WWW.THEURGIE.COM

La Théurgie

Est-il un individu qui n’ait jamais tendu l’oreille alors que se formulait le mot «Magie» ? En vérité, le mot lui-même à l’étrange pouvoir, et cela tient au conditionnement qu’il a subi, de susciter sarcasme, effroi, peurs, haine, mépris... L’homme, dont les attitudes se réfèrent à ces sentiments négatifs, souscrit, en fait, à ce qu’il est bien convenu d’appeler une historique inversion des valeurs... Car l’Art Sacré ne mérite vraiment pas, et c’est le moins qu’on puisse prétendre, un tel déluge de défiances. L’erreur en effet est de taille ! Encore faut-il, pour pouvoir le comprendre, analyser la situation sous un angle bien différent... Après bien d’autres, essayons donc d’expliquer ce qu’est réellement la Magie : la vraie...

La Magie, en tant que Science, est la Connaissance des Principes Universels...
En tant qu’Art, la Magie est l’application pratique de cette Connaissance...


Et les Principes Originels et Universels ne pouvant qu'être Harmonie, ils ne peuvent que mener à une transfiguration toute aussi positive de la nature humaine grâce à une élévation de la Conscience !

Comprendre ceci, c’est donc admettre objectivement cette vérité : la Magie n’est nullement une technique de répression d’autrui ou des circonstances négatives, mais un Moyen de Transformation, de Purification et d’Evolution nous harmonisant avec les Energies Divines et permettant alors un changement intérieur et extérieur radical et positif!

Souvenez-vous :
"cherchez d'abord le Royaume des Cieux..."


Je m’en voudrais cependant de ne pas répéter qu’il est logique de se méfier de cet Art suprême : nous avons été conditionné pour cela. Par l’Eglise, par la science occidentale et par l’opinion publique...

L’Eglise a rejeté l’ensemble des facettes de l’occultisme afin d’intensifier son joug sur les consciences... Certes, au départ, cette attitude s’est fondée sur la nécessité de mettre fin à la sorcellerie et à des contacts par trop négatifs, il n’en reste pas moins qu’en rayant le bon grain et l’ivraie, cette institution a du même coup freiné les élans d’une saine connaissance pouvant mener à la libération de la condition humaine ou, plus exactement, à sa transfiguration. Pour être une peu plus schématique, l’Eglise a agit comme la plupart des gens de notre époque agissent toujours : en ne faisant pas (ou ne pouvant pas faire) la distinction entre sorcellerie et Magie.

Fondée sur des piliers totalement sensibles, tangibles, concrets, la science matérialiste a rejeté la Magie parce qu’elle y voit une ignorance voire une déviation (?) des Lois Naturelles. Ce qui est vraiment passer outre de tout pour raconter n’importe quoi... Car, à qui sait le voir, la science a finalement rejoint, par nombre de sentiers, ce que proclamait (bien avant elle) la Connaissance Primordiale ! Et quand on sait en plus que c’est grâce à de multiples individualités fascinées par l’Hermétisme, initiés même parfois, que certaines parcelles du grand Savoir furent divulguées à la science, on est en droit de se demander s’il faut sourire devant la mauvaise foi ou frémir devant l’imposture...

L’opinion publique, de son côté, prend toujours de plein fouet les arguments des deux sources précitées. Manipulée, orientée tout autant par les attitudes intolérantes de l’Eglise que par la science matérialiste qui, orgueilleuse, insuffle sans cesse ses connaissances au mépris de la Connaissance, sans oublier les pratiques immondes et déviées de la Magie qui ajoutent à la paranoïa ambiante, et voilà la masse, la majorité des hommes, incapable de réaliser ce qu’est exactement la Magie ! De fait, le néophyte pense généralement en terme d’opposition en évoquant l’Art Sacré : opposition entre un monde négatif (dur, à tout le moins) et lui ; entre d’autres hommes et lui ; entre les circonstances et lui... Il pense donc que la Magie sert à « domestiquer » certaines forces (ou êtres) afin de pouvoir contraindre les hommes, le monde, les circonstances...

En réalité, vous venez de le lire, la Magie est tout autre chose... Elle tend d’abord ( et seulement ) à harmoniser l’homme avec l’Univers qui, alors, « étrangement », ouvrira les vannes de la Grâce et déversera sur la vie de l’heureux bénéficiaire bien davantage qu’il n’avait espéré... La lutte ici est donc, principalement, d’ordre intérieur et spirituelle ! On la livre contre soi pour s’élever et élever les autres: non contre l’Univers, Dieu, les hommes ou les circonstances. On cherche d’abord le Royaume de Dieu ! Le reste est donné en plus...

Pour réaliser tout ceci, il est cependant besoin de saisir certaines choses... Il importe en fait de connaître ce que Dieu représente exactement, comment Il forma l’Univers et les Mondes et, surtout, de comprendre quelles Forces imprègnent la Création, comment elles agissent (ou interagissent) et comment participer à ces mouvements, de manière à être en harmonie avec ces Puissances, ce qui nous libérera de toutes nos entraves : physiques (matérielles), émotionnelles, mentales, karmiques.

Ce qui vient d’être écrit est d’ailleurs l’objectif même de la Magie : agir dans notre propre sphère d’influence COMME agit la Divinité à Son niveau ! Il faut en effet toujours se souvenir d’une chose : ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ! Ce qui signifie qu’une certaine Loi d’Evolution s’applique à toute la Création, et que nos multiples errements ou « ennuis » ne proviennent que du fait de notre méconnaissance de cette Loi... La véritable Magie est donc uniquement une Technique de Purification, de Rééquilibrage complet, de Réalisation de Soi... On œuvre, à notre degré, à l’instar de Dieu. On utilise, même si c’est évidemment de façon plus dense, les mêmes matériaux que Lui, et on s’en sert comme Lui : c’est-à-dire en ayant comme objectif l’Evolution de la Conscience au niveau personnel et au niveau général ! On est donc loin, chacun s’en apercevra sans peine, de toutes les erreurs issues des mythes ou des cerveaux ignorants...

Je m'en voudrait de ne pas insister ici sur la Sainteté de cet Art et sur son incapacité à produire une quelconque souillure... En aucune manière la Magie n’est entrave ! Elle n’est qu’Harmonie entre les Forces structurant le Macrocosme et notre microcosme : Harmonie qu’elle permet de retrouver. Pour paraphraser Alexandre Moryason, on peut écrire qu’Elle porte les chercheurs vers une plus grande compréhension des Mystères en transfigurant progressivement la matière... Il ne saurait en être autrement, car la Magie est la Science et l’Art de soumettre l’électromagnétisme individuel à l’action de l’Electromagnétisme Universel afin de dénouer l’entrelacement névrotique des énergies structurant le psychisme et l’intellect et de permettre ainsi l’émergence d’un Etat Divin en l’homme... A ce titre, Elle peut logiquement être appelée Théurgie, mot signifiant Action Divine, Œuvre Divine...

Une brève mise en garde néanmoins à l’attention de ceux qui, soucieux autant de leur évolution que de celle des autres, aspirent à la Paix véritable : on ne saurait s’aventurer sur un tel chemin sans faire preuve de patience, sans comprendre ce qu’on pratique et sans suivre certaines recommandations essentielles ! Afin de travailler avec un maximum de sécurité, il conviendrait de s’appuyer sur les personnes délivrant un enseignement adéquat. A ce jour, et j’ai conscience de mes écrits, je n’ai jamais rencontré personne vivante plus compétente qu’Alexandre Moryason (et celui qui poursuit visiblement son œuvre : Mr Messager) permettant de fouler sans crainte le Sentier étroit ! Lisez « La Lumière sur le Royaume » et vous comprendrez...

Cet Objectif de nature spirituelle, qui est de se donner, par l'appui de certaines composantes universelles, les moyens d'évoluer et de changer en profondeur, il va de soi qu'il peut être modifié et utilisé à d'autres fins... La Force (dans toutes ses différenciations) est Une, et il est donc possible de l'utiliser à des fins non positives et non évolutives... C'est ce que font les sorciers et autres séides du mal : à cette différence que les puissances sont détournées de la route évolutive et toutes entières utilisées pour d'autres objectifs, bien plus sombres...

Chacun s'apercevra, en poursuivant la lecture, que de multiples évènements historiques trouvent leur origine dans cette réalité qui consiste à détourner et à utiliser, par d'adéquats rituels, les multiples facettes de la Force Originelle différenciée jusqu'à la densité... A titre d'exemple, citons certains Rituels propre à l'Intelligence Solaire (la plus haute Force, selon les hermétistes, de ce système ) : lorsqu'on sait que le cycle majeur du soleil est de 11 ans (nous y reviendrons) on comprendra déjà mieux certaines dates dont nous reparlerons, à savoir 1990, 2001 et 2012...


Un point primordial mérite également explications :

La plupart des gens, en dehors du fait (mais c’est bien normal) qu’ils aient une compréhension minime relative à la pratique théurgique, ignorent également que les Rituels, bien que purificateurs, agissent en fait tel un gigantesque amplificateur... L’accélération karmique est très intense, et, de ce fait, peuvent découler quelques incidents circonstanciels. Il n’en reste pas moins, et c’est l’essentiel, que tout ce travail, pour autant qu’il se fonde sur une démarche sincère (je déconseille fortement à quiconque d’essayer «pour voir ce qui se passe» ...) est divinement contrôlé et si «problème» il y a, il est fondamental de bien comprendre que celui-ci serait inéluctablement survenu : même sans la Magie ! Cette dernière n’a fait qu’amplifier le mouvement karmique tout en l’orientant vers une Purification et une élévation de la Conscience : c’est-à-dire qu’elle aura permit de savoir quelles sont les composantes de notre Nature posant problème et comment se traduisent ceux-ci... Tout cela ne serait jamais survenu avec autant de succès ou d’acuité sans passer par les Saints Rituels ! Du moins pas aussi vite, ni avec une telle profondeur ou un tel contrôle. Il faut en effet savoir que les Rituels, nécessairement Purificateurs au début, ont un effet concret sur la contraction temporelle... L’héritage karmique du passé se dissout, en soi et dans le présent, tel un liquide passant dans un entonnoir... Il est d’autant plus facile d’imaginer qu’une compression de ce type, alors même qu’elle est hautement positive, puisse parfois générer quelques péripéties passagères... En définitive, néanmoins, c’est bien peu de choses par rapport au gain. En outre, comprendre que le hasard n’existe pas et que si la Théurgie fut placée sur notre route, c’est pour une bonne raison, aidera tout chercheur sur l’émouvant sentier de la Purification structurelle. A force de constance, de persévérance et de patience, il saisira un jour très concrètement à quel point ses efforts lui furent profitables et quelles sont désormais ses énormes capacités...
CHAPITRE SUIVANT

Tous droits réservés
Reproduction et diffusion strictement interdite sauf autorisation - Droits d'usage strictement personnel