Signes dans le ciel
(Troisième partie)


Au niveau de l'étude du phénomène, un élément majeur se détache. Incohérent, futile ou stupide pour certains, lumineux, éclatant, essentiel pour d'autres... De nombreux cas relatent l'émergence, et surtout chez les personnes témoins d'un contact du troisième type, de diverses facultés paranormales. La majorité des chercheurs (scientifiques surtout) n'ont évidemment pas saisis, trop occupés qu'ils étaient à rejeter à grand coup de préjugés ce genre de choses, que ces "pouvoirs" étaient aptes à renouveler le contact avec les donateurs! Sous d'autres formes...

Ces capacités acquises, c'est désormais par télépathie et ce qu'on appelle l'écriture automatique que s'instaurent les dialogues. L'homme faisant office de récepteur... Nous pénétrons donc à nouveau, sous un autre aspect, dans un domaine qui n'est plus physique, mais lié au New Age (voir le chapitre équivalent) : là où les formes et les forces sont au-delà des sens premiers... Nous commençons donc à nous éloigner résolument d'un phénomène aux seuls relents matérialistes, concrets, mesurables et empiriques. Vous verrez plus loin qu'il n'y a nullement lieu de s'en étonner...

Pour qui le sait, les accointances avec des énergies et des consciences par-delà les murs de la seule physique se doivent de suivre des règles biens établies ! Dans le cas contraire, et en plus d'être un simple récepteur passif, un réceptacle et un canal apathique, non seulement le sens de la réalité et de la vérité se dissolvent mais, en outre, on court le risque de déstabiliser toute sa structure (mentale, émotionnelle) et de sombrer dans des états qui n'ont rien de réjouissant...

C'est bien pourquoi, en règle générale, les véritables initiés, c'est-à-dire ceux qui ont le discernement des esprits et connaissent les Règles qui prévalent de "l'autre-côté", ne s'encombrent pas de telles situations et, si jamais ils le font (pour quelque raison), c'est qu'ils ont, auparavant, harmonisé les Eléments en eux (et donc toute leur structure)... Et ainsi, même s'ils doivent ou souhaitent par exemple utiliser l'écriture automatique, cela se fait non seulement selon les modalités décrites ci-dessus, mais également selon une ou plusieurs techniques qui permettent de garder le contrôle de la conscience ! Une de ces techniques consistant à extérioriser la main mentale d'une manière adéquate et appropriée. En sachant néanmoins toujours que, de par le fait, une distorsion se crée également au niveau éthérique et astral (car si on extirpe ce qui est plus profond que les corps éthérique et astral, on extirpe également une partie de ceux-ci) et que des entités de ces plans inférieurs peuvent parasiter le contact...

Tout cela l'initié véritable ou le chercheur sincère et en évolution le sait.

Il n'en est pas de même des personnes (souvent ignorantes des Lois, et ce n'est pas un hasard si elles sont contactées), qui sont incapables d'avoir conscience durant certaines liaisons et qui, par ailleurs, offrent involontairement l'énergie de leur propre constitution humaine... Double erreur ! D'homme, le contacté est devenu médium. C'est-à-dire sujet impassible de forces et formes qui, loin de l'élever, lui font perdre son libre arbitre, son énergie personnelle, et l'enferme dans l'Erreur... Erreur (et enseignement faux) transmis ensuite à d'autres. Nous verrons les exemples plus loin.

Comme il fut écrit plus haut, ici la science abandonne : elle n'a plus aucune part avec cette phase pourtant liée au phénomène. Elle ne peut plus analyser dans la profondeur, répercuter et répéter des expériences empiriques. On est réellement dans un autre domaine : là où s'arrêtent également la majorité des gens. Pourtant, cette matière fait bien partie du sujet : ce n'est qu'un des nombreux extrêmes de la manifestation. Pour être plus explicite, il faut d'ailleurs savoir que ces possibilités de contacts extrasensoriels ne furent pas seulement développées chez certains hommes des époques récentes, elles le furent de tous temps ! Il est vrai que dans ce cas les "échanges" n'en sont que plus faciles, moins contraignants, et nettement à l'avantage de ceux qui mènent la danse...

On ne s'étonnera donc pas trop en sachant qu'au-delà des multiples explications techniques et scientifiques du phénomène (rapportées par le biais des contactés), et que l'être humain ne maîtrise pas encore (ce qui validerait les dires des ufonautes si cela arrive un jour...), les intelligences dérivent invariablement vers les aspects spirituels... Mieux encore, elles s'intéressent principalement à une foi bien précise ! Et bien que le phénomène apparaisse partout sur le globe depuis belle lurette, (je l'ai expliqué) ce n'est néanmoins et principalement qu'en Occident que les contacts physiques et psychiques s'orientent vers la dénaturation voire la négation et le rejet de cette croyance bien spécifique... Aucune autre n'est ainsi attaquée ! Fait étrange s'il en est...

On ne peut qu'être stupéfait en notant que ces entités déploient vraiment beaucoup d'efforts pour s'approprier certains faits merveilleux et spécifiques (religieux): s'en prétendant les auteurs. Le problème c'est que la nature personnelle reprend vite ses droits et qu'ils leur est difficile de dissimuler totalement leur véritable personnalité... Ainsi, vous le verrez, les messages sont souvent formulés avec un "petit" élan de haine. Ce qui ne lasse pas de surprendre, car bien des éléments des propos (ça correspond plus à l'idée qu'on se fait d'extraterrestres hyper-évolués) respirent un apparent respect de la vie, une paix, une certaine sagesse : excepté les sujets et notions spirituelles. Chacun est en droit de se demander pourquoi un tel intérêt pour nos convictions intimes et personnelles...

De fait, ce schéma est totalement limpide et évident, tout en atteignant sa magnitude haineuse maximale, lorsque les propos, non déformés par le ou la contacté, sont exprimés par exemple grâce aux possibilités de l'écriture automatique. Du fait de l'incapacité à contrôler les flux qui passent à travers eux, les contactés ne peuvent donc être soupçonnés de partialité ! On peut croire de prime abord qu'il faille détacher les objectifs des extra-terrestres de ceux des contactés : pensant que ces derniers ont un compte à régler avec une certaine idée de l'évolution humaine, voire avec une certaine religion. Mais rien n'est plus faux : l'attaque et la tentative de déstabilisation ont bien leur genèse au sein des intelligences manipulant le phénomène ovni.

Cet élément magistral qui s'axe sur l'Edification spirituelle de l'Humanité, éjecté sans nuances, sans finesses, avec énormément de ressentiment, est entaché de haine, d'amertume, de détestation ! Surgissent donc inévitablement certaines questions...

Quel danger peuvent représenter nos croyances personnelles si elles sont évolutives, c'est-à-dire axées sur l'amour ? On sait que ce n'est pas une réalité générale, mais justement : nul besoin de pseudo-extraterrestres pour le comprendre !

Nombre de chercheurs sérieux, dépassant le cadre de la seule science objective, arrivent à la conclusion que le phénomène oriente nos conceptions spirituelles vers un cadre bien défini. Et plusieurs remarquèrent, au travers des liaisons entre contactés et ufonautes (que ces liens soient verbaux ou psychiques) qu'une croyance bien spécifique était attaquée... Voilà qui est bien singulier. D'autant plus que cette foi ne représente qu'une petite fraction du genre humain, et qu'elle subit en outre une perte de fidèles de plus en plus importante au fil des années... Pourquoi donc s'occuper principalement de cette doctrine ? Qui gêne-t-elle ?

Pour qui étudie le phénomène sous l'angle présenté ici, il apparaîtra assez rapidement que l'immense tentative de déstabilisation provoqué par le phénomène est issue de certaines consciences bien spécifiques : des êtres que l'homme a tenté de rejeter au plus profond de son inconscient...

Il est cependant malaisé de ne pas suivre les multiples leurres que les ovni placent sur la route des chercheurs... Et si certains peuvent arriver à certaines conclusions, il s'en faut de beaucoup pour que celles-ci soient totalement véridiques. Conséquemment à certaines analyses, certains en arrivent par exemple à déclarer que l'intelligence qui manipule le phénomène a une dualité : une face sombre, négative, et une face plus lumineuse, bénéfique, salutaire...

L'ancien membre de la SOBEPS, Gérard Lemaire (dont nous parlions plus haut) s'est lui aussi cassé les dents dans ces deux premiers ouvrages, arrivant à la conclusion de la dualité du phénomène ovni. Il reconnait dans son troisième livre qu'il s'est trompé, orienté en fait selon des vraisemblances par trop évidentes, des leurres qui, faute d'apporter le moindre dénouement clair, sont à même de temporiser la recherche, voire de l'entraîner dans les méandres d'un labyrinthe immense, tel un serpent qui se mord la queue...

Reprenant le fil de son enquête il conclut finalement que la vérité la plus manifeste se trouve dans le besoin, le souhait et la virtuosité qu'ont les ovni de contrôler l'Evolution spirituelle de l'Humanité... Il n'y a pas de dualité : toute la manifestation est là pour l'objectif précité ! Ce qui reste cependant étrange touche à la "victime" de cette immense manoeuvre séditieuse dont la marche irrésistible se mêle au temps et à l'espace, elle est unique au niveau institutionnel : il s'agit de la Chrétienté, et très spécifiquement de l'Eglise Catholique Romaine ! Elle seule... Aucune autre religion, philosophie ou forme de croyance n'est attaquée à ce point par les ufonautes ! Tous les propos échangés de par le monde tournent TOUJOURS, de près ou d'un peu plus loin, aux environs d'un unique thème : la théologie catholique ! Quelle menace peut donc bien représenter l'Eglise qui, malgré d'inévitables erreurs au niveau temporel, est dans sa structure invisible totalement pure ? Quelles raisons obscures obligent de prétendus extra-terrestres à statuer sur cette institution ? Pourquoi apparaît-il une telle gêne (et haine) par rapport à cet édifice ?

"La chrétienté n'a pas la vie facile, dit celui qui se présente comme le chef de la flotte galactique - et dont nous reparlerons dans le prochain chapitre - nos nefs spatiales prouvent le contraire "... Le contraire de quoi ? Du devenir de l'homme ? De son Destin ? De son appel ? De sa place ? Il n'est pas le seul être pensant, ces entités sont là pour nous le rappeler, mais il est le seul, selon la tradition que ces personnages s'emploient à saper en profondeur, qui puisse "prétendre" à une REELLE déification avec l'appui de la Grâce et du Feu divin en lui ! Apparemment certains ont bien du mal à l'accepter... Ce sentiment qui s'identifie parfaitement à la jalousie ne peut qu'intriguer. Mais c'est un facteur qui s'harmonise parfaitement avec ceux qui furent énumérés jusqu'ici et qui consolide cette opinion dont les bases furent toutefois assez difficiles à trouver...:

-Quels êtres peuvent à ce point envier le devenir de l'homme ? Par extension, ne peut-on logiquement en déduire que leur futur n'est pas analogue ?
-Qui donc sont ces personnages qui crachent leur hostilité envers l'Eglise ou toute forme de réelle évolution spirituelle?
-Quelles entités ont de tous temps, et en chaque occasion, mêlés le vrai au faux, non seulement par rapport au phénomène OVNI mais en toutes choses les concernant ?
-Quels sont ceux qui sont "unis" à l'homme dès son apparition ?
-Qui plus que ceux présents dès l'Origine peuvent avoir une telle connaissance des penchants de l'être humain ?
-Quelle engeance immortelle peut développer un plan qui couvre la période de toute l'histoire humaine ?
-Qui sont ces êtres dont l'objectif principal est de tromper l'humanité ?
-Qui sont-ils sinon ceux qui ont cessé toute évolution et sont d'orès et déjà condamnés ?
-Les ennemis de tout ce qui est appelé Harmonie et Vérité... Ceux dont nous n'avons cessé de parler en ce livre.

On fera peut-être valoir que ce n'est pas possible, "qu'ils" n'ont pas l'existence, que c'est une invention des différentes églises et religion pour s'octroyer le pouvoir ou l'appuyer ! Je répondrai que soutenir une telle opinion est fantastique car cela dénote une liberté qui s'exprime, mais au niveau de la raison et des convergences exposées dans ce livre c'est tout autant erroné...

J'admire tous ceux qui osent militer pour leurs idées (cela manque si souvent) mais il ne faut pas négliger pour autant les bases, les indices divers, la logique. Quelles données viennent à l'appui de cette attitude de réfutation ? Non seulement serait-il vain de produire des arguments en nombre identique à ceux que j'ai développé jusqu'ici à travers tous les chapitres (en dehors de toute spéculation abstraite) mais en outre la difficulté sera absolue, si la raison domine, à la fin de cet ouvrage...

Pour ce livre (c'est un rappel) mes efforts, se sont surtout portés à la recherche de lignes cohérentes, aux convergences : les preuves ne font pas défaut, elles sont simplement d'un ordre différent aux habitudes. Pour attester conséquemment de l'opération menée par ceux que j'appelle les Déchus, je me suis servi également des attitudes qu'on leur connaît. La surface des choses laissée à l'écart, les schémas élaborés à partir du phénomène OVNI correspondent parfaitement à ce que l'on sait de leurs dispositions et objectifs fondamentaux et, en outre, cadrent parfaitement avec les écrits du chapitre précédent qui appuie sur la réalité proche d'une inversion massive des valeurs (voire un objectif d'involution) soutenue par des prodiges, des faux miracles et un enseignement mensonger !

Mais quel extrême que celui-ci ! Des entités néfastes sises au sein de tout un contexte mythologique, spirituel, religieux, et une manifestation aux capacités techniques apparemment affirmées... Pourtant, les liaisons ne sont pas rares. Il faut simplement intégrer des domaines aussi divers que variés dans leur nature, même si une homogénéité n'est pas toujours simple à faire surgir. En effet, tous les éléments sont ici extensibles à souhait : en partant de bases spécifiques on peut très vite atteindre leur contraire ! Le phénomène génère des diversions jusqu'aux abords de sa source. Mais le savoir est très positif! L'avantage peut changer de camp.

A mesure de la lecture chacun, s'apercevra sans grande peine qu'il n'est pas inconcevable ni invraisemblable que ce soient de tels êtres qui manipulent le phénomène ovni. Evidemment, cela enlève tout crédit à l' espoir d'un éventuel contact avec de véritables extra-terrestres, certains devront se faire une raison... Mais qu'ils ne désespèrent pas trop : selon de nombreuses sources, et selon le Plan de déification prévu, un contact majeur verra le jour. A terme...

De nos jours la quête frénétique de plaisirs de plus en plus rapides, tendance extérieure d'une incapacité à gérer (pour plusieurs raisons) son existence, manifestation aussi d'une appréhension latente face aux divers événements drainés par la vie, cette quête donc a voilé les questions essentielles; questions auxquelles ne répondaient apparemment pas assez vite (ou assez bien) les institutions officielles, quelles qu'elles soient. Conséquence majeure : l'attitude fondamentale a neutralisé dans un premier temps ces demandes, soupçonnant peut-être inconsciemment leur importance, et s'est muée en nécessité absolue de s'éclater, d'avoir un passage sur terre aussi plaisant et heureux que possible. L'expression "mordre la vie à pleines dents" se veut une réalité. Normal, logique et humain: entre la naissance et la mort il y a la vie, et il faut LA VIVRE pas l'exister.

Il reste juste à savoir ce que veut réellement signifier ce précepte. Il est plutôt galvaudé. A ce point (mais ce n'est qu'une des raisons) qu'un retour compact et manifeste aux éléments spirituels s'est fait sentir depuis nombre d'années. Hélas il est clair que cette disposition s'engage désormais vers des orientations où la manipulation est un fait avéré et où les Déchus s'en donnent à cœur joie... Car on n'échappe pas au Principe premier et par extension à tout ce qui le cerne ! On peut s'en détourner, le renier, l'ignorer, mais le fait est qu'il y a une raison à l'existence et que TOUS, consciemment ou pas, sommes ramenés à elle. A terme.

Hélas cette réalité semble malheureusement plus connue par certains êtres que par la masse des hommes. Cela confère aux premiers un avantage des plus conséquents car la possibilité d'un détournement notable leur est alors octroyé. En fonction de leurs objectifs. Et ceci sans que la majorité des hommes n'en ait conscience... Il en fut toujours ainsi.

Il en découle une manipulation qui, dans de domaines extrêmement variés et à travers l'espace et le temps, met en valeur des données totalement secondaires et illusoires mais d'autant plus efficaces qu'elles masquent ou dénature la vérité et ne demandent pas trop d'esprit de sacrifice. Telle est la grande singerie ! L'incroyable inversion des valeurs...

Il y a pourtant lieu de comprendre qu'il n'existe pas de milieu véritable dans le domaine de la Transfiguration spirituelle ! Mépriser l'Un à travers divers facteurs même fondés (fusse-t-ils légions) rend automatiquement solidaire d'autres qui, presque aussi patients, se servent également de ce libre arbitre humain : pour leurs propres objectifs !

Mais si ces buts sont véritablement enfouis sous un monceau de thèses et hypothèses habilement distillés, il n'en est pas de même des effets premiers, des attitudes, des opérations plus ou moins visibles qui, toutes, traduisent et valident la réalité d'un combat dont l'Humanité n'a que moindrement ou absolument pas conscience, tant il la dépasse au niveau de la raison. L'enjeu de cette lutte n'étant rien moins que la survie des uns, et l'atteinte de la Vie véritable pour les autres !

Ce temps est celui du Choix : les lignes antérieures n'eurent de cesse d'en attester ! Tout nous indique cependant que celui-ci ne sera pas évident, car les mirages, les illusions de toutes sortes affectent déjà notre comportement. Tant de thèses, d'opinions, d'hypothèses, de théories, sont manifestées, enténébrant le débat fondamental, que n'importe quelle lumière POURVU QUE SON ATTRACTION SOIT NOTABLE, pourra sans peine s'engouffrer dans les consciences (n'est-ce pas déjà ce qui arrive) et obtenir du grand nombre le but qu'elle désire.

Générer le chaos, matériellement et spirituellement parlant pour ensuite, beaucoup plus facilement, faire valoir ses idées, est un truc vieux comme le monde. Cela porte un nom : diviser pour régner ! Le phénomène OVNI n'agit pas autrement. Non seulement une impression conséquente s'inscrit dans les consciences, mais les arguments distillés d'un côté comme de l'autre divisent amplement les hommes. Certains y croient, d'autres s'interrogent, certains encore ont besoin d'un conditionnement plus prolongé.

Mais une orientation majeure caractérise, nous le vîmes, ceux qui croient à la manifestation céleste : l'immixtion d'extraterrestres ! Et, en prolongement, la mise en application de leur Savoir par l'intermédiaire de ce que l'on prend pour leurs véhicules volants. Ce point est d'ailleurs important. N'est-il pas symptomatique, en effet, et vu cette tendance prédominante chez l'homme quant à la nature des OVNI, que l'intelligence manipulatrice insiste tant, dans ses dialogues avec certains hommes, sur la condition physique et matérielle de ces objets ? Au travers des nombreux contacts relatés sur le globe cela coule pourtant de source... De plus, les moeurs de l'homme ont parfaitement intégré cette idée de véhicules spatiaux. Néanmoins dans ce cadre bien précis, et c'est à noter, une sorte de crainte semble décelable. De coutume les diversions sont déjà nombreuses, mais cet aspect semble délier notablement la langue des entités et nous avons droit à tout un exposé, magistral et pseudo-scientifique, qui est très étrange à première vue... J'ai cependant relaté dans un chapitre précédent que la nature de certains de ces engins n'est pas UNIQUEMENT telle qu'on l'imagine ! Le substrat se trouve sur un Plan de la matière que peu connaissent, hors de la densité où nous évoluons. C'est d'ailleurs désormais une évidence reconnue par de nombreuses personnes...

Tous les chercheurs, et certains le reconnaissent (Jacques Vallée par exemple) firent l'erreur de prendre ces objets pour des sondes ou autres appareils de recherche : ces convictions découlant de preuves physiques. En fait ces évidences physiques, que la manifestation est pourtant apte à ne pas distiller, ne sont là que pour une seule raison primordiale : pour accréditer la thèse d'êtres ayant un support, aussi faible soit-il, dans le tangible, la matérialité ! Il est vrai qu'une tendance se dessinant concrètement dans le contraire pourrait drainer des conclusions périlleuses pour le phénomène : de fait un pas conséquent serait fait vers la source...

Il importe donc, au possible, d'asseoir une fondation technique et matérielle. Absolument ! Cela conduit parfois jusqu'au summum de l'absurdité... La vision d'ovni transparents nantis d'une sorte de "mécanique" bien visible en son sein légitime cette opinion selon laquelle il est IMPERATIF ET CAPITAL pour les intelligences qui agissent de générer une base physique, fut-elle mineure. D'ailleurs, si lors des atterrissages ou des Rencontres Rapprochées le phénomène reflète une apparente solidité, sa nature se place à l'opposé lors de certaines manifestations (embrasement, disparitions et apparitions soudaines, élévation soudaine de la vitesse, etc). En réalité nous avons affaire à des objets (des formes) dont la structure naturelle (intérieure et extérieure) peut varier selon les circonstances ! Cela permet un beau coup double : d'un côté l'utilisation de cette immatérialité pour EPATER les hommes, de l'autre l'emploi d'une apparente consistance de l'ovni pour, lors des contacts, être à même de diffuser sans trop de problèmes les grands enseignements "cosmiques". En dehors de toute spéculation et en raison des données que vous avez lu (et d'autres que je soumettrai), je ne m'avance pas en écrivant que tout ceci ressemble fort à une manoeuvre emplie de duplicité : signe de faux-prophètes...

Le 3 mai 1969 le maréchal de l'air de la R.A.F., Sir Victor Goddard, déclarait au Caxton Hall de Londres, et avec beaucoup de courage :

" Encore qu'il se puisse que certains opérateurs d'UFO's puissent être des citoyens paraphysiques d'autres planètes que la terre, il n'existe aucune contrainte logique qu'il en soit ainsi. En d'autres termes, si la matérialisation des UFO's est de caractère paraphysique (c'est-à-dire normalement invisible), ces UFO's doivent bien plus plausiblement résulter d'un autre monde invisible qui coïncide dans l'espace de notre terre et non de créations au niveau paraphysique de toute autre planète physique du système solaire.
Etant donné que les UFO's sont paraphysiques, capables de réfléchir la lumière comme le font les fantômes, étant donné aussi (suivant de nombreux observateurs) qu'ils restent visibles à des vitesses de déplacement fort élevées d'un point à un autre, il en résulte que ces UFO's qui restent visibles en mouvement ne sont pas dématérialisés à cause de leur translation rapide et par conséquent que leur masse doit être de nature diaphane très diffuse, et leur substance relativement éthérique. La validité de ce qui précède s'explique par leur nature paraphysique et rend la vraisemblance que les UFO's ont la terre elle-même pour origine bien plus grande qu'ils ne trouvent leur origine sur quelque lointaine planète. II est bien connu, par évidence physique, que le monde astral de l'illusion est peuplé d'une multitude d'entités portées à de multiples manifestations et exhortations de caractère trompeur. Il semble qu'une partie de ses "citoyens" cherche à témoigner de certains principes ou pouvoirs, tandis qu'une autre traduit des préoccupations morales, spirituelles ou déistes..."


Quel cran dans cette déclaration ! Evidemment on étouffa au plus vite l'affaire, de façon à retrouver la normalité caractérisant toute recherche scientifique dite sereine. Dommage, car l'itinéraire détaillé est des plus exacts, dans ces deux aspects : ce qui se manifeste est un leurre phénoménal (DES ILLUSIONS MATERIALISEES ET TEMPORAIRES) orienté sur la naïveté et l'ignorance humaine : ces dernières étant globalement inconsciente des forces qui tissent les univers et que certains savent concrètement utiliser pour manifester leur cause !

Initiés et Mages (à l'instar des sorciers noirs) pour des raisons absolument positives, peuvent également faire apparaître et disparaître tel objet (ou leur propre personne) en usant de certaines techniques liées à la lumière et aux vibrations... Pour qui s'immisce dans ce domaine d'apprentissage avec persévérance il n'y a donc aucune difficulté à comprendre qu'ovni et occupants de ceux-ci, pour paraître solide ou d'une substance proche de la matérialité, doivent donc placer leur degré vibratoire d'une certaine manière... Cela explique les apparitions et disparitions soudaines ! Inutile, je pense, de faire remarquer la similitude existant avec les manifestations de type spectrale et certaines situations liées à la médiumnité ectoplasmique spirite...

Il fallut quelques temps avant que les chercheurs sérieux et hors science officielle décelèrent les liens entre le phénomène ovni et l'occulte, mais certains y parvinrent : ce qui obligea les intelligences à démultiplier leurs efforts pour éviter certaines conclusions. Le mot d'ordre était d'inonder les consciences de multiples pistes et leurres, de façon à ne pas être découvert...

Et dès les années 1970, à travers l'air du temps qui favorisait une liberté absolue (sous-entendu sans conscience...), de "nouvelles" techniques dérivées du spiritisme vire le jour (surtout au sein du mouvement New-Age). Tel le channeling : une méthode de communication entre un humain et une entité appartenant à une autre dimension... La personne qui reçoit et transmet une information d'une entité invisible étant un "canal" ("channel" en anglais)

Selon cette méthode deux voies majeurs de contacts existent :

- directe : paroles entendues dans l'esprit du "canal" (la personne qui reçoit l'information), ou écriture automatique
- indirecte : enseignement perçus par le biais d'un support, tel le Ouija bien connu des spirites

Rien de neuf sous le soleil...

C'est donc également de cette façon que de multiples entités liées au phénomène ovni font état de certains propos : que ce soit pour approfondir les choses ou les rectifier lorsque certaines études et enquêtes les cernent d'un peu trop près...

Ainsi, comme il fut écrit plus haut, à mesure d'une accentuation sur leur nature qui vit progressivement le jour, de nombreuses déclarations eurent comme objet principal d'orienter les chercheurs aux antipodes des conclusions qu'ils professaient de plus en plus...

Un groupe nommé "Liens avec l'espace" (tiens donc...) se réunit par exemple en Ecosse durant l'été 1970 et reçut une série de messages par écriture automatique. Et pas de n'importe qui... Maitreya (qui est selon certaines croyances orientales le prochain Bouddha à venir...) dit s'exprimer :

" Beaucoup de ceux que vous appelez les frères de l'espace, dit Maitreya, sont des êtres qui ne sont pas suffisamment fort pour entrer directement dans les vibrations matérielles intenses de la terre! "

Eloquent ! Et on ne peut s'empêcher de sourire face au manque d'adresse de ces pseudos êtres supérieurs...
Mais que dire de ceci :

" Quelques-uns des êtres de l'espace d'expression positive et de lumière sont en réalité des êtres hiérarchiques et des Maîtres très élevés qui adoptent la tenue interplanétaire parce que certaines personnes n'acceptent leurs enseignements que de cette façon! Ils accepteront plus facilement des enseignements de vérité de ce qu'ils considèrent être le représentant d'une civilisation scientifique avancée que d'une source spirituelle..."

Est-ce vraiment le cas ? Voilà qui est bien étonnant. L'objectif ne serait-il pas plutôt de détourner certaines opinions et conclusions orientées trop justement: les diriger vers une source différente ?

Il importe en effet, à l'intention de ceux qui s'acheminent trop près de l'origine véritable, d'inverser les valeurs ! Si vraiment d'aucuns prennent conscience un peu trop profondément de la nature exacte de ces êtres, il vaut mieux pour ceux-ci générer un prolongement sur une nature autre, une nature aux relents positifs...

Je peux vous affirmer que ça fonctionne ! J'ai rencontré assez de gens qui en attestent. En fait, et malheureusement, les données adéquates leur font défaut. Mais il est vrai que la route n'est pas clairement jalonnée. En outre tant de facteurs interfèrent qu'il est logique, sans la possession d'éléments significatifs et contradictoires, de s'orienter selon les vraisemblances.

Le vrai se mêle au faux (comme toujours dans les actions des Déchus), comment donc, sans intégrer un certain cadre d'analyse, séparer l'un de l'autre ? Tout un chacun peut néanmoins clairement et raisonnablement s'interroger sur l'affirmation citée ci-dessus, car s'il est possible que certains ne peuvent accepter ce genre d'enseignement en dehors du cadre interplanétaire, ce genre de contacts n'implique pas néanmoins la nécessité, comme cela arrive assez souvent, de faire apparaître des ectoplasmes dits martiens ou vénusiens ! Ignorance, quand tu nous tiens...


A ce stade le moment est venu, car ils apparaissent de plus en plus visiblement, de porter une attention accrue sur ces êtres, différemment nommés selon les latitudes mais qui, dans les Traditions révélées, sont catalogués comme étant des esprits déchus ou des êtres qui refusèrent la Montée vers l'Esprit.

Pour les religions diverses, chacune parle d'êtres négatifs, sournois, insidieux (Démons, entités, Djinns) dont l'objectif (par jalousie et orgueil) est d'entraîner avec eux un maximum d'hommes à leur perte...

Je ne m'attarderai plus sur les conceptions hermétistes : je le fit ailleurs...

Quelles que soient les croyances auxquelles on s'attache, il existe d'ailleurs des points communs à chaque forme de pensée, dont un manifeste : la Chute...

Selon les sources on parle de Ré et Indra contre le dragon Renek et les Asuras, de Zeus contre les Titans, de Lucifer contre Yahweh, etc...

S'il est manifeste que le Judaïsme intégra au sein de sa tradition personnelle, et au moins dans ce domaine, des mythes extérieurs et antérieurs, les juifs, et surtout plus tard les chrétiens, sont les seuls à analyser profondément les mobiles ! Ceux-ci gravitent notablement autour d'une unique et néfaste affection : l'orgueil. Nous apprenons ainsi, et c'est une autre analogie avec le phénomène OVNI, que ce sentiment se divise et s'oriente en deux directions, vers deux sujets : Dieu et les hommes. En outre nous savons, et c'est toujours similaire à la manifestation céleste, que l'orgueil est associé à la jalousie. Par rapport aux mêmes personnes !

Lucifer était, dit-on, le plus brillant des archanges. Son opposition et sa chute entraînèrent également celle de tous ceux qui le suivirent et en qui ces intimes dispositions avaient logiquement trouvé un écho favorables. Saint Pierre, dans sa deuxième Epître (24) dit que les anges rebelles furent précipités dans les antres ténébreux du Tartare. Une ancienne légende grecque ne dit rien d'autre :

" Du mariage d'Uranus (le ciel) et de Géa (la terre) naissent Océan (le grand fleuve qui entoure la terre), les Titans, les cyclopes. Mais Uranus eut un différent avec sa descendance et c'est pourquoi il la renferme dans les abîmes du Tartare souterrain"

Les faits prouvent néanmoins que cet emprisonnement ne fut pas total. Peut-être doit-on d'ailleurs plutôt parler de résidence surveillée... Les Docteurs de l'Eglise semblent d'ailleurs insister sur ce point : attaques, tentations, déstabilisations, obsessions, n'ont pas cessées, mais il y a un frein manifeste dorénavant aux intentions, prétentions et applications des pouvoirs de ceux qui furent éjectés du Domaine ou, pour parler plus hermétiquement, qui ont perdu le lien qui les reliait à leur âme (corps égoïque). L'Incarnation de Dieu n'est pas étrangère aux freins imposés à ceux qui, depuis des lustres, agressent, intimident et soudoient...

Ceci étant, pour l'homme ignorant d'être sujet principal d'une lutte qui dépasse son entendement, rien n'est parfaitement visible : seuls ses sens comptent ! Il lui est impossible de saisir la réalité d'autres univers, et encore moins de comprendre que ceux-ci sont peuplés d'une multitude d'êtres plus ou moins attentifs au Plan d'Evolution universel...

Au niveau négatif, que ce soit (selon l'Hermétisme) les Sorciers Noirs ou (selon les religions) les diverses entités ténébreuses, tous ont gardé la possibilité de "fouler" le monde (sous certaines conditions très précises). Et même d'apparaître, comme l'exprime l'Ecriture, tels des anges de lumière. Comme les ufonautes de notre temps... La séduction est une arme qui s'est toujours montré redoutable...

D'après les nombreux témoignages, lorsque un contact de ce type s'établit le mot merveilleux n'est jamais loin... L'aspect de ces êtres (qui se présentent comme supérieurs) est fascinant, envoûtant ! A leur seule vue on se pâme. Pour prendre le cas de ceux qui se présentent comme des vénusiens, ils sont grands, légèrement basanés, de longs cheveux blonds tombent sur leurs épaules, ont les dents parfaites et très blanches, leur visage étant...angélique.

Certains chercheurs et enquêteurs, amalgamant à tout va, et ramassant les vraisemblances traînant de façon étrange le long de la route, comparent ces êtres aux anges de la Bible. On en parle effectivement, mais ajoutons un unique détail : anges déchus ! Ceux-là mêmes qui "connurent" les filles des hommes, comme dit la Genèse (s'interroger à ce sujet sur le transfert de conscience et l'adombrement...). Ceux qui, à travers différentes cultures et civilisations, s'assimilèrent à des dieux, se firent adorer, élaborèrent des abominations sans nom, détournèrent le cours évolutif des choses et, par leur main-mise sur les consciences, provoquèrent une involution planétaire en faisant s'opposer les hommes entre eux (pensons simplement aux guerres atlantéennes)...

Pour les chercheurs précités la difficulté résidera toujours à ne pas se laisser entraîner par les multiples leurres que laisse traîner le phénomène : leurres qui ne sont là que pour accréditer l'idée d'une provenance extraterrestre. Pourtant, en restant dans ce cadre préalablement établit et en reliant les éléments semés très visiblement, il en résulte évidemment des conclusions hâtives... Des vérités s'établissent mais toutes, pourtant, ont négligé de fondamentales ramifications ! C'est dommage, mais tant que l'homme se focalisera dans sa généralité sur le superficiel, le physique, la densité, et hors du contexte des questions réellement primordiales, il sera bluffé ! Et par ses congénères plus intelligents que lui (et souvent au pouvoir), et par ses ennemis de nature différente...

Les effets visibles (pour celui qui ne s'aveugle pas) d'une déviation de magnitude maximale ne manquent pourtant pas. Les signes avant-coureurs sont déjà nombreux et manifestes. Tous rayonnent autour du mensonge érigé en logique ! Au niveau du phénomène qui nous occupe, le sophisme s'étale de la base à la finalité. Quelques-uns d'ailleurs en prirent conscience et frôlent les schémas élaborés dans ces pages.

Jacques Vallée, par ses différentes approches du problème, est très certainement un de ceux qui, dans une optique de travail raisonnable et aux fondations scientifiques, est le plus avancé. Des années de recherche sont derrière lui et sa connaissance est non stérile mais dynamique et ouverte. C'est du moins ce qu'on découvre au travers de ses livres et de cette interview qu'il accorda à l'hebdomadaire français, V.S.D., en 1989 :

"Que le phénomène ovni existe réellement, physiquement, je le crois. En revanche, qu'il soit d'origine extra-terrestre, non! Pour moi, il renverrait plutôt à une cinquième dimension de notre univers et c'est cela qu'il faut explorer. Le reste n'est que littérature et manipulation des foules! "

Bien sûr, le parcours de l'informaticien est totalement différent de celui élaboré ici, mais d'une portée tout aussi éminente dans ses prolongements. En outre, arriver à cette conclusion à partir d'analyses principalement scientifiques est assez intéressant... Il est vrai que parallèlement au désarroi ressenti le long d'un parcours abstrait ou nébuleux, la raison peut toujours, néanmoins, faire preuve de maîtrise. Elle ne concède rien. Active et éblouissante elle l'est également dans l'étude du phénomène et, souvent par éliminations, admet telle thèse. Ce genre de méthode nous pouvons l'utiliser, comme d'autres le firent, pour l'analyse de cette théorie dite des engins spatiaux.

Le premier réflexe est d'assimiler ces véhicules à des sondes captant divers renseignements. Pourtant, si cette impression est raisonnable, une autre logique s'y oppose de plein fouet. Laquelle ? Le nombre des apparitions lui-même! Vallée, toujours lui, a calculé que si les ovni étaient réellement des engins spatiaux agissant dans le cadre d'une étude générale de notre planète, ils auraient déjà, selon cet aspect des choses, atterri chez nous un minimum de TROIS MILLIONS de fois en deux décennies ! Et il poursuit en écrivant que ce nombre est parfaitement absurde ! Effectivement...

Sur quoi se base la formulation de ce chiffre ?

L'informaticien a d'abord choisi dans ses dossiers deux mille cas de Rencontres Rapprochées répertoriées depuis vingt ans et en provenance de pays divers. Son ordinateur situa "l'heure de pointe" de ces contacts aux environs de 22h30, la fréquence diminuant par la suite. C'est normal, car la plupart des gens sont chez eux à ces heures, un certain nombre étant même couché. Cependant il apparaît que l'activité des objets est nocturne par nature et par choix.

Combien y aurait-il de rapports, se demande Jacques Vallée, si les gens restaient dehors pour regarder ces supposés engins spatiaux ? A-peu-près trente mille. Il faudrait multiplier le nombre de cas par quinze et "l'heure de pointe" se situerait alors entre 1 heure et 3 heures du matin... A noter que cette loi des heures fut vérifiée et validée par d'autres chercheurs indépendants...

Mais, poursuit Vallée, ce n'est pas encore le nombre réel car une observation sur dix seulement est rapportée. Nous arriverions alors à 300.000 ! De plus, on pourrait encore prendre un coefficient multiplicateur RAISONNABLE de dix pour compenser le fait que la plupart des atterrissages ont lieu dans des régions isolées, loin des habitations. Si la population était répartie uniformément sur le globe, au lieu d'être concentré dans des zones urbaines, nous arriverions alors à ce chiffre incroyable.

Et Vallée de conclure que notre propre technologie est parfaitement apte, en quelques semaines, de récolter de notables données concernant notre géographie, notre végétation, nos cultures et notre météorologie. Il suffirait pour cela de placer une seule sonde, de la taille d'un tonnelet de bière, en orbite à mille six cents kilomètres au-dessus de la terre ! Mais pourquoi d'ailleurs employer une telle sonde : l'abondance extrême des émissions radio et télévision est capable, à elle seule, de fournir des renseignements de première importance...

Le hasard des visites, écrit-il encore, n'est donc pas fondé ! Soit les OVNI choisissent leurs témoins selon des critères psychologiques ou sociologiques, SOIT ILS SONT TOUT AUTRE CHOSE QUE DES VEHICULES SPATIAUX ! Quoi qu'il en soit, et dans les deux cas, termine le scientifique, leurs apparitions sont délibérées...

Il n'y a pas lieu de dissocier, dans l'optique élaborée à travers ces pages, les deux affirmations. Les contactés sont bien choisis selon certains critères... D'autre part j'ai déjà insisté sur la nature fondamentale de ces formes volantes : par elles-mêmes, mais bien plus encore en notant les prodigieux artifices déployés pour se faire remarquer, chacun peut se rendre compte sans efforts trop prononcés qu'il ne s'agit absolument pas de sondes ou de véhicules spatiaux! Il ne s'agit "que" de LEURRES intégrés dans un immense programme déviationniste...

Un conditionnement est en cours ! Son impact n'est certes pas facilement mesurable, mais sa finalité sournoise pulvérise déjà des conceptions, des opinions, qui semblent désormais désuètes. Ce n'est toujours actuellement qu'une ébullition (non négligeable néanmoins), mais soyons sûr que, à terme (puisque nul ne poursuit un but, surtout de cette envergure, sans raison), un débordement suivra, déviant surtout certains principes et plaçant l'homme dans une voie bien distincte.

Nous vivons actuellement le préalable ! La salve d'avertissement a été tirée. Nous ne sommes désormais pas loin d'atteindre cette fâcheuse étape. Les shows grandioses manifestés à travers le monde effectivement, de plus en plus fréquents et longs, et au-delà de l'aimantation qu'ils suscitent, vont finalement obliger les instances scientifiques et politiques à une étude réelle, concrète et profonde (connue de tous) et à certaines révélations... Ce sera la reconnaissance officielle du phénomène. Il n'est pas difficile d'imaginer l'extension qui en découlera...

La véracité sur la nature et la source de la manifestation germa pourtant quelquefois dans la conscience de certaines personnes. Des chercheurs indépendants se singularisent en effet, et dès le début de la vague moderne, par les conclusions qu'ils adoptent. Il est vrai qu'ils ne se sont pas bornés à la surface des choses, à une esquisse.

En aucune manière, dirent ces gens, il n'est souhaitable de s'arrêter au niveau de certains facteurs farfelus et, à partir de là, de formuler des conclusions : cela ne nous apprendra rien sur la fin, uniquement sur les facultés. Autrement dit: il s'agit de dépasser le premier degré.

John A. Keel, journaliste enquêteur américain, fait partie des personnes qui, loin de toute officialisation, ont maîtrisé les lignes extérieures et opéré la liaison avec les bases réelles. Son travail est phénoménal ! Ce sont pas moins de 10.000 cas qui, analysés avec acharnement, lui permirent véritablement d'irradier de ses conclusions la recherche ufologique. Les constatations qui découlent de cette étude gigantesque sont, à plusieurs degrés, analogues à celles dont vous avez pris conscience jusqu'ici. A savoir, entre autre, que les observations ne sortent pas souvent d'un Etat ou d'un pays spécifique, qu'elles témoignent d'une "heure de pointe" (entre 20h et 23h) et que LES UFOLOGUES UTILISENT LE MENSONGE !

John Keel a interviewé plus de 200 contactés! C'est une majoration considérable pour ses conclusions. Les étapes de ce chercheur, en outre, sont semblables à celles prises par la majorité des gens. Première fondation : la science ! Mais la part de cette dernière, l'expérience progressive du journaliste l'attestant, se révéla mineure. Il fallait d'autres assises.

" Au départ je n'étais qu'un athée éduqué à la dure école des réalités journalistiques. Pour moi, l'hypothèse extra-terrestre des UFO me paraissait la seule acceptable. Mais mes expériences au cours des dernières années m'ont fait changer d'avis... Mon scepticisme a fondu et j'ai renoncé à la science pour chercher quelque appui du côté de la philosophie... "

Ce cheminement résolu hors du cadre que d'aucuns désirent comme unique fit de lui une sorte de pionnier. Les tendances de la majorité laissent Keel indifférent, ses recherches s'orientent dans un sens opposé et ses formulations se caractérisent par une fécondité qui laisse entrevoir la subtilité de la manoeuvre mensongère et déstabilisatrice.

" Que penser de ce que racontent les gens ? S'agit-il vraiment de menteurs, de simulateurs et de lunatiques ? Quel intérêt pourrait représenter pour eux la construction de ces histoires compliquées ? La vérité se trouve pour moi dans une autre direction : les contactés racontent ce qu'il leur a été dit par les ufonautes. ET CE SONT LES UFONAUTES, NON LES CONTACTES QUI SONT LES MENTEURS !! Leurs mensonges sont perpétrés de façon délibérée pour nous dissimuler leurs véritables intentions, leurs buts, leur véritable origine...

Au cours de ces dernières années, nous avons été informés par une multitude de gens apparemment sincères que les OVNI venaient de planètes aussi différentes que Clarion, Maser, Sha- re, KLaau, Tythan, Koren Dor, Orion, Fowser, Zomdic, Aenstria et une bonne douzaine d'autres lieux tout aussi absurdes. Il y eut des contactés pour rencontrer des indigènes de Vénus, Mars, Jupiter, Uranus, Saturne et la lune...

Lorsque, pour des raisons que nous ignorons, les entités qui manipulent le phénomène choisissent de se manifester, il faut s'attendre à ce que ceux qu'ils viennent à rencontrer, soit délibérément, soit accidentellement l'un ou l'autre d'entre nous, elles exploitent à ce moment nos croyances et font usage à leur profit de la prétention et de la grande incrédulité de nos hommes de science pour discréditer les témoins ! IL SERAIT TEMPS QUE NOUS SOYONS PREVENUS DE CE PETIT JEU PSYCHOLOGIQUE QUI NOUS TROMPE DEPUIS DES SIECLES... Tout semble se passer actuellement, avec les apparitions d'extra-terrestres, DE MANIERE A CE QUE LES HOMES PENSENT QUE LES DEMONS DES HISTOIRES RELIGIEUSES N'ETAIENT EN FAIT QUE DES EXTRA-TERRESTRES ! "


C'est là le point fondamental ! Qu'il importe d'abord de saisir, ensuite de réajuster... Car il s'agit du processus D'INVERSION DES VALEURS ! Il prouve à nouveau ici son efficacité. Keel, comme d'autres, et malgré son exemplaire cheminement, n'eut pas l'occasion de se prémunir contre cet effet de détournement. Pourquoi ? Simplement parce que l'optique fondamentale, le cadre INTRINSEQUE, lui faisait défaut. De fait, il alla même jusqu'à placer le phénomène OVNI sur un piédestal avec les apparitions mariales (Jacques Vallée aussi d'ailleurs...). Autre dénaturation... La manifestation SINGE les apparitions mariales pour qu'on les croie de même condition ! J'exposerai les convergences et les preuves dans les pages suivantes...

Keel, finalement, parait désabusé :


" La plupart de ceux qui sont finalement parvenus à une compréhension suffisante de la nature véritable de ce phénomène ont presque aussitôt abandonné le sujet dans la mesure où ils se rendaient compte de leur incapacité de communiquer leurs découvertes et de faire que l'incroyable puisse être cru... "

C'est pour le moins logique. Car comment, sans heurter de front le conformisme et le rationalisme, décrire tenants et aboutissants de cette manifestation ? Comment peut-on faire soupçonner en ménageant ? Comment pouvoir, sans brutaliser les différentes convictions, instruire en signalant ? Chose impossible ! C'est de plein fouet qu'on reçoit ce genre de conclusions. Et les retombées (psychologiques, familiales, sociales) ne sont pas évidentes pour qui n'est pas prêt...

Pour terminer ce chapitre, anticipons brièvement le prochain... Quelles sont les lignes directrices de l'enseignement des prétendus extraterrestres ? Dépersonnalisation, déviation, singerie, sédition, inversion des valeurs, invalidation...

Comme de bien entendu, le monde est né par leur entremise à eux, qui sont les vrais dieux... Parfois on diversifie l'attaque en prétendant que les hommes n'ont nul besoin d'une Energie Supérieure transcendante (extérieure ou intérieure) car ils sont des dieux (Homothéisme)... Succinctement, et d'une façon ou d'une autre, il y a désir de déviation. Manifestement. Et le souhait de s'élever à la place de Qui vous savez...

Les exemples que vous venez de lire, pris entre bien d'autres, ne sont pas formellement erronés, mais ce sont des sous-entendus sur lesquels doit se porter toute notre attention... Nous le ferons en de multiples occasions dans les pages suivantes.

Tous s'apercevront aussi que les déchus meublent énormément... Les dialogues (monologues serait plus approprié) traitant, en vrac, des réflexions très "sages" sur l'immense danger que représente l'énergie et l'arme nucléaire (c'est ce qu'on appelle parler pour ne rien dire), sur la vision du prophète Ezéchiel (il aurait vu une soucoupe volante), des explications ultra-techniques également (et dans la plupart des cas invérifiables), du paradis qui se trouverait au sein du globe, et de différents sujets bardés d'éléments fantastiques... Le thème de base est néanmoins TOUJOURS identique ! Et cet acharnement maladif à la dénaturation, à l'assimilation fausse, à la singerie, voire à la déification personnelle prouve, implacablement, que tout ce qui cerne exactement l'évolution spirituelle du genre humain, comme tout ce qui en fait ses fondations, dérange énormément...

L'air conciliant qu'affectent les séditieux durant les divers contacts n'amenuise cependant en rien les évidentes liaisons avec la haine. Elles sont précises, vous le verrez, et sans nuances. Mais faut-il vraiment drainer de tels éléments déstabilisateurs pour militer avec un objectif précis ? Je réponds OUI si le but est de se placer en adversaire absolu ! Que ce soit dans la doctrine, les théories, l'impact dans les consciences, le rayonnement à travers le monde, l'objectif d'une déviation globale...

Lorsqu'on sonde quelques faits très significatifs, et j'entends par là dans des domaines extrêmement diversifiés dont vous avez pu prendre connaissance dans les chapitres antérieurs, l'émergence d'une super-religion, d'un pouvoir dirigiste ou d'une philosophie MONDIALE, à terme, est à considérer avec le plus grand intérêt...

On peut en rire, mais il serait peut-être temps, ensuite, de s'interroger sur l'impact inconscient non seulement du phénomène ovni mais, plus concrètement encore, de toutes les doctrines objectives qui projettent un enseignement similaire et qui, de manière personnelle, insistent sur une certaine imposition future, aliénant le comportement humain... Vous percevrez d'ailleurs dans les lignes suivantes d'intéressantes et significatives liaisons avec les mouvements humains analysés dans le chapitre eschatologie. Fermant la boucle...

Beaucoup soutiennent souvent la thèse selon laquelle l'homme de notre époque serait grandement matérialiste. Ce n'est pas totalement exact, mais résulte d'un blocage à la couche première et superficielle des choses. Ni cet homme-ci ni aucun autre dans le passé ne peut, de façon fondamentale, être affublé de cette tare. C'est la surface! Mais la profondeur est différente. On trouve un élément intrinsèque dans l'être humain : il est NATURELLEMENT porté à croire!

De fait, si on quitte les lignes monopolisant un peu trop l'attention, comment ne pas s'apercevoir de l'exemple frappant que recèle notre propre société ? De nos jours l'impact de l'irrationnel est certes déroutant mais également significatif. Pour le moins... Ce facteur associé (bien que parfois les deux vont de pair) au nombre de contre-vérités MEUBLANT le vide causé par le clair-obscur de la foi déclenche obligatoirement des réflexions. Il ne peut en être autrement. Les hommes, en effet, qui y adhèrent directement ou non, se comptent non par dizaines mais par centaines de millions ! Est-il donc irraisonnable de penser qu'en réflexe à une suggestion de magnitude exceptionnelle (mondiale), une orientation conséquente affectant le caractère intime de chacun (libre arbitre et foi) n'aurait aucun prolongement sur le mode de pensée des personnes concernées ? Il me semble exact d'affirmer qu'une transformation d'envergure affolante en résulterait...

L'enseignement des ufonautes, pour qui sait le voir, comporte néanmoins des failles. Souvent jaillissent des tonalités impatientes qui éclaircissent les propos... Il est temps d'ailleurs maintenant de privilégier le limpide au sournois! Temps d'aller à la découverte de l'argumentation la plus sidérante, la plus sinueuse, la moins scrupuleuse. Il est effectivement impératif, à ce stade, d'enjamber la barrière qui nous sépare du concret le plus pertinent. Nous devons maintenant distinguer très clairement visages, projets, désirs, de ceux qui, maîtres ès manipulations, furent si difficiles à cerner exactement.

Le chapitre qui suit est limpide! Les pages suivantes en effet sont exemptes de voile, et si nous en découvrons un il ne sera nullement opaque ou épais. Ce sont des êtres "sûrs de leur coup" qui vont ici se présenter. Autant comprendre tout de suite qu'il n'y a aucun changement quant au profil naturel. Au contraire : il y a accentuation! Tant mieux, à la limite... Nous nous éloignons ainsi quelque peu d'un schéma majeur aux tendances opaques pour intégrer un domaine qui, abstraction faite de son étrangeté, nous fournira dès lors des indices très nets insistant, quoique de façon autre, sur les formulations exposées jusqu'ici. Il ne s'agira plus véritablement de spéculations ou de découverte, car de l'autre côté la prestation verbale n'est pas fugitive ou esquissée. Nous serons nantis de divers éléments sans nuances trop affirmées !

Il se peut, il serait même logique, que d'aucuns émettent des doutes en ce qui concerne les bases, l'horizon et les conclusions émises dans les lignes antérieures. Mais comment vont-ils désormais qualifier la teneur des déclarations à venir ? Car elles sont sans concessions, sans double-sens. Nous soupçonnons l'identique substrat séditieux, mais directement désormais. On ne fignole plus !

Ceux qui ne se sont jamais attachés, de près ou de loin, à la situation suivante ne peuvent qu'être fortement étonnés. C'est normal. Mais il est primordial que la surprise soit dégagée de toute attitude de fermeture. Car plus importante est l'extension pouvant en résulter... Si la stupéfaction mue en réflexion, un pas utile et faste sera accompli, et ceci grâce à un processus qui me plait, et qui fait valoir l'action de l'étincelle raisonnable et logique. En tout état de cause il y a activité de l'intellect, et c'est déjà bien. De plus, un prolongement vers une réflexion ACCRUE est susceptible de déboucher sur le mécanisme d'analyse personnelle. Attitude réellement saine...

CHAPITRE SUIVANT

Tous droits réservés
Reproduction et diffusion strictement interdite sauf autorisation - Droits d'usage strictement personnel