WWW.THEURGIE.COM


La guerre de tous contre tous
" Ce qui est vieilli et vétuste est près de disparaître..."
(Hébreux 8.13)


De nombreux lecteurs me posent des questions sur l'évolution du monde, sur les événements forçant cette sphère à accepter les valeurs du N.O.M. et, extensivement, sur le débordement de ce dernier par les véritables Négateurs du genre humain...

Les grandes lignes furent circonscrites dans les chapitres antérieurs, mais je vais aller plus en avant et relier davantage encore diverses Traditions afin que tous puissent se créer une image mentale de la situation. Je précise néanmoins (avec l'espoir que cela soit justement compris), que l'importance ne doit jamais être placée sur les conséquences mais sur les CAUSES qui engendrèrent celles-ci ! Si l'on veut changer les choses c'est à ce niveau qu'il faut se situer et, dans notre propre sphère d'action, (r)établir des relations fondées sur le respect et la compassion.

Cette dernière phrase peut sonner faux dans un monde ou le consumérisme et l'individualisme forcené ont une place si fondamentale, mais s'il est certes trop tard pour arrêter un mouvement global dégénérescent il faut, jusqu'au bout, se donner les moyens d'ouvrir les esprits, déterminer avec justesse quels sont les ennemis et, ce faisant, parvenir à réajuster, en nous et en qui l'accepte, les conceptions évolutives et saines... Autrement dit, et c'est d'ailleurs l'objectif de toutes ces lignes, l'essentiel est de fournir continuellement des analyses et des clés permettant à chacun de se situer par rapport aux forces agressives. Quelles qu'ellles soient. Pour le bien et la compréhension de chacun : bien présent et...futur.

Ce qui est généré par plusieurs sources depuis des années, via la Connaissance hermétique de certains ou l'analyse religieuse, sociale et politique d'autres, n'est donc rien moins qu'un apport de lumière octroyé par la Providence et auquel les hommes pourront s'accrocher (ou s'en rappeler) lorsque s'intensifiera le joug impérial d'abord et méphitique ensuite! Il ne s'agit donc nullement d'un effet dû au hasard, mais bien plutôt un signe (parmi d'autres) de ce qu'est la Miséricorde véritable... Ceci devait être écrit.

De nombreuses Traditions et sources se rejoignent lorsqu'il s'agit de cerner les ennemis temporels. Que l'on soit sensible aux données religieuses, hermétiques ou simplement politiques, on s'aperçoit que les identiques acteurs-adversaires sont progressivement dévoilés : le système financier, destructeur et aveugle sur les retombées qu'il engendre pour les peuples, les nations et les êtres individuels; l'Empire actuel qui avance ses pions et inverse totalement des concepts sur lesquels chacun peut se retrouver (humanisme, droit de l'homme), et qui génère donc rancoeur, désespoir, souffrances, dans ses actions à travers le globe : tout ceci en noyautant de multiples gouvernements (surtout européens) afin qu'ils s'accordent avec sa conception de l'ordre...

Ce pouvoir, que l'on peut qualifier d'autoritaire puisqu'il n'accepte pas les divergences d'opinions, est fortement aidé par les médias mainstream totalement contrôlés et délivrant de ce fait des messages répétés et reflétant comme de bien entendu l'optique impériale! Ceci est accompli avec servilité et sans poser ou se poser les plus essentielles questions... Que les USA nous disent que des rebelles ont utilisé des armes chimiques en Syrie suffit amplement : même si jamais aucune preuve ne fut apportée... Ou alors on les fabrique (seconde guerre d'Irak) et tous les médias trouvent cela normal et n'y reviennent pas. Qu'Israël prétende que l'enlèvement de trois jeunes est le fait du Hamas est également assez crédible pour être répercuté à travers le monde, à grand renfort de spots télévisés, de plaidoyers larmoyant ou de marketing évolués. Toujours sans aucune attestation crédible...

Ce dévoiement des informations est heureusement contrebalancé à l'heure actuelle par l'émergence de multiples sources d'information alternative qui, elles, ne sont pas soumis à la dictature des actionnaires, dont les journalistes n'ont pas à craindre continuellement de perdre leur emploi et peuvent donc délivrer une information de qualité, c'est-à-dire neutre (au possible). Ce travail s'effectue bien souvent depuis l'Internet et on comprend d'autant mieux pourquoi certains états veulent contrôler ou restreindre cet espace de liberté : il inverse de plus en plus les opinions que le pouvoir distille régulièrement dans l'esprit!

J'ai écrit dans le chapitre précédent à quel point, sous un angle messianique, Israël et les Etats-Unis étaient unis (valeurs dites spirituelles pour le premier, et temporelles pour le second). Le fait n'est pas de moindre importance, et surtout au niveau de notre sujet! Beaucoup pensent que c'est l'hyper puissance qui utilise le petit pays pour être en quelque sorte un bastion avancé de l'Occident, mais est-ce bien exact ? En réalité, nombre d'éléments attestent du contraire et démontrent que l'ascendance n'est pas là où elle paraît : c'est en effet et au contraire Israël qui dicte sa loi et ses conditions. Non seulement aux Etats-Unis mais, plus globalement et spécifiquement, à toutes les nations occidentales.

Au niveau mondial c'est d'ailleurs le seul pays qui n'a cure des dizaines de résolutions onusiennes et qui les bafoue allègrement, allant jusqu'à démontrer sa rébellion en bombardant (comme il y a peu) des sites de l'ONU où s'étaient réfugiés les habitant du Bantoustan nommé Gaza : pilonnage en règle (avec nombre de victimes innocentes, tels des enfants) alors même que "l'armée la plus morale du monde" avait reçu à 17 reprises des indications spécifiant que nul combattant palestinien ne se trouvait dans ce lieu!!! Humanisme vous dites???

Bref, je n'insiste pas sur le sujet, mais les preuves sont légions qui attestent qu'en vertu de l'horreur perpétrée majoritairement contre les Juifs durant la seconde guerre mondiale, on assiste désormais à une sorte de chantage émotionnel (contre des états ou des citoyens) lorsqu'ils remettent en cause les exactions barbares de l'état hébreux! Les termes de négationnistes ou d'antisémites fleurissent à foison pour peu que quiconque ose faire preuve de la plus élémentaire logique et d'un sens de l'humain... En France, une des plus "belle" preuve de l'influence de ce lobby est la réunion du CRIF où vont se prosterner, lamentablement, tous les membres du gouvernement et divers autres acteurs politiques ou médiatiques de premier plan. Et on ose, après cela, nous parler de laïcité! Celle-ci n'est-elle pas justement la garante de la séparation des pouvoirs? Rappelons que, normalement, l'Etat (s'il est réellement souverain) ne reconnaît pas les communautés et, bien plus, n'en favorise aucune... Chacun jugera ce qu'il en est exactement...

Pour en revenir où nous étions, nous voyons donc que l'Empire englobe différents acteurs et a de multiples facettes : politiques, financières, médiatiques, militaires, messianiques. Il contrôle donc autant les ressources mondiales (ou cherche à s'en accaparer) que la puissance (l'argent) qui permet de les acheter, pareillement peut-il se permettre (option militaire) de ramener un pays à une orientation plus servile (l'Egypte et l'Irak sont des exemples parfaits, mais aussi d'autres pays ayant connus les "printemps" arabes) ou, mieux encore, de générer un chaos pour autant qu'il n'inquiète pas le business (la Libye par exemple).

Partout où la chose est possible, l'empire avance donc ses pions. Il faut cependant noter qu'il ne le peut que là où la corruption des politiques le permet. Partout où existe un homme fort, intransigeant et intègre, c'est bien plus difficile. On se souvient, au niveau du passé, de ce très grand patriote que fut le général De Gaulle : lui avait parfaitement cerné les ambitions de l'Empire et s'y est opposé en osant même user de virulence, par exemple lorsqu'il parlait en conférence de presse du peuple juif "élitiste, sûr de lui-même et dominateur" : cela ne lui fut pas pardonné et là se trouve une des raisons véritables de Mai 68... Et comment ne pas encore penser à lui alors qu'il menaça les Etats-Unis eux-mêmes en réclamant l'or de la France qui dormait dans des coffres outre atlantique...

Plus près de nous, on pense aussi au Venezuela et à ce leader fier et déterminé que fut Hugo Chavez (dont le pays fut déstabilisé dès le refroidissement de son corps) ou à la Russie qui résiste à l'expansion (et aux multiples déstabilisations) de l'OTAN : tout en plaidant pour un monde multipolaire et, surtout, respectueux des peuples et du droit international. Inacceptable évidemment pour l'Empire...

Fondamentalement, on s'aperçoit donc qu'il existe deux camps bien distincts, et quelques branches qui se greffent à ces arbres : les USA, Israël, l'Europe servile, les nations arabes domestiquées (Qatar, Arabie Saoudite, etc), et de l'autre la Chine, la Russie, les pays émergents et une partie des pays musulmans qui ont des notions non religieuses mais laïco-patriotiques : c'était le cas, coïncidence, de la Libye, de l'Irak, de la Syrie... Notons d'ailleurs, je renvoie à mes autres chapitres, que ces régions se situent non seulement sur le 33ème parallèle et le 33ème degré de latitude (chiffre très important pour certains Mouvement liés au NOM et/ou aux Noirs, ainsi qu'au niveau eschatologique), mais il faut également saisir que cet horizon géographique s'accorde parfaitement aussi avec la notion (non fictive) de grand Israël pour laquelle milite et s'active l'entité sioniste actuellement en place...

Autres coïncidences, à la lecture des textes sacrés on s'aperçoit que ces coalitions sont parfaitement détaillées (pour autant qu'on fasse les recherches sur les peuples en question : certains ne portaient pas le même nom qu'aujourd'hui). Pour ceux qui y croient, et je vais y revenir, on voit également que certaines prophéties de justes ou de saints rejoignent également cette configuration! Bien évidemment, on peut toujours dénigrer toute justesse à ces épisodes et à ces faits, mais lorsqu'on analyse ou lorsqu'on juge d'une chose les convergences peuvent également être source de preuves ou d'attestations : il serait donc illogique de ne pas en tenir compte. De même qu'il me semble intéressant d'en faire part. A chacun ensuite de se déterminer selon sa liberté, sa compréhension et son acceptation personnelle...

Pour certains il paraît inconcevable qu'un petit pays du proche orient ait une tel impact (au niveau financier, idéologique) sur des nations bien plus supérieures : que ce soit militairement ou historiquement... Pourtant, Jérusalem n'est pas rien! Revendiquée par les hébreux au titre de capitale "indivisible" de l'état d'Israël, comme ville sainte par les Chrétiens et vénérée par les musulmans, cette ville (et donc le pays qui l'abrite) ne peut que jouer un rôle essentiel dans le futur. Certains allant même, comme Attali, jusqu'à espérer qu'elle devienne la capitale mondiale d'un Nouvel Ordre...

Cet endroit du monde, hautement explosif (les événements actuels à Gaza en attestent), couplé aux certitudes messianiques des uns et aux exigences géostratégiques des autres ne peut dès lors être absent des épisodes à venir. On perçoit mal comment cela serait possible. En outre, les prophéties relatives à Gog et Magog (dont j'ai déjà écrit) axées sur les "derniers jours" (la dernière guerre plutôt) sont également très significatifs. En réalité, et je n'en ai pas parlé pour ne pas surcharger le sujet, cette dite guerre se décompose en deux parties : une qui a trait à la densité au niveau absolu (la confrontation de tous contre tous : militaire, ethnique, religieuse, civile, imposition concrète du NOM) et une autre, quelques années plus tard, alors que le monde espère se reconstruire, qui se situe à l'orée du Jugement (opinion fidéiste) ou de l'Evolution de la Conscience (voie hermétiste). C'est durant cette seconde phase que se manifesteront les "sauveurs du monde" et qu'émergera également (à la face restante des humains) la Race Maudite... J'y reviendrai plus loin.

Gog et Magog sont présents, bien que de manière différente, dans ces deux événements. Au niveau physique ils sont la représentation absolue de tout ce que cette sphère endure depuis maintenant de longues années : dégénérescence morale, inversion des valeurs, déliquescence de la famille, lutte pour briser les nations, éducation des masse réduite voire réorientée, histoire tronquée et falsifiée, etc. Tout ceci correspond à la vague du NOM qui, telle une pieuvre, cherche à s'imposer en écartant tout obstacle.

Ceci rendre dans un cadre de punition divine mais aussi de CHOIX humain !! C'est ainsi que doivent se comprendre ces phases d'attaque : il s'agit de Justice ET de Miséricorde ! Et encore faut-il comprendre que la première phase se divise elle-même en deux parties : une mondiale (vous venez de le lire) et une plus spécifiquement destinée à Israël... Cette dernière, mais peu sauront la discerner comme tel, sera un chatiment qui touchera le petit pays parce que le peuple juif s'est réimplanté dans une région alors que, selon le Décret divin, cela ne devait avoir lieu qu'au moment où la diaspora aurait reçu un signe témoignant de la permission divine...

Désormais, un autre signe sera donné, mais loin de celui que le peuple espère, loin de la grandeur recherchée : les juifs seront profondément confirmés dans leurs erreurs et leur sentiment d'élitisme en acceptant pleinement celui qui les sauvera tout d'abord (première guerre, première étape), mais qui, ensuite, attestera d'une déviation à ce point maléfique que beaucoup (j'y reviendrai ci-dessous) sauront alors à quel point ils furent abusés et stupides...

Cet aspect des choses est donc important, car il permet de saisir que ceux qui attaqueront le petit pays durant la première guerre font partie des adversaires précités plus haut! Analysons la chose plus profondément, voyons si c'est bien le cas et si Gog et Magog, sous l'angle temporel, physique, géographique, sont discernables et identifiés...

Comme je l'ai déjà déclaré maintes fois, le N.OM a besoin d'un chaos généralisé, à tous les étages de la société, pour que les peuples, malmenés, épuisés, acceptent aisément de multiples règles agressives et réductrices de leur liberté. Bien que beaucoup ne le voient pas, la seconde guerre mondiale est un excellent exemple de ceci... La majorité ignorante et endoctrinée pense que l'entrée en guerre des USA et, surtout, le débarquement en Normandie, fut le signe d'une indéfectible amitié remontant à l'aide apportée par certains français durant la guerre d'indépendance américaine. Rien n'est plus faux! En réalité, et c'est une constante dans les prérogatives de ceux qui contrôlent et manipulent, il s'agissait d'abord, après les avoir armé et aidé, de freiner l'avance soviétique afin que les troupes ne s'avancent pas au-delà d'une certaine limite et se cantonnent à l'Allemagne et à l'Europe de l'Est.

Il ne faut pas davantage oublier (voir mon chapitre "eschatologie" et les livres d'Anthony Sutton) que toute la machine de guerre des nazis fut financée par ceux-là même qu'Hitler disait combattre, à savoir la finance internationale, dont le siège le plus éminent était à Wall Street. Ivres de pouvoir, les dirigeants du Reich n'ont cependant pas compris à temps que la duplicité est un trait permanent de ceux qui ont réellement les manettes et le contrôle des choses matérielles de ce monde... Ces derniers donnent ou retirent quand cela leur convient, et ils ne suivent QUE leur propre agenda. La chose se perçoit à travers de multiples événements mondiaux (piège tendu à Saddam Hussein lors de la 1ère guerre du golfe, aide financière, militaire et logistiques aux islamistes de l'époque actuelle, puis "confinement" lorsqu'ils se risquent à attaquer des objectifs utiles à l'Empire, etc).

Le fameux (fumeux) jour "J" n'était donc pas ce qu'en estiment certains : il ne s'agissait pas d'une délivrance, mais d'une invasion : au niveau des valeurs surtout. Le simple fait qu'un patriote véritable comme le général de Gaulle fut tenu à l'écart (alors que son propre pays allait subir maintes souffrances) en dit par ailleurs beaucoup sur les réelles intentions des "libérateurs". Sans parler du fait qu'on ne vit pas davantage l'homme du 18 juin à Yalta, lors du dépecage de l'Europe... Mise en coupe du continent visibilisée par 3 illustres franc-maçons appartenant de manière directe (ou indirecte pour Staline) aux familles dites dirigeantes de ce globe... Ce n'était pas le cas du général, il n'avait donc pas à être invité! Bien trop souverainiste...

Bref, la mise en esclavage des nations (via l'Europe) s'est concrètement manifestée depuis lors, et de multiples valeurs-piliers volèrent en éclat : autrement dit, tout ce qui pouvait s'opposer ou freiner la mise en place d'événements décidés pour une "meilleure" gestion du monde fut écarté ou inversé! Et nous en sommes désormais au dernier stade : celui où l'imposition se fera de plus en plus croissante et forte. Celui où émergeront non seulement les plus belles âmes, mais aussi les plus sombres consciences...

A l'analyse du passé, nous voyons que les causes qui amenèrent fort adroitement (hélas) à la seconde guerre mondiale sont à nouveau visibles (on ne change pas une situation qui fonctionne) : risque de crise monétaire globale, chômage de masse, repli sur soi au niveau personnel, consumérisme exacerbé, culte de la personnalité et de l'homme, inversion des saines valeurs, destructions des structures civilisationnelles (familliales, sacrales, étatiques), et j'en passe... La première étape du dernier plan avant la grande Imposition est donc en passe de se réaliser, et même les multiples déclencheurs sont presque prêts : il n'y a plus qu'à donner l'ordre et l'Humanité basculera...

Cet ordre aurait déjà dû être d'actualité depuis quelques années, mais la Providence le différa car, ne revenant pas sur Ses décisions, le fait d'autoriser un tel pas signifie qu'il faille aller jusqu'au terme! Et s'il est exact que la chose se comprend par un soucis de Justice, il ne faut cependant pas la détacher de la Miséricorde... En outre, il est manifeste que s'il subsiste nombre d'esprits englués dans le mensonge (au niveau politique ou spirituel) qu'on leur présente depuis de nombreuses années, beaucoup aussi néanmoins se réveillent progressivement de leur léthargie et sauront, le moment venu, partager leur connaissance à ceux qui ne comprendront pas le pourquoi exact des situations extrêmes vécues à ce moment-là... Ceci étant, il est évident que l'attente et la patience auront un terme et chacun, en définitive, devra faire un choix. Le Choix primordial et définitif...

C'est donc dans cette tragédie future (mais plus si lointaine) que se visibilisera plus concrètement le plan ténébreux des uns et l'avidité égoïste et perverses des autres : ces derniers qui estiment qu'un nouvel ordre doit surgir, fut-ce au sein du chaos le plus absolu... Gog et Magog font partie de ce jeu qui se concrétise de plus en plus mondialement et finira par émerger. Comme le disait David Rockefeller au New York Times, le 8 octobre 1973 :

" Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial.
le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés.
Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l'entité adéquate pour le faire. "


Comme je l'ai écrit plus haut, Gog et Magog représentent un état d'esprit bien précis, des pays (ou peuples) et aussi une race bien spécifique (j'y reviendrai dans la dernière partie de ce chapitre). L'état d'esprit en question vient ci-dessus d'être rappelé, quant aux peuples de la terre qui visibilisent le décret divin (voir Ezchéchiel 38-39), ils doivent être considérés comme étant des ennemis de ce dit état d'esprit et font office d'instruments pour que le Nouvel Ordre Mondial puisse s'installer "définitivement"...

Durant la première phase donc (1ère guerre, 1ère déflagration mondiale), différents pays se feront face et nous pouvons les discerner assez exactement... Ezéchiel cite Bet-Togarma, Put, la Perse, la cité de Rosh, l'Ethiopie, Gomer, Cush. A quoi correspondent ces pays ou noms et ont-ils une résonnance particulière à notre époque et dans l'histoire contemporaine?

Nous avons amplement vu que l'Empire actuel supporte très difficilement que des contre-pouvoirs freinent ses actions ou projets. L'ordre impérial souhaite aussi peu d'opposition que possible et ne veut surtout pas d'une harmonie qui soit multipolaire... C'est une des raisons de la destruction intérieure (ou via l'extérieur s'il le faut) du concept de nations : nations que l'on cherche à intégrer dans des structures supranationales bien plus difficiles (vu le nombre de pays) à gérer. L'Union européenne en atteste parfaitement et, pour ceux qui le savent, on comprend mieux pourquoi les Etats-Unis l'imposèrent aux peuples européens. C'est un aspect de la spoliation progressive débutée en juin 1944 et que le Traité Transatlantique, en cours de discussion actuellement, concrétisera définitivement. Au grand dam des pays qui perdront leurs dernières illusions de souveraineté et de décision propre...

"Etrangement", les pays qui résistent à cette inévitable extension et expansion de l'Empire (que ce soit sur le terrain ou par rapport aux valeurs qu'il prône) font justement partie de ceux qui sont cités dans la prophétie d'Ezéchiel... Nous savons tous que c'est la Russie qui, à l'heure actuelle, est la nation qui contrecarre le plus les volontés hégémoniques des USA (l'OTAN étant, il faut s'en souvenir, le bras militaire de l'Empire...). Nous le vîmes éminement en Syrie où des massacres à l'arme chimique furent perpétrés, paraît-il, par le régime de El Assad : personne n'en vit cependant jamais les preuves. Et la position russe, forte et inflexible, a freiné l'élan de ceux qui n'ont de cesse de se présenter comme les garants de la démocratie, mais tout en entraînant la mort et la désolation partout où ils passent...

Bref, la puissance qui se heurte de front à l'Empire est la Russie. Les récents mouvents "colorés" en Ukraine, ainsi que les multiples déstabilisations aux alentours , démontrent d'ailleurs parfaitement que ce pays est dans le viseur : car il freine (militairement, économiquement et au niveau des valeurs) l'idéologie dominante et contraignante. C'est un ennemi des Etats-Unis et, par extension, de ses laquais européens.

Pour comprendre cette servilité excessive des gouvernements européens face à l'ogre étasunien, il faut bien saisir, comme le savent les initiés ou les chercheurs intelligents, que les familles dirigeantes outre atlantique, ainsi que les présidents américains, ont des liens (de coeur, familiaux et/ou économiques) avec les principales têtes couronnées en Europe! Tous se rejoignent aussi, assez généralement, sur une adhésion formelle à un Ordre initiatique ou secret (généralement la Franc-Maçonnerie) dont ils sont des membres plus ou moins éminents. Bien évidemment, une hiérarchie existe (les décideurs ne sont pas ceux qu'on pense), de même que certaines familles peuvent "disparaître" (n'être plus à l'avant plan), mais il n'en reste pas moins que là se trouve une des raisons pour laquelle l'ancienne Europe s'allie et jouxte les décisions de la nouvelle Babylone. Pour ceux que cela intéresse, faites quelques recherches sur la généalogie des Rois européens et leur continuation via différentes sphères (pseudo-spirituelles, initiatiques) qui naquirent dans le Nouveau Monde....

Et donc, en face de ces différentes sources d'intérêts et d'objectifs, tous axés sur l'imposition d'un "Nouvel" Ordre Mondial, d'autres acteurs, dont la Russie (ainsi que les BRICS, les états émergents, les pays dissidents ou la Chine) font acte de résistance et ne veulent (voire ne peuvent) plus céder un pouce de terrain à l'adversaire expansionniste! A ce titre, la prophétie d'Ezéchiel, même si elle cerne en grande partie la seconde phase mondiale (ultime guerre, celle où apparaîtront les "sauveurs") est des plus intéressante car elle s'axe autour de pays actuellement au centre de l'actualité.

" La Parole de l’Éternel me fut adressée, en ces mots : Fils de l’homme, tourne ta face vers Gog, au pays de Magog, vers le prince de Rosch, de Méschec et de Tubal, et prophétise contre lui ! Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux à toi, Gog, Prince de Rosch, de Méschec et de Tubal ! Je t’entraînerai, et je mettrai une boucle à tes mâchoires ; Je te ferai sortir, toi et toute ton armée, chevaux et cavaliers, tous vêtus magnifiquement, troupe nombreuse portant le grand et le petit bouclier, tous maniant l’épée ; Et avec eux ceux de Perse, d’Éthiopie et de Puth, tous portant le bouclier et le casque ; Gomer et toutes ses troupes, la maison de Togarma, à l’extrémité du septentrion, et toutes ses troupes, peuples nombreux qui sont avec toi. " (Ezéchiel 38:1-6)

Même si la chose n'a qu'un sens symbolique (et pas forcément ni totalement ethnique), on peut cependant noter certains points instructifs : Magog est la terre autour et au-dessus de la mer Noire. Magog était d'ailleurs le deuxième fils de Japhet qui s'installa au nord de cette mer Noire. Mescheck et Tubal sont les ancêtres des peuplades qui s'installèrent en Asie du Sud d'une part, et en Europe de l'Est d'autre part. Cush est le fils de Cham (l'un des fils de Noé) et on le considère comme un ancêtre des noirs africains. La Perse est évidemment l'Iran actuel (entre autres). Puth est un autre fils de Cham qui s'en alla sur les terres d' Afrique du Nord, ce qui inclut donc la Libye, la Mauritanie, l'Algérie, la Tunisie, le Maroc. Les différentes Républiques islamiques du sud de l'ancienne Union soviétique (Azerbaïdjan, Ouzbékistan, Turkménistan, Tadjikistan, Kazakhstan) sont également présentes avec Togarma. Quant à Gomer beaucoup l'assimile à la Turquie actuelle...

Seule une (ou plusieurs) superpuissance pourrait encadrer de telles forces, il n'y a donc guère que la Russie et la Chine qui peuvent jouer ce rôle... Je pense que chacun peut comprendre que l'encerclement progressif mais constant de l'ours russe, ainsi que les événements activés par qui on sait en Ukraine et aux alentours, obligeront finalement la Russie à sortir de sa patience et de sa réserve : mais qu'en est-il de la Chine ?

En cas d'embrasement généralisé au proche et moyen Orient le dragon chinois, qui est extrêmement dépendant de ressources énergétiques (qu'il n'a pas en grande quantité sur son sol), sera lui aussi obligé d'entrer dans le conflit afin de préserver autant que possible son approvisionnement en gaz, pétrole (et autres). Ses intérêts vitaux seront en péril! En outre, partenaires privilégiés de la Russie et de l'Iran, les chinois ne pourraient regarder sans intervenir. La passivité serait par trop dangereuse et improductive : que ce soit sur le plan géostratégique ou politique.

Quant à la Russie (et à Magog), voici ce que l'on peut en dire à partir d'Ezéchiel.

Tout d'abord, sur une carte, on peut voir que la Russie est pratiquement à la verticale d'Israël : "extrême Nord" peut donc très logiquement s'appliquer à la Russie. On sait également que la civilisation la plus importante issue de Magog sont les Scythes (surnommés quelquefois Magogians)... Les Scythes sont un ensemble de peuples nomades, d'origine indo-européenne, ayant vécu entre le 10e et le 3e siècle av. J.-C. dans les steppes eurasiennes, une vaste zone allant de l'Ukraine à l'Altaï, en passant par le Kazakhstan. La culture scythe s'est propagée, avec violence, jusqu'à la frontière de la Mongolie dès le 6ème siècle avant JC. Les historiens suggèrent d'ailleurs que la construction de la Grande Muraille de Chine a commencé autour du 5ème siècle avant JC pour se protéger des hordes guerrières de Magogians...

La connaissance des Scythes doit beaucoup aux récits d'Hérodote (à travers son oeuvre "Histoire"). On y apprend ainsi qu'il existait trois tribus majeures de Scythes : l'une étant de sang royal et régnant sur les autres. Les deux tribus assujeties avaient des modes de vie différents : une tribu d'agriculteurs sédentaires et une tribu d'éleveurs migrants. Hérodote les décrit comme vivant dans un territoire au nord de la mer Noire et dans le Caucase, et nous apprend qu'ils ont terrorisé les steppes du sud de la Russie dès le 7ème siècle avant J.C.

Il est évident qu'au fil du temps des mélanges eurent lieu, mais ce qui importe dans notre sujet, c'est la localisation de ces peuples. Le nom scythe a été utilisé pour désigner différents peuplades considérés comme similaires aux Scythes, ou qui vécurent dans une vaste zone couvrant l'actuelle Ukraine, la Russie et l'Asie centrale. Schématiquement, on peut donc dire que les russes d'aujourd'hui sont les Scythes d'hier... Et cela cadre parfaitement avec ce que j'explique! Car selon Hérodote toujours, les Scythes s'établirent le long d'un grand fleuve nommé Araxe, que les historiens assimilent à la Volga ! Et ils chassèrent les Cimmériens (peuple qui donna sont nom à la Crimée actuelle)...

Tous les chercheurs s'accordent à dire que les Scythes étaient un peuple certes disparates mais aussi conquérant que violent. Leurs conquêtes atteignaient autant le Sud (Egypte, Assyrie) que le Nord (Chine, Mongolie, Tartarie) et bien qu'ils subirent quelques défaites mémorables, l'écho de leur férocité retentit longtemps à travers les âges... Ce n'est évidemment pas un hasard si c'est l'âpre symbolique de ce peuple qui imprègne la vision d'Ezéchiel.

Magog étant identifié au niveau temporel, reste Gog...

Magog semble donc, d'après tout ceci, plutôt représenter un ensemble de territoire et une culture spécifique. Quant à Gog, le prince de Rosh, il est sinon à sa tête ou, pour le moins, manifeste une certaine prédominance... De fait, Rosh est un mot hébreu qui signifie "tête", "prince", "chef". Gog, prince de Rosh, serait donc le "chef des princes" de ces régions. Autrement dit, une puissance qui surplombe totalement les autres. On ne peut donc, à nouveau, que repenser à la Russie...

Certes, deux thèses s'affrontent ici : certains faisant remonter Rosh vers "Rus" et donc Russia, Méschec désignant Moscou, et Tubal désignant la ville russe de Tobolsk, et d'autres qui font remarquer que ces noms désignent plutôt des régions d’Asie Mineure dont les appellations sont connues, et sont très proches des termes hébreux employés par Ezéchiel :. Méschec se rapproche de Mushki (ancienne Phrygie), à l’ouest de la Turquie actuelle, et Tubal désignant peut-être l’antique Tabal, à l’est de la Turquie. Alors que Gomer désignerait une partie de la Turquie centrale et Togarma une région de la Turquie orientale. Toutes ces régions, Méschec (à l’ouest), Gomer (au centre), Tubal et Togarma (à l’est), ainsi que Magog, concerneraient donc l’ensemble de la Turquie actuelle.

Cependant, sachant ce qu'il en est de l'alliance atlantiste entre la Turquie et l'Empire actuel, et même si les liens amicaux avec Israël se sont fortement détériorés depuis quelques années, on voit mal la Turquie attaquer le petit pays alors qu'il est toujours sous protection américaine et qu'il dispose, par ailleurs, de plusieurs centaines d'ogives nucléaires... Cela ne tient pas beaucoup la route. De plus, répétons-le, le seul pays susceptible et capable de revendiquer avec force persuasion un monde multipolaire c'est bien la Russie (et accessoirement la Chine) : la Turquie n'est pas en mesure d'affronter la colère impériale, et n'a d'ailleurs pas montré beaucoup de signes en ce sens puisqu'elle permet toujours, depuis son territoire, l'infiltration des jihadistes en Syrie (ce qui est du pain bénit pour les déstabilisateurs impériaux)...

Non, définitivement, la seule nation capable de tenir tête à l'expansion hégémonique et mortifère c'est la Russie. Et c'est aussi la seule puissance qui peut entraîner, à sa suite, de nombreux pays!

On voit donc se dessiner assez complètement l'état des forces en présence : La terre de Magog correspond à la Russie. Méschec et Tubal c'est, au niveau de l'Asie du Sud, le Pakistan essentiellement. la Perse c'est l'Iran, l'Irak, la Syrie. L'Éthiopie n'est pas à prendre au pied de la lettre mais correspondrait à certains pays de l'Afrique noire et ses voisins dominés par une foi islamique prosélytique (comme le Soudan : très arrimé à l'Iran). La Libye serait également une alliée (sinon utile au moins motivée) pour reconquérir la Terre Sainte (les islamistes y poussant), tout en s'associant avec d'autres pays d'Afrique du Nord tels la Mauritanie, l'Algérie, la Tunisie, le Maroc... Gomer représente la Turquie actuelle qui, si elle se sent épaulée par plus grand qu'elle (et pour diverses raisons à venir) osera prendre part à cette coalition... Quant à Togarma, il représente spécifiquement l'Azerbaïdjan, l'Ouzbékistan, le Turkménistan, le Tadjikistan, le Kazakhstan (soit les multiples Républiques musulmanes de l'ancien Empire soviétique).

Bref, pour être complet on peut dire que Magog représente principalement les peuples de la Russie actuelle auxquels s'ajoutent la Sibérie, une partie de l'Eurasie et de l'Asie Mineure. Quant aux "nombreux peuples qui l'accompagneront", on retrouve la Chine, le Pakistan, l'Iran, la Turquie, une partie de l'Afrique du Nord et de l'Afrique noire, et certainement d'autres pays (surtout émergents) qui n'existaient pas à l'époque d'Ezéchiel...

Tout ceci sera la résultante d'une stratégie de la tension portée à son comble : stratégie par ailleurs fondée continuellement sur le mensonge et la duplicité! Tout est fait actuellement pour que les peuples du monde (mais spécialement l'Occident) considèrent Poutine comme un tyran, un dictateur. Madame Clinton allant jusqu'à parler (comme d'autres) de "nouvel Hitler". Tout ceci évidemment relayé par les médias aux ordres...

Il en fut de même avec d'autres : que l'on pense à Saddam Hussein, Kadhafi, Chavez, Ahmadinejad, etc... Tous, et on ne s'en étonnera pas, très critiques sinon sur les volontés hégémoniques de l'Empire, au moins sur les dérives du libéralisme débridé, furieux et dévastateur qui, lui aussi, ne laisse que des cadavres là où il émerge et... quelques très grands privilégiés.

La technique, à terme, est payante si la masse se contente des médias mainstream. Quant à dire qu'il s'agit d'informations, cela reste à démontrer (et en général les preuves manquent toujours) : en réalité, il s'agit de propagande. De la pire espèce ! Si au moins celle-ci était fondé sur la réalité et la vérité, on pourrait comprendre, mais c'est très loin d'être le cas. Reste que cela dénote au mieux une impatience, et au pire une réelle fébrilité...

Tous ces postulats étant posés, établissons une synthèse et un rappel avant de détailler en profondeur la suite des événements : tout en revenant à l'aspect métaphysique des choses...

Le Nouvel Ordre Mondial, qui est désormais en passe de s'imposer (malgré de multiples et substantielles résistances, repose sur des pouvoirs que chacun (à moins d'être aveugle) peut aisément discerner : le financier, le militaire, l'idéologique. Autrement dit : les piliers sur lesquels s'appuie le système sont l'argent, les guerres, la propagande...

L'argent permet les guerres, ces dernières permettent la reconstruction (tout en octroyant d'énormes bénéfices à ceux qui ont financé les conflits), et la propagande distille (à dose massive) de multiples informations à la masse afin que celle-ci se sente, au possible, concernée par les diverses confrontations ! Au besoin l'élite oriente la multitude vers de nombreux leurres qui, tous, n'ont pour objectif que de dévier les potentielles (mais justes) colères du peuple afin qu'il ne puisse identifier clairement ou complètement le rôle des véritables coupables liés aux diverses crises (de tous ordres) qui éclatent sur le globe.

Il faut l'avouer : c'est du grand art ! Et même si cette technique n'est pas neuve, elle suscite toujours autant d'intérêt pour ceux qui en usent : pourquoi, en effet, changer ce qui fonctionne ? A l'analyse des derniers conflits mondiaux on s'aperçoit par ailleurs que notre société est traversée par de multiples émanations et par des forces ou opinions que l'oligarchie mondiale a parfaitement fait émerger afin qu'elles s'auto-détruisent. Ces sensibilités sont tantôt identitaires, religieuses, ethniques, sociétales, raciales. Le projet, comme il fut écrit, est de déstructurer au possible tous les segments de la société dans le but de poursuivre l'ascendant sur les consciences.

Ce souhait est essentiel pour les diverses tyrannies précitées : la finance (autrement dit Wall Street et la City), par les guerres qu'elle permet, pourra rebondir et accentuer sa prédominance dans la vie de chacun; le complexe militaro-industriel, grâce à ses conquêtes, renforcera ses positions dans le monde à proximité des ultimes réserves énergétiques; quant à la propagande des médias aux ordres, réelle intoxication mentale, elle oblige la foule endoctrinée à se placer aux côtés de ceux-là même qui l'oppriment et la maintiennent à une place indigne...

Certaines élites s’activent donc avec intensité afin de garder privilèges, pouvoirs, domination sur la masse humaine (considérée comme inférieure). Ces puissances diversifiées mais qui agissent souvent de concert (car les intérêts se croisent) briment, dénaturent ou, lorsqu’il le faut, brisent sans état d’âme tous les principes élévateurs (humanistes, familiaux, sociaux, politiques, religieux, initiatiques, sociétaux, patriotiques) qui sont autant d’oppositions manifestes à leurs prérogatives et objectifs. Le projet ultime étant l’instauration d’un régime mondialisé à même d’offrir, avec des résistances réduites, de multiples bénéfices (à tous niveaux et de tous ordres) à ces diverses autorités oppressantes qui placent notre monde, et depuis des lustres, en coupe réglée…

Ce "Nouvel" Ordre Mondial n’a de fait évidemment pas pour vocation de placer l’homme au centre, de le faire évoluer (en tous domaines) ou d’aider chacun à cheminer vers une quelconque valorisation. Si cela était nul n’y trouverait rien à redire, mais les différentes puissances impliquées attestent depuis longtemps que le chaos est un synonyme d’imposition nettement plus prolifique et porteur que l'harmonie entre tous.

Cette réalité, qui fortifie absolument TOUS les pouvoirs impériaux, est générée par une idéologie élitiste, suprémaciste et, surtout, messiannique...

Beaucoup se sont interrogés sur les liens quasiment indéfectibles entre Israël et les USA, néanmoins une analyse conséquente les révèlent assez aisément… Ces deux pays se rejoignent au sein des trois forces exposées en ces lignes: le financier, le militaire (expansionnisme et accaparement des ressources), l’idéologique.

Pour certains américains, il va de soi que leur pays est à l’avant-garde en bien des domaines et, de ce fait, il leur apparaît clairement qu’il a un rôle moteur à jouer dans la marche du monde : à tous niveaux. Ils sont les élus, les choisis, ceux qui doivent guider autrui. C’est un devoir moral…

Pour ce qui est du peuple juif, je ne vais pas ici répéter ce que j’écrivais dans un autre chapitre (voir à ce sujet : http://www.theurgie.com/conflagration2.html ), à savoir que l’élite de ce peuple a dénaturé un enseignement spirituel pour en faire un instrument de conquête (grâce à l’argent et les prêts usuraires) au sein de toutes les nations qui les accueillaient ! C’est là une vérité et du factuel. Pour s’en assurer il n’est besoin que de connaître (et c’est à la portée de tous) les dirigeants des grandes banques et des institutions financières comme, par exemple, la Réserve Fédérale… On peut également suivre historiquement la trame de la chose et saisir les liens avec le Protestantisme…

Bref, l’usure est un moyen des plus adéquats (et appliqué depuis des lustres) pour appuyer ou accentuer le pouvoir d’une certaine élite (nommons-la talmudique) : élite qui n’a d’ailleurs cure du petit peuple juif (aisément sacrifiable), et qui ne sert que ses propres intérêts dominateurs ! Les financiers de Wall Street qui ont alimenté la machine de guerre nazie n’étaient pas allemands…

Le financier et l’idéologique vont donc de pair en ceux qui se pensent désignés par la Providence pour guider les autres peuples, et en ceux qui se disent élus par le sang (racisme pur !). Tous s’estiment liés par une prédestination supérieure qui nécessite, pensent-ils, de régner par dessus la masse des hommes : par la ruse (dénigrement ou inversion des valeurs) et/ou la contrainte (financière et militaire)…

Les valeurs de l’élite oligarchique pour imposer le Nouvel Ordre Mondial se résument donc en trois contenances, le financier, le militaire, l’idéologique. Elles se manifestent concrètement à partir de la sphère occidentale et d’Israël, détruisent (ou réorientent) les notions traditionnelles (la famille, la patrie, la religion, le social structurant, l’éducation) afin d’appauvrir la réflexion de la masse et d’en faire un troupeau à réflexe et hautement émotionnel car plus aisément manipulable…

Ces forces insistent également sur l’individualisme, le culte de la marchandise, et sur une société de loisirs : un cerveau individuel est moins fort qu’un cerveau collectif soudé par de saines valeurs, tandis que la marchandisation de toutes choses accentue la dépendance, et que la société de loisirs et de plaisirs divers ôte encore plus de temps à une potentielle réflexion intelligente…

Voilà ce qu’est le Nouvel Ordre Mondial : un terreau où toutes les libertés, donc aussi les plus effroyables, seront libérés et autorisées. Sans contrôle aucun, car l’anarchie qui en résultera permettra l’application de Lois d’exception. Un monde où l’avoir et la sensation doivent l’emporter sur l’être et l’harmonie; où le chaos sera manipulé pour le plus grand profit de quelques-uns…

La plupart des acteurs de ce drame sont connus, et la mise en oeuvre de ce projet a déjà débuté. Néanmoins, contrairement à d’autres, j’ai démontré que ce plan élitiste et destructeur sera lui-même dépassé par des puissances différentes et autrement plus nuisibles ! Le N.O.M. sert de marche-pied pour des êtres dont la science matérialiste, la "modernité", le laïcisme ont voulu taire l’existence mais qui, cependant, surgiront sur les ruines de l’affliction à venir : ainsi que le proclamèrent, très justement, les religions révélées et l’Hermétisme bien compris…

Le chapitre suivant ne saurait être compris, voire accepté, par ceux qui vivent essentiellement dans la matérialité, qui estiment que notre densité est l’unique aspect de la Vie-Une et que nous ne sommes que les fruits d’un hasard absolu ou d’un enchaînement de coïncidences cosmiques imprévues…

Pour les autres, pour tous ceux qui osent écouter certaines sollicitations de leur vraie Conscience, qui comprennent que le hasard n’est que la réalité d’un Travail divin qui se veut invisible, tous ceux-là saisiront peut-être avec exactitude et profondeur ce qui suivra.

Tous contre tous - Partie 2

Tous droits réservés
Reproduction et diffusion strictement interdite sauf autorisation - Droits d'usage strictement personnel