun responsable n’est à rechercher en dehors d’elle-même ?

Comme il fut dit ou écrit :[28] il n’est véritablement que la Quête de la Conscience, la recherche de la Centralité, qui puissent créer les très graduelles conditions susceptibles de renforcer « l’immunité spirituelle » sur Terre ! Car il n’est en effet, fondamentalement, que l’ignorance qui soit désignée à la vindicte, la fureur et la jalousie des méphitiques…

Ces véritables errances vampiriques[29] ne font donc pas partie du Grand Cycle d’Évolution terrestre ! Et puisqu’elles sont basées essentiellement sur le Plan astral, leur condition ne favorise pas réellement une incarnation physique ou éthérique.[30] Toutefois, ces êtres sont quelquefois en mesure, par le biais de serviteurs zélés,[31] d’investir un véhicule physique pour une très courte période ! C’est excessivement rare,[32] et les raisons importent peu, mais pour s’en convaincre il n’est besoin que de se rappeler, ou de noter, ce qui fut écrit à propos des disciples du Christ qui, sous Ses injonctions et après transmission de Pouvoir,[33] eurent mission et possibilités de guérir les malades et possédés SAUF une catégorie spéciale d’esprits…

Pour ceux qui ne connaissent cet événement, la réponse de l’Oint à ses disciples qui Lui demandaient pourquoi ils ne purent chasser ce type d’entité fut celle-ci :

«  C’est parce que vous manquez de foi. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne: ‘Déplace-toi d’ici jusque-là’, et elle se déplacerait; rien ne vous serait impossible. Cependant, cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne… »

Inutile d’en dire davantage à ce sujet…

En résumé, tout ceci nous informe sur les raisons des intensités guerrières et sensuelles persistant dans nos sociétés ! Bien que les hommes sont, il est vrai, des acteurs incontournables de cet état de fait, une des sources de cette situation est loin de faire partie de ce Monde…

Ces natures inharmonieuses n’ont pour objectif que de perdurer et, à ce titre, inondent les Plans inférieurs (auxquels est réceptif notre Règne) de maintes effluves piégeant l’Humanité au niveau de sensations, dynamismes, élans, désirs, orientés vers et pour l’unique matérialité ! Les effets sont littéralement désastreux et nous maintiennent depuis des millénaires dans une prison mentale extrêmement robuste…[34]

Ainsi qu’il fut écrit ci-dessus, l’apport énergétique utile et nécessaire pour que perdure l’existence de ces entités s’obtient par triangulation : c’est-à-dire par une mise en relation indirecte, en usant d’intermédiaires… Ces êtres en effet sont à ce point désincarnés qu’ils ont besoin de connexions, de médiateurs, afin d’acquérir ce qui les maintient en vie. Ceci permet, en outre, de rester invisible[35] et tout autant de bénéficier de plusieurs égrégores renforçant le crucial approvisionnement énergétique…

C’est dans cette perspective que notre nature, n’ayant dans sa généralité nulle conscience de ce constat pernicieux[36] fut ciblée au plus tôt…

En tant qu’homme, effectivement, nous bénéficions toujours d’une âme[37] et, par extension, d’une liaison concrète avec les Forces qui la maintiennent et l’irriguent de vigueurs sans pareille ! Dès lors, compte tenu d’une structure humaine globalement incohérente, réactive aux multiples possibilités de contentements charnels, de satisfactions dans la matière, de jouissances pour et au sein de la seule densité, de domination sur autrui,[38] nous intéressâmes immédiatement ceux qui comprirent à quel point, du fait de notre disharmonie structurelle et de nos passions brutes et instinctives, il serait aisé de nous manipuler, de nous orienter, de nous diriger vers l’assouvissement plénier de nos divers désirs mortifères : ce qui par suite, inévitablement, libérerait la subsistance vibratoire espérée…

Comme l’écrivait fort justement Guillaume Delaage dans son excellent ouvrage « Le choix atlante » ,[39]  « depuis que le Mal venu de l’espace est entré sur notre planète, l’être humain doit sans cesse se battre avec lui-même mais aussi avec cet adversaire invisible. Pour exposer les choses d’une manière simple, je dirai que ces Forces déviantes (par rapport à la Loi Universelle) et erratiques ont trouvé avec la Terre et ses habitants un potentiel dans lequel elles puisent des énergies nécessaires à leur survie.

Celles-ci sont générées de trois manières essentielles : le corps vital d’un individu ou d’un animal, les émotions et le sang. Bien entendu, la préférence pour ces entités négatives (mais possédant une grande capacité d’analyse) est l’être humain car la vitalité ou corps éthérique de celui-ci est supérieure à celle d’un animal. C’est du reste pourquoi on sacrifiait jadis dans les grands cultes du Yucatan, de Chaldée, de Babylone ou d’ailleurs, de malheureuses victimes que l’on égorgeait et dont le sang repaissait ces « entités » délétères. En effet, le sang comme le sperme sont les véhicules matériels de l’énergie très haute et très pure qu’est l’Énergie Divine (Akashique).

 C’est pourquoi, lorsqu’un individu vit une émotion violente, celle-ci joue sur ses différents corps et extériorise une énergie puissante. Elle devient donc une nourriture pour ces entités. Associée à des millions, pour ne pas dire des milliards, d’autres énergies de même nature émises par d’autres êtres humains, elle est alors la goutte d’eau qui s’unit à d’autres gouttes d’eau, pour former un bouillon négatif. C’est ainsi que ces Forces ont trouvé ce moyen actif pour se nourrir…

Bien entendu, cette nourriture ne concerne qu’une certaine catégorie des émotions humaines, celles qui sont en «  phase «  avec ces entités et qui vibrent à des octaves très basses, donc très proches de leur mode d’existence. On comprendra plus facilement pourquoi leur plan s’oriente, depuis toujours, vers ce qu’il y a de plus négatif en l’homme. Grâce aux techniques contemporaines (les médias) un véritable « supermarché » de violence et de lubricité, suscité par ces Forces Noires elles-mêmes, est offert en permanence à ces entités. »

C’est donc de la sorte que, au fil des âges, ceux qui devinrent finalement les Princes de ce Monde, eurent[40] à leur disposition de nombreux « Égrégores Noirs » : autrement dit un ensemble d’hommes[41] qui, en raison d’une démarche existentielle inféconde, sinistre, nébuleuse, accentuent la suprématie des puissances involutives en leur permettant non seulement de survivre et de renforcer leur position dominante mais, plus grave encore, en perpétuant également un cercle vicieux planétaire où, c’est inéluctable, s’insère fatalement la rétribution karmique… Tout ceci resserrant plus encore le nœud coulant dans lequel l’Humanité, par ses membres fautifs,[42] s’est placée elle-même…

Ce sombre esprit de groupe, sur la base de la disharmonie structurelle des individus qui le composent, infiltre désormais toutes les composantes de la société : à l’échelon social, politique, religieux, financier, familial même quelquefois… Il faut toutefois ici le répéter, cet agrégat de potentialités et de personnalités est, dans une très large mesure, absolument méconnaissant de la chose ! Ces hommes et femmes ne sont que les prisonniers qui, sans cesse, construisent et consolident les murs de la prison les maintenant à la périphérie…

Reste que cette ignorance est certes un obstacle et un frein, mais nullement une immuabilité ! Un jour, peut-être, pour telle ou telle raison, un rayon de lumière saura les atteindre : aidant à la réflexion et au changement intérieur. Il n’en sera pas de même des sujets positionnés, comme nous le verrons plus loin, au sein de quelques mouvements étiquetés comme « Groupes Noirs ». Ceux-ci, à l’inverse de l’ensemble précédent, étant constitué de personnes qui, pour certaines d’entre elles, sont parfaitement informées du caractère ténébreux intégré aux voies qu’elles arpentent : elles savent pareillement qui elles servent…

Quoi qu’il en soit, et c’est la logique même, si quiconque souhaite posséder une ascendance prégnante sur l’Évolution spirituelle du genre humain, afin de la maîtriser et de la diriger vers quelque configuration esclavagiste, il est besoin pour cela de contrôler certains facteurs significatifs et notables : tel l’argent, le socio-politique, le médiatique, le religieux, l’initiatique…

Il est aussi hautement nécessaire de disloquer, subvertir, miner voire altérer tout enseignement éducatif mettant en exergue la Destinée du genre humain au-delà de la norme physique ! Et à ce titre, rien n’est plus efficace que d’accentuer la brisure du tissu social, ethnique, familial, national, confessionnel, communautaire.

L’essentiel étant de s’employer pour qu’émerge progressivement une guerre À L’ÉCHELON HORIZONTAL : de telle sorte que les véritables parties prenantes ne soient pas véritablement distinguées… Il importe en conséquence d’altérer un maximum de composantes de la société afin que de multiples désaccords débouchent sur un hyper conflit autorisant, peu à peu, une intensification de l’esclavage dans la densité ! Dans cette perspective la séparativité, nous le voyons déjà, est partout présente.

Car en effet, pour que s’instaure une aura qui ne laisse que peu de place à la réflexion profonde, il faut absolument contenir la réalité que l’on superpose à l’esprit de la masse ET, en parallèle, si d’aucuns désirent néanmoins s’en extirper, la mener vers de multiples déceptions[43] qui refermeront le piège : empêchant, au possible, que se cherchent des réponses en-dehors du cadre inique préétabli… Ce cadre devant être absolument et uniquement matériel !

Thot Théurge
https://www.amazon.fr/gp/product/B089CK74YR

 

[1] D’ordinaire sans qu’elles le sachent.

[2] Et au sein duquel, du fait des errements temporels, s’infiltre Karma.

[3] Ainsi que, à l’autre extrémité, l’auguste Fraternité de Lumière, les disciples, les aspirants.

[4] Et celles qui viendront ensuite.

[5] Mais tout autant les meilleurs…

[6] Celle dans laquelle nous nous trouvons actuellement.

[7] Elles ne sauraient rattraper le Développement actuel atteint, fut-ce au prix d’énormes lacunes, par l’Humanité… Elles sont donc dirigées ailleurs ou feront partie d’un prochain Cycle.

[8] Il n’est pas véritablement final, car les êtres et les entités négatives ne seront pas encore annihilés : mais leur défaite annoncée aura pour cause et source une exacte compréhension des Règles unitives et vivifiantes destinées à la globalité humaine : ce qui empêchera la Sédition, peu ou prou, de pervertir les hommes et de les entraîner en masse vers la périphérie… L’anéantissement intégral prendra effet lorsque notre Ronde actuelle sera terminée et que notre Globe passera en obscuration planétaire !

[9] Où nous reçûmes le mental.

[10] Généralement ces Consciences sont profondément avancées et elles servent notre engeance de différentes manières… Inutile d’en écrire davantage ici, si ce n’est pour spécifier que leur présence se dévoile souvent en fin de Cycle.

[11] À moins de nier la Tradition et les Maîtres ayant partagé l’Enseignement.

[12] Des esprits, notamment…

[13] Surtout globale.

[14] En ce qui concerne l’échelon humain.

[15] Surtout pour les entités subtiles.

[16] Celui-ci étant un Brasier portant vers l’Unité OU une flamme totalement dissociative…

[17] Mais aussi sous les  incitations des déchus.

[18] Physico-éthérique, astral, bas-mental

[19] Que ce soit au niveau du mental, de la Connaissance des énergies (et surtout de l’utilisation de celles-ci), d’une possibilité d’utilisation inversée des Forces à plusieurs niveaux ou aspects : tout ceci au travers de paliers de conscience qu’elles exploitent avec aisance du fait de leur très longue existence…

[20] Ne voulurent…

[21] Manifesté par la perte de l’Antahkarana (la Corde Céleste) : le Pont unissant l’âme au Feu Éternel sis en nous.

[22] La Seconde Mort : sans retour possible.

[23] La Divine.

[24] A travers tous les types de conflits : qu’ils soient circonscrits à la sphère familiale ou au stade mondial.

[25] Ce qui induira, sauf développement spirituel, encore davantage d’erreurs futures de notre part.

[26] Karma.

[27] À travers temps et espace.

[28] Par beaucoup…

[29] Qu’il ne faut pas confondre avec les puissances infernales : ces dernières ont pour origine une punition, un devoir, une fonction, dont la source se trouve dans un précédent Manvantara…

[30] Les Veilleurs de notre Système sont d’ailleurs là pour s’en assurer.

[31] Et après autorisation des Juges karmiques saturniens…

[32] Surtout à l’époque actuelle, et notamment depuis le Sacrifice du Christ.

[33] Magie d’Ankhour en tibétain, abhisheka en sanskrit.

[34] Sauf à se donner les moyens pratiques pour en sortir.

[35] Derrière le voile.

[36] Dans le cas contraire, à mesure qu’elle le souhaite et s’en donne les moyens, elle saurait éconduire ce drainage.

[37] Même si certains d’entre nous sont sensibles à une indéniable animalité.

[38] Rien de tout ceci n’est évidemment analysé sous l’angle de la morale : il n’est question que de l’utilisation de courants dynamiques dans un cadre existentiel (et personnel) donné ! La conscience de chacun fait choix.

[39] Aux Éditions Moryason.

[40] Et ont toujours !

[41] Lesquels sont généralement non informés du concours qu’ils prêtent à l’objectif ténébreux.

[42] Nous le sommes tous : à divers degrés !

[43] En noircissant le tableau planétaire ou en l’orientant vers de multiples leurres.

Ce contenu a été publié dans Hermétisme, métaphysique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *