Si vous n'entendez pas la musique dans votre navigateur, vous pouvez télécharger Quicktime ici

WWW.THEURGIE.COM


Que l'Amour soit roi. Que la Connaissance soit reine. Et que l'Unité soit...


Dans l'Ordre universel tout est à sa place. Et l'ensemble sert la Gloire ainsi que le Dessein de Celui qui institua les choses, tout en orientant les êtres pensants (en toute bonne logique) vers Son Etre qui est Harmonie absolue ! Tel est le Projet initial et final : amener tout et tous à une Cohésion de fait et à une Communion au sein d'une Nature supérieure qui n'est rien moins que divine.

Tout ce qui brime, freine ou altère ce But (au niveau des hommes ce sont les pensées traduites en actes) peut et doit être considéré comme une erreur car provoquant, à terme, une désunion métaphysique et une réelle impossibilité d'évolution ! La liberté permet certes le refus de la Grâce mais nous place aussi, de fait, en opposant : non seulement vis-à-vis des hommes qui ne correspondent pas à nos convictions, mais aussi de l'Esprit Lui-même qui cherche à TOUS nous relier...

Imaginons le monde tel un cercle fini : avec ses différentes croyances et incroyances toutes délimitées dans cette circonférence. Enlevons maintenant de cette sphère toutes les opinions qui ne correspondent pas à la nôtre (dans les faits cela revient à les combattre intellectuellement voire physiquement), que reste-t-il ? Nous, les élus, les choisis, les justement pensants... Nous avons gagné! Mais est-ce vraiment exact ? Dans un tel cas de figure, qui est loin d'être illusoire et non fondé dans la réalité (il n'est pour s'en convaincre que de noter certaines idées, propos ou écrits), nous avons oeuvré telle une caste de privilégiés, une élite qui s'estime au-dessus de la masse des hommes. Nous avons fait preuve d'intolérance envers quiconque est différent. Si cela s'était traduit concrètement, que serait-ce sinon un génocide ? Serions-nous dès lors meilleurs que ceux que nous avons méprisés ? Chacun pourra répondre...

Cette image n'est pas aussi caricatural qu'elle paraît. De par les âges, au travers de multiples civilisations, et jusqu'à certains croyants des religions actuelles, nous sommes toujours dans un cycle de division et d'opposition. Il est même très étrange, pour peu qu'on analyse la chose, de voir avec quelle férocité beaucoup mettent l'accent sur les éléments de divergences plutôt que sur les données élévatrices ou positives pour l'ensemble. C'en est au point qu'il faille insister sur des paramètres pourtant rationnels et sains que d'aucuns, hélas, ne semblent plus distinguer. Ainsi, et au-delà du cercle des antagonismes entre religions différentes, il ne faut pas oublier la sempiternelle lutte entre Foi et Connaissance...

Pour nombre de fidéistes, méconnaissants du sujet, il existerait en ce domaine un danger notable (ce n'est d'ailleurs pas totalement faux !) qui orienterait l'hermétiste dans une voie uniquement dédiée à l'homme et exempte de toute Grâce : un chemin d'où serait écartée la Divinité... Une telle idée puise ses sources dans le rapport qu'entretiennent certains Ordres, Confrérie ou Mouvements associés en réseau (on pense spécialement à la fumeuse Franc-Maçonnerie) au sein de notre société. L'opinion générale est donc compréhensible, mais si l'analyse se fonde uniquement sur des chaînons, les réflexions ultimes ne peuvent cependant qu'être tronqués!

Je reviendrai longuemment sur les funestes démarches de ces Ordres prétendument initiatiques, qui ne sont que farces aux yeux des cheminants et véritables Adeptes, et qui ne visent qu'à souiller les authentiques, sincères et saines aspirations des derniers, mais reste ce fait implacable et oppressant : nombre de fidéistes estiment que le chemin initiatique est une contre-eglise, une abomination voire un culte rendu à l'homme seul... En réalité, et ceux qui liront les pages suivantes ne pourront affirmer le contraire, la voie hermétiste est certes une Science mais ne détache nullement l'homme de son Créateur ! Et, tout comme la Foi à un niveau mystique, appréhende l'un et l'Autre dans une démarche unitaire qu'il nous faut trouver. La religion chrétienne parfaitement comprise ne prétend d'ailleurs pas autre chose, pour elle aussi il est question d'une seule chose primordiale : l'union de la nature et de la Grâce! Et qu'est-ce l'Adeptat des Théurges sinon la Transmutation de la nature humaine sous l'effet (et l'acceptation) du Feu divin ? Non par nos seules forces (comment en serions-nous capables ?) mais par la communion avec l'Esprit en nous : qui nous rend conforme à Lui et permet de dépasser l'Image !!

Qu'il n'y ait donc aucune ambiguité à ce sujet : bien qu'il utilise la Sagesse d'une Science (toujours bien méconnue, et donc fatalement décriée, par de nombreux hommes), celui qui parcourt le Sentier initiatique sait et comprend qu'il a beau avoir de multiples gardes sur sa citadelle, le véritable Gardien est la Lumière divine en Lui : c'est là qu'il puise toute aide, réconfort, maturité et sainteté! Les forces humaines, lorsqu'elles devaient faire le choix de la matérialité ou de la spiritualité ont largement prouvées que si elles étaient laissées à elle-même et qu'elles désiraient marcher en toute indépendance, elles chutaient invariablement : car friables et non éduquées, et donc, inévitablement, victimes on ne peut plus faciles des tentations méphitiques...

La Science hermétique, parce qu'elle est consciente des dangers inhérent à sa quête, parce qu'elle puise dans sa Tradition, se méfie donc totalement de ce que j'appelle l'Homothéisme (voir plus loin dans le livre) : qui n'est qu'un piège flattant notre petit égo et qui mène, inévitablement, à une répétition de notre Chute! Voire à notre perte...

Ces deux sentiers (celui de la Foi et de la Connaissance) sont donc loin d'être aussi disparates que le pensent les méconnaissants. D'autant moins qu'ils insistent, et d'égale manière, sur des moyens identiques : compassion, charité, amour du prochain, désintéressement, aide et partage... Il peut certes être question de distinctions sur la forme, mais ce qui importe n'est-ce pas le fond ?

L'initié (véritable) est cependant au faîte des potentiels dangers de sa démarche : il sait que, comme tout mystique, il se place de fait en opposition DIRECTE en face des adversaires métaphysiques et n'ignore pas moins que si son chemin s'arpente via la Connaissance de certains Arcanes il lui faut IMPERATIVEMENT le lier à l'Amour (au moins) voire à d'autres Qualités! Car le Savoir, par lui-même, ne mène pas à la Vie : seul l'Amour à ce pouvoir. Et ainsi donc, le Savoir détaché de la Grâce ne mène qu'à l'orgueil, à la vanité, à la corruption, et fait de celui qui en abuse une cible de choix pour les Déchus! C'est là toute la symbolique intelligente que l'on trouve dans la Génèse.

Ceci étant bien compris, faut-il pour autant s'empêcher de réfléchir personnellement ? Est-il inutile de vouloir comprendre ? Est-ce mal (lorsqu'on sait s'accomoder d'humilité), de comprendre que quoi que l'on fasse rien ne se vole à la Providence : Celle-ci accordant Ses Bienfaits EN FONCTION DE L'AMOUR DEPLOYE ? Ces dits Bienfaits seront-ils donc refusés à ceux qui usent de la Connaissance hermétiste AUTANT qu'ils aiment ? L'histoire attestent plutôt du contraire. Pour ne prendre qu'un exemple, il suffit de penser à Albert le Grand (appelé " le Grand " de son vivant), philosophe, théologien, naturaliste, chimiste, mage, alchimiste. Professeur de renom et maître de Thomas d’Aquin... Dira-t-on qu'il ne s'agit pas là d'un illustre personnage, important non seulement pour son époque mais jusqu'à la nôtre ? Pourtant Mage et théologien... Osera-t-on faire valoir que le Docteur angélique, dont l'influence sur la doctrine chrétienne n'est plus à démontrer, ne s'en inspirât pas ? Le renia-t-il ?

Exclure, repousser, écarter (pour diverses raisons fallacieuses et erronnées) ceux qui n'adhèrent pas à nos conceptions mentales, à notre Foi, à notre Eglise voire à notre culture, est donc en finalité aussi improductif que dangereux! C'est non seulement repousser l'Oeuvre divine Elle-même tout en se croyant "pur", mais c'est également donner grand avantage aux véritables ennemis du genre humain qui, depuis toujours, sapent toute saine réconciliation (à quelque niveau que ce soit) entre les hommes... Pourtant, lorsque deux êtres aimants mais avec des opinions, des chemins ou des dogmes divergents se rencontrent, l'essentiel est-il leur différences de conception ou leur sentiment charitable ? S'ils venaient à mourir ensemble, le Jugement s'effectuera-t-il sur leur Foi ou leur capacité à avoir répercuté le Précepte Christique ? Toute personne censée peut aisément trouver la réponse et, de ce fait, comprendre l'essentialité et la réalité du vrai Chemin...

Dès lors, quelle importance si telle personne ne rentre pas dans notre cadre personnel défini et reposant ? L'essentiel doit-il s'axer sur ce que pense autrui ou sur le fait qu'il atteste du Commandement christique ? Bien plus : doit-on s'échiner à juger ? Ne conviendrait-il pas plutôt de montrer l'exemple d'un être qui fonde sa vie sur le Principe ? Ce Principe qui est intégré, sous une forme ou une autre, au sein de toutes les croyances et, surtout, au sein de tout homme ! Ce Principe, nommons-Le Esprit divin, qui ne cherche qu'une unique chose : nous conformer à Lui-même. Mais comment cela serait-il possible si notre égo, notre faiblesse, notre méconnaissance ou nos erreurs manifestent sempiternellement une démarche non unitaire, fragmentée, soucieuse uniquement de notre petite personne, de notre groupe, de nos certitudes ?

Rappelons donc ici cette grande vérité sur laquelle l'odieuse déviation du mental (l'orgueil) ne peut plus s'accrocher : n'évolue, ne grandit, n'entre de plein pied dans le Désir divin que celui qui partage, qui donne (de son temps, de son être, de son savoir), qui aime SANS JUGER ! Nul ne grandit sans aimer, aider voire relever autrui !! Et surtout ceux qui lui sont dissemblables...L'Evolution spirituelle ou le salut (opinion fidéiste) appelle notre collaboration pour changer non seulement le monde mais ce qui le caractérise fondamentalement : c'est-à-dire le COEUR de tout homme...

Le précepte du Christ bien compris est donc celui-ci : c'est dans un océan de relations apaisées, fructueuses et tolérantes que se trouve la Voie! Les multiples fourches (dues à notre culture, notre environnement, notre éducation) ne sont, elles, que des sentiers mis à notre diposition par la Providence afin que nous puissions porter le maximum de fruits là où nous sommes...

L'important n'est donc pas tant ce que nous croyons mais, surtout, ce que nous faisons ! Ce qui importe est la réponse qui jaillit de notre conscience face aux multiples merveilles divines (externes et internes). La grandeur, la profondeur et la dimension toute entière de notre engagement n'est donc pas à comparer avec celui de quiconque ( là encore c'est un jugement) : cela doit juste être !

Le Christ demande uniquement d'aimer, va-t-on dès lors repousser ceux qui le font et n'ont pourtant pas d'opinion similaires aux nôtres ? Penses-t-on réellement que l'Oint le ferait, Lui ? Si certain l'estiment, rendant donc le Commandement caduc, qu'ils sachent ceci : PARTOUT où règne l'Unité désintéressée règne le Parfait !! Que le chemin soit parcouru via le Savoir (uni à l'Amour) ou l'amour comme seul guide et avec une Foi brut, l'essentiel reste cependant toujours l'Amour partagé vers quiconque... Et pour la Divinité qui est Plénitude de l'Amour il n'y a aucune différence entre les hommes qui aiment leur prochain! Dans le cas contraire, Elle nierait Sa Nature-même... Sachant, en outre, même si beaucoup l'ignorent, que nul ne peut aimer durablement et justement sans les effluves de l'Esprit en nous, il ne fait donc aucun doute que rend réellement grâce à Qui de droit celui qui, dans sa vie, acte la Transcendance de l'Image pour atteindre la Ressemblance... Qu'il suive une voie fidéiste, hermétiste ou aucune spécifiquement, s'il aime aux possible de ses forces ce sera toujours l'Esprit qui aimera à travers lui! Si on comprend cela, on saisira également l'absolue futilité de certaines attaques sur la croyance, la mal croyance, la non croyance ou la croyance différente.

PEU IMPORTE CE QUE L'ON CROIT DU MOMENT QUE L'ON AIME COMME LE CHRIST AIMA !!

Accepter cette réalité c'est finalement ôter (en nous et aux adversaires) un terreau dans lequel ne pourra plus croître le venin de la division. C'est comprendre que l'Harmonie entre tous, quelques soient nos convictions propres, est possible si chacun se focalise sur le Principe qui nous a fait comprendre, à travers les âges et via de multiples personnalités, que l'Axe autour duquel il nous faut graviter est unique et ne porte qu'un Nom, que le Chemin qu'Il nous invite à prendre est possible POUR TOUS (l'Evangile c'est cela) et que ce qui compte, fondamanentalement, ce ne sont pas les mots que nous plaçons sur les choses ou les êtres, mais de comprendre et surtout d'acter ce qui est, fut et sera toujours la Voie, la Vérité et la Vie!! Qui que nous soyons au niveau de notre race, de notre couleur, de notre culture, de notre éducation, de notre environnement...

La tâche s'avère certes délicate, mais la Vérité, la Quête de la Conscience et de la véritable Humanité ne peuvent s'exonérer d'un immense travail de réflexion et d'action si elles veulent atteindre leur objectif. Avec d'autres, bien que peuvent logiquement diverger les itinéraires personnels, ce site insistera donc sur les liaisons positives entre la Tradition hermétiste et la Révélation. Non dans un sens de fausse tolérance (très à la mode de nos jours), non en faisant valoir ce fumeux concept des "droits de l'homme" (permettant l'avilissement des uns ou l'extermination des autres), mais par l'insistance simple, logique, constante, sur la nature sacrée de l'engeance humaine. Sacrée, car subordonnée à un Objectif qui la dépasse et la transcende.

Parcourir les lignes suivantes n'obligera donc personne à renier ses convictions, bien au contraire. Tout au plus pourraient-elles se (re)définir comme axe de résistance positive pour l'ensemble des hommes. Ce temps d'inversion l'exige d'ailleurs... En vérité, la raison d'être de ce site est un rappel ! Fondamental et essentiel. A savoir que nous sommes tous invités a établir (en nous et autour de nous) ce que d'aucuns nomment "le royaume des cieux", et d'autres "l'Age d'Or" : autrement dit la concrétisation physique (sociétale, sociale, politique) et métaphysique de normes qui se fondent, se vivent et mènent vers l'Amour-Harmonie, c'est-à-dire vers ce qui est l'Essence-même de toute pensée traditionnelle, de toute religion et de toute tradition hermétiste bien comprises...

Il ne s'agit évidemment PAS de syncrétisme, mais de discerner LE Point absolu et supérieur auquel tendent toutes nos opinions propres! Bien que différents par la culture, le vécu et l'expérience personnelle, chacun peut néanmoins se rejoindre sur le fait qu'aucune évolution (sociétale ou spirituelle) ne fut jamais possible sans l'apport d'une harmonie et d'actes altruistes... Nous pouvons donc tous saisir que ce qui compte fondamentalement, au-delà de quelconques nuances, c'est cet aspect prééminent. C'est lui qui, en fin de compte, fait qu'un homme voit en l'autre son prochain, et non un adversaire de sa croyance, de ses certitudes ou choix de vie...

En cette période troublée et réellement historique, il importe donc que toutes les sensibilités qui placent l'homme au centre (mais pas à la place de Dieu!), qui comprennent que s'il n'est qu'à l'Image son devoir est cependant d'être à la Ressemblance, il importe donc que toutes ces forces, sans rien perdre de leur valeurs propres, s'unissent pour lutter contre ce qui nuit à l'évolution de tous !

Depuis bien trop longtemps la forme l'emportât sur le fond : permettant de ce fait la perpétuelle domination d'une caste (politique, idéologique, méphitique) qui ne tire avantage et succès que des divisions... Il est donc impératif que tous les hommes de bonnes volonté, tout en restant fidèles aux références qu'ils estiment positives, se coalisent (visiblement ou pas) et portent le regard vers les véritables ennemis du genre humain.

Dès à présent, et plus que jamais, d'horizontale la lutte se doit d'être verticale (dans tous les sens du terme)...

Ce site, ce livre, les écrits que vous lirez, se destinent donc à tous : et pas seulement à de quelconques initiés, hermétistes ou ésotéristes. Trop longtemps d'ailleurs, sous l'oeuvre d'une élite, la Connaissance (au sens noble et transcendant du terme) fut maintenue à l'écart de la masse. Les raisons sont multiples et certaines hautement logiques, mais depuis quelques dizaines d'années, en vertu du bouleversement qui jaillit en tous sens (social, politique, sociétal, sacral) il est sain (et beaucoup s'y emploient désormais) de fournir des informations qui ne puisent pas aux médias officiels (par trop corrompus) : ces éléments autres étant susceptibles d'aider quiconque veut se forger une opinion sur la nature des choses et des êtres. En pleine liberté et compréhension, et via un savoir qui se fonde sur de multiples sources...

L'exposé que vous allez découvrir entre résolument dans cette optique d'information. Les axes autour desquels s'articulent les lignes suivantes sont d'ailleurs variés : philosophiques, religieux, hermétiques, ésotériques, initiatiques, spirituels. Mais il sera aussi question d'Histoire (souvent relativisée, tronquée ou cachée), ou encore de sociologie et de politique.

Nul besoin donc, pour parcourir cet ouvrage, d'avoir en soi d'autres bases que celles que nous possédons tous (intelligence, ouverture d'esprit et du coeur, compassion, amour) : quels que soient notre parcours, notre éducation, notre couleur, notre race, notre vécu. Ces facteurs étant simplement, ici, replacés dans une perspective d'évolution universelle.

Concernant mes propres opinions intérieures, je n'en ferai pas étalage : si ce n'est pour spécifier que je ne suis membre d'aucun Ordre, secte ou Fraternité quelconque. Ceci n'est que le fruit d'une expérience personnelle n'ayant d'autre dimension que le partage! J'ai une éducation Catholique (je crois que le Christ est le Fils de Dieu) et une orientation universaliste : mais n'est-ce pas d'ailleurs le sens de l'Eglise?! Cependant, et bien plus : afin de ne pas orienter le lecteur dans une direction précise, je m'efforcerai de fournir autant d'éléments propres à l'Eglise de Jean (ésotérique) qu'à celle de Pierre (exotérique)! Ceci pour attester que l'importance est bien ailleurs et, tout autant, pour démontrer que lorsque la Providence place certaines données sur notre chemin (telle la Connaissance), c'est toujours pour une bonne raison!

L'objectif sur lequel je m'appuierai est également de démontrer, au-delà de l'angle sous lequel on analyse la chose (déiste ou matérialiste), que si la Création est Harmonie et Ordre DES LE DEPART cela signifie que l'une et l'autre se doivent d'être atteintes (et peuvent l'être) par toutes formes pensantes!!

De fait, tout être raisonnable attestera sans peine que le chaos (quelque forme qu'il prenne) ne peut produire un bien quelconque et stable, et que seule la Voie harmonieuse, avec ses nombreuses fourches ou subsidiarités (état d'esprit portant à la compassion ou à l'empathie, philosophies, religions) peut non seulement mener vers une saine réflexion mais concrétiser au niveau du microcosme le même Equilibre qui existe dans le Macrocosme. Nous verrons plus avant qu'il n'y a PAS d'Harmonie sans Amour et, par cette compréhension même, nous intègrerons directement le "pourquoi" de la Création : quittant la périphérie pour le Centre...

Petite précision dont l'importance n'est pas mineure : sur ce site, le terme "Amour" n'aura pas d'autre sens que celui de Charité et Compassion : c'est-à-dire un acte offert sans contrepartie (donc de manière désintéressée), pour le bien-être moral ou psychologique, social, spirituel, de toute personne en demande... Bref, c'est attester du Commandement christique.

Néanmoins, les pages suivantes ne font nullement l'apologie du syncrétisme (qui est dilution) et se veulent, insistons sur ce point, respectueuses de TOUS choix de vie et opinions personnelles (qu'elles soient religieuses ou autres) ! Agir autrement serait trahir le sens même de ce que vous lisez.

S'il est un objectif que l'auteur (en toute humilité) se proposera donc d'atteindre, c'est d'insister non sur les multiples différences qui parsèment l'existence et la communauté humaine, mais d'axer plus précisément l'étude et l'analyse sur les aspects élévateurs que tout un chacun, s'il n'est pas borné ou excessif, peut aisément discerner chez lui et autrui... Car ces éléments analogues et positifs permettent, à mesure que l'esprit et le coeur les acceptent et s'articulent autour d'eux, de concrétiser dans ce monde la tolérance, la concorde et l'harmonie entre les hommes! Importance qui ne se manifesta dans l'histoire, au niveau de l'espace, du temps et de la généralité, qu'à de très rares périodes... Courtes, en général. Et portée à la face du Monde par certains sages dont l'existence pour la plupart, et on ne s'en étonnera pas, fut disqualifiée, avilie et souvent tragique. Sans parler de leur message dont la portée profonde, et puisant à une Connaissance que les lignes suivantes rappelleront, fut rejeté, calomnié, sali... Toutes preuves attestant que le coeur humain est quelque peu (euphémisme) hostile aux Valeurs positives et élévatrices. Nous aurons largement le temps de discerner et d'analyser ce triste fait...

C'est donc là le sens même de ce livre : éclairer les facettes multiples de l'homme, de son histoire, tout en exposant une Voie par trop méconnue ou incomprise; Voie qui exalte autant la Beauté, l'Harmonie et la Grandeur universelles (Macrocosme) que celles de l'être humain (microcosme). Dans un Esprit de respect pour les opinions élévatrices d'autrui.

Je m'efforcerai également d'établir des ponts (qui existent bien) entre la Révélation religieuse et la Tradition hermétique: démontrant par là même que si l'Objectif final est bien la salut et l'évolution du genre humain, Celui qui en est la Source ne pouvait que fournir de multiples formes à Son But salutaire : si l'on veut toucher un maximum de monde ceci est totalement logique ! De fait, pour ceux qui savent le voir, toute opinion axée sur le Principe (c'est-à-dire l'Amour inconditionnel, vrai, désintéressé et partagé) rejoint automatiquement le Sens final de l'aventure humaine qui est la Connaissance de Dieu et la Communion à Sa nature... Quel que soit le chemin de départ !

L'important n'est pas qui on est ou d'où l'on vient (Dieu ne nous voit qu'en Lui, réalisé): l'important est ce que l'on accomplit sous l'auspice de la Grâce ! Que ceci soit acté au travers d'une religion, de l'hermétisme ou de toute autre voie!! Celui qui Se dit (à juste titre) Amour, ne saurait repousser ceux qui attestent de ce sentiment avec sincérité. Même s'ils ne Le connaissent pas profondément et consciemment. L'éternité permettra de gommer les diverses scories...

Toute l'aspiration de ces écrits ne tend donc qu'au rappel de cette réalité : on ne s'approche du sommet de la montagne que si on manifeste, de manière sincère et constante, ce qui est la montagne même, à savoir un Esprit de concorde et de compassion.

Cette perspective, cette liaison entre la Tradition et la Révélation n'a cependant aucun rapport avec l'angélisme ou l'utopie : sachant "ce qu'il en est de l'homme", l'auteur est conscient autant du rejet qui se manifestera dans certains esprits, que de l'incidence démesurée en d'autres consciences... Ceci est néanmoins secondaire. L'importance, par effet miroir, est la Connaissance et l'ignorance: expliquer l'une pour contrer les multiples et néfastes effets de l'autre! Connaissance au niveau historique, au niveau politique et, pour aller jusqu'au bout (à l'attention de ceux que cela intéresse) au niveau sacral ou évolutif.

Car l'’ignorance est la pire des choses ! Tout ce que l’Humanité eût à déplorer au fil de son Histoire y trouve sa source. C’est LA dérive par excellence... Genèse de tous les maux, l’ignorance est le primordial adversaire, celui qui nous mène vers tous les ennemis de notre nature : qu’ils soient intérieurs ou extérieurs.

La Connaissance, elle, suggère d’autres choses. Elle contribue à la fin des dualités négatives, elle permet de comprendre que l’ouverture (du cœur, de l’esprit) est évolution et peut mener à l'Harmonie qui, seule, est Joie et Bonheur... Par son entremise les barrières sont en mesure de tomber. De même que les masques. Progressivement, en tout être qui s’en délecte, elle mène vers la compréhension totale du Destin, singulier ou obscure pour un grand nombre, de la race humaine...

Unie à l’Amour, et même ici-bas, la Connaissance peut englober une totalité déconcertante pour beaucoup mais cependant bien réelle. C’est l’amie loyale qui témoigne que la Beauté véritable est universelle : et donc nullement l’apanage d’une caste, d’une Eglise, d’un groupe, d'une Religion, d'une croyance, d'une Fraternité, d'une race ou d'une culture ! Car la Grandeur réside en tous et partout : non chez de présumés élus ou au sein d’une élite (politique, religieuse ou raciale)...

Prétendre cela n’est pas, il faut le répéter, faire preuve de syncrétisme (qui est réduction) mais d’universalisme... C’est saisir que les Dons de la Nature, hautement positifs, servent le But Suprême : à savoir l’évolution de la Conscience et donc la transcendance. Sachant que cet Objectif est de l’ordre de la généralité, ces Appuis n’eurent donc jamais comme fonction d’être destinés à certains plus qu’à d’autres. Car l’Amour Absolu n’établit pas de différences ou de préférences: Il Se donne ! A tous, pour tous, et en totalité! C’est tout... Et si la forme peut varier selon l’espace, le fond, lui, est identique.

Que l'on comprenne bien ceci : malgré les différences de Rites, de théories ou de doctrines, il n'y a aucune différence entre un bouddhiste, un catholique, un athée, un spiritualiste, un Musulman, ou toute autre personne qui aime!! L'Amour est au-dessus de tout et prévaut sur tout! Si les hommes pouvaient comprendre et insister davantage sur ce qui les unit, à savoir l'Element Absolu, plutôt que sur ce qui les éloigne et, soyez-en certains, une vibration bien plus subtile irriguerait la sphère terrestre...

Pour appuyer d’ailleurs sur la chose, ce temps de communication en tous genres qui nous permet d’analyser assez profondément et rapidement les attitudes des êtres, atteste que l’Esprit souffle vraiment où Il veut et en qui Il veut... Davantage peut-être qu’à d’autres époques, un détail semble en effet se détacher aujourd’hui, et ce ne sont pas les incroyables élans de générosité mondiale qui émergent face à une catastrophe qui diront le contraire : l’homme s’enflamme très facilement face à l’injustice ! Quelles que soient sa culture, sa race, sa foi, ses qualités, ses défauts. Que l’on donne une bonne cause à l’Humanité et, selon des paramètres et des degrés propres à chaque individu, elle pourra l’intégrer sans problèmes majeurs. L'ouvrage présent, les écrits que vous lisez, à leur façon, veulent y contribuer... De fait, la Cause qui y sera exposée et défendue à peu d’analogies avec d’autres, si ce n’est le But supérieur qu’elle représente en Elle-même et qui, répétons-le, peut se retrouver, fut-ce amoindri, au sein d’autres formes de pensées.

Un réflexe inversé par rapport aux difficultés de l’existence explique certainement en partie le pourquoi de tels élans humanistes et désintéressés, mais en partie seulement. Nous vivons en fait, quoi qu’on en dise, la fin d’un Cycle. Et les traumatismes que cela engendre dans les consciences (et pas seulement la conscience humaine!) démultiplient les extrémismes de tous ordres. Car au pendant de la générosité ou de la compassion que la masse voudrait voir s’instaurer plus définitivement, les vestiges d’une hydre maléfique resurgissent également un peu partout sur notre globe avec une vigueur et une virulence accrues. Des études, des ébauches de réponses, font et referont le point sur cette question au niveau sociologique. Pour ma part, je m’attacherai à la chose en l’orientant vers l’aspect qui m’apparaît primordial : le spirituel.

Même en rejetant la notion de Cycles, toute personne objective admettra au moins que les grands changements fondamentaux de l’Humanité sont aussi similaires que répétés... Après chaque « Age d’Or » survient une stagnation, elle-même suivie d’une chute et précédant une révolution qui nous relève et nous introduit au sein d’une nouvelle ère lumineuse (ou moins sombre). Cette analyse, loin d’être hasardeuse, apparaît d’ailleurs avec davantage de force lorsque les éléments qui la composent subissent eux-mêmes une introspection. Car tout ceci ne se conçoit pas si on ne veille aussi à prendre en considération la latitude de ce mouvement qui touche, par exemple, tout autant la démocratie, que l’humanisme, la « morale », les mœurs, le social et, précisons-le à nouveau, la spiritualité. Soit, pour être exact tout en étant bref : sont stimulées les démarches propres à la société des hommes (extérieures) et à l’être humain dans son moi profond (intérieures).

En outre, pour élargir cette réalité (et pour ceux qui y croient), rien n’interdit non plus d’affirmer que ces cycles concernent également des aspects karmiques et zodiacaux... Car en effet l’Ere du Verseau, propice aux extrêmes et dans laquelle nous sommes déjà entrés au niveau de la Connaissance, s’identifie éminemment bien au bouillonnement culturel, politique, social, sacral, que vit actuellement le monde. Les vestiges d’un mode de pensée, d’un mode de vie, d’un mode d’action, sont appelés à se hisser à un stade supérieur et, comme l’Histoire le prouva maintes fois, cela ne se fera pas sans heurts ni "violences"...

Nous vivons une époque charnière qui nous fera inéluctablement basculer ! Quant à savoir si la généralité acceptera les notions "neuves" qui régiront de plus en plus son existence, ce n’est pas d’un intérêt capital. L’important est plutôt, dans notre propre sphère d’influence, d’instaurer, de vivre et d’appliquer ces notions... Ce faisant, nous participerons alors positivement, à notre niveau personnel mais pour tous, à la grandiose onde de choc qui déjà déferle sur notre monde et dont très peu ont conscience.

Le but poursuivi à travers ces lignes n’est évidemment pas de convertir (ce n'est ni en mon pouvoir ni dans mes envies) : il s’agit simplement d’apporter quelque éclairage sur certaines questions fondamentales que l'Humanité, pour diverses raisons ( dont celle d'un endoctrinement pernicieux) a trop longtemps rejetées ou ignorées.

Il reste que certaines lignes pourront irriter, voire révolter. Ceci est formel mais sans importance. Un espoir contraire serait d’ailleurs bien prétentieux. Nul ne peut contenter l’ensemble. Mon souhait est cependant unique, et bien simple : que les chercheurs de lumière (et cette définition n'a absolument rien à voir avec une quelconque Foi) puissent trouver dans ces pages un instrument de cohésion avec leurs semblables, de même qu’un outil propre à l’Harmonie avec l’Univers et les Forces agissantes qui le composent...

Vaste programme, diront certains. Peut-être ... J’aspire cependant à démontrer que c’est vraiment le seul qui vaille la peine ! Y arriver signifierait imprimer durablement dans la conscience de ceux qui sont prêts non seulement des conceptions méconnues, mais également des faits empiriques destinés à promouvoir la dignité humaine et, par cette réalité-même, insister sur l'importance d'une harmonie véritable : car fondée sur la Concorde, la Compassion et le Respect. Par extension, une fois acquise cette certitude de cheminer sur un chemin de vie, nul doute (et je m’en réjouis) qu’un relais quelconque s’effectuera et que tout un chacun, là où il se trouve, qui qu’il soit, s’engagera à partager ce qu’il reçût de la Providence.

Les différents thèmes analysés dans les pages suivantes, et qui s’opposent parfois au niveau extérieur, sont en réalité extrêmement reliés entre eux. Et ceci bien qu’il n’y paraisse pas à priori. C’est que la plupart sont protéiformes et, selon la voie choisie par ceux qui les énoncent, dans un souci soit d’enseignement vrai soit de dénigrement, chacun de ces sujets peut se métamorphoser... Ces concepts vivifiants ou, à l’inverse, esclavagistes, s’accommodent en fait de l’évolution terrestre générale et, en fonction de celle-ci, selon l’époque ou "l’air du temps", mettent l’accent sur ce qui focalise le plus la conscience humaine. Ceci, pour me répéter, afin de transmuter positivement cette dite conscience ou, à l’autre bord, afin de la maintenir à un niveau de fausse connaissance voire de non-connaissance...

Cette dernière phrase comporte, on l’aura remarqué, un caractère de lutte... C’est normal et très bien ainsi : rien de profond ou de véritable ne se gagne sans efforts ou sacrifices. En ce qui concerne le chemin initiatique, spirituel et de la Connaissance, ces efforts nécessitent la mise en œuvre d’énergies personnelles se situant sur les franges des natures à transcender : physique, psychique et mentale. Il s’agit de vivre, de saisir et de vérifier que ce monde dense n’est pas l’unique aspect universel et que, même si les abominations des uns et le mensonge des autres semblent donner raison aux nihilistes ou aux désespérés, la Lumière n’en reste pas moins éclatante et désireuse de Se révéler à tous ceux qui désirent plus de Justice et de Vérité : au-delà de tout clivage politique, ethnique, racial, social, religieux.

S'il est donc vrai que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits, selon la Déclaration universelle des droits de l'homme, encore faut-il savoir de quoi on parle exactement... En effet, où que se porte l'esprit à travers les méandres de l'Histoire, et ce qui aveugle n'est pas l'Egalité ni la fraternité, et encore moins la Vérité : mais fondamentalement la Méconnaissance. Même lorsque le soi-disant savoir distillé par la société à cours, l'homme ignore voire méprise ce qui ferait vraiment de lui un humain digne de ce nom! Certes, il n'est pas totalement responsable de la chose, mais il est également loin d'être innocent. Car quand bien même certains hommes poursuivent-ils une Voie humaniste et désintéressée (quels que soient leur convictions, leur vécu ou expérience personnelles), qu'il en reste cependant bien peu qui osent s'aventurer sur les chemins escarpés relatifs aux questions et Principes essentiels...

Par le fait même de cette impossibilité (et nous détaillerons les raisons dans tout le livre), les véritables puissances qui se font face dans l'Univers et les "mondes" ne sont toujours pas connues du grand nombre. Peu savent. Et donc peu sont en mesure de réagir à un ensemble de forces, de faits, d'événements dont ils ne sont que spectateurs ou acteurs impuissants. La masse vit et meure dans l'ignorance : ne comprenant pas l'extrême importance de chaque individualité! Ne sachant pas le rôle qu'elle se doit de tenir dans une Harmonie qui la dépasse de très loin... Chacun s'abreuve à une multitude de plaisirs très sensibles afin de ne pas avoir à penser au vrai Sens! Il en est ainsi depuis toujours pour la multitude des aveugles. Fort bien, mais si là se trouve la Raison et l'Harmonie pourquoi alors tant de souffrances sur cette sphère?

La Direction, la Lutte, ne peuvent donc être de cet ordre! L'Equilibre et la concorde ne se trouvent pas dans une débauche d'efforts pour un mieux vivre si celui-ci est coupé de toute relation réellement transcendante. En oubliant sa place dans l'ordre des choses, dans la nature, au sein de l'univers, on ne peut qu'aboutir à un non-sens, à de multiples erreurs et faire face à un mur. Si on imagine n'être créateur que de choses biologiques ou denses, on se trompe : et on ne saurait découvrir notre véritable finalité!

Les écrits suivants et les nombreuses pages qui vous attendent ne sont là que pour attester et rappeler que notre apparente petitesse n'est que la face visible et totalement imparfaite de notre réelle grandeur : mais aussi que cette dernière se doit d'être recherchée hors des concepts et prérogatives imposés par ce monde. Le visible a sa raison d'être, mais n'est pas LA raison de l'être...

La densité abuse et trompe ceux qui s'y fondent. Il n'est pas d'autres réalités à leurs yeux. Mais "l'invisible" ne l'est vraiment qu'en fonction d'une fermeture d'esprit. Ceux qui le savent s'en attristent et le déplorent : mais sans se résoudre néanmoins à refuser appui ou aide. Et en fait il est assez aisé, pour peu qu'on veuille s'en donner la peine, de remarquer (même par les sens tout humains) que d'autres sphères de conscience existent : certaines fugaces ou relatives, d'autres nettement plus conséquentes et durables... Cette simple compréhension, mineure parmi les mineures, permet néanmoins de hisser le mental à un autre niveau : tout en accélérant l'émergence d'une attitude plus ouverte et centrée. A partir de cet état d'esprit pourront alors, pour qui le souhaite, se découvrir d'autres perspectives, orientations et sensations. Une perception accrue et plus exacte de notre place en tant qu'hommes (ainsi que des "mondes" nous entourant) pouvant s'en suivre...

Il faut cependant fournir un effort énorme pour se démarquer des conceptions généralement admises... Combien en effet peuvent comprendre et accepter cette réalité qui veut que d'autres entités intelligentes ou totalement instinctives (et je ne parle pas des animaux) se "mêlent" au monde physique dans lequel nous nous mouvons ? La majorité, aveuglée par des millénaires d'oppression qui la maintient en esclavage hors de la vraie Connaissance, ne discerne que peu d'éléments de cette réalité qui nous indique qu'il n'y a pas que les consciences humaines qui existent dans l'Univers! Celui-ci a horreur du vide et, au plus près de nous comme au plus loin, tout n'est que profusion de vies diverses ET CONSCIENTES... Sous d'autres formes : en fonction de la nature attribuée et de chaque fonction distincte.

Tout était pourtant là, "visible" à qui fait la démarche de chercher... Certes, sous le couvert du Mythe ou des légendes, mais ceux qui osent s'aventurer ont toujours des "preuves" concrètes que ces dites légendes ont des relents de vérité bien tangibles... Ceci cerne autant les esprits des Eléments et leur monde respectif, que la sphère des émotions (Astral) ou les divers astres physiques que la science matérialiste (incapable de voir au-delà de la forme) considère comme exempts de vie... Tous ceux qui ne modèlent pas leur esprit sur celui de ce monde dense sont susceptibles, à mesure d'une certaine Connaissance, de percevoir d'autres réalités et niveaux de conscience. Selon leur évolution personnelle.

Cela s'apprend, mais n'est pas donné rapidement à tous... Choix non arbitraire mais simplement guidé par notre aptitude à répercuter ce Savoir autour de nous! Car la véritable possession (dont je parlerai longuement dans les pages suivantes) qui nous fait évoluer et qui demeure réellement, est la Connaissance des Principes universels et, mieux encore, leur mise en application! Il est donc ici question tout autant de Science (Connaissance théorique) que d'Art (Connaissance pratique)... Quant à cette mise en application, elle se réalise intérieurement (recherche personnelle, attitudes, ouverture du coeur, techniques diverses) et extérieurement (partage, empathie, compassion, tolérance).

Il reste que les Principes universels sont en contradiction totale avec ceux qu'expose avec force le monde des hommes frustes ou ignorants. C'est bien pourquoi ceux qui s'en réclament et en attestent ne sont pas les bienvenus... Ils ne le furent ni ne le seront jamais! Certains peuvent se trouver au sein de groupes philosophiques, initiatiques, religieux, ou simplement fouler le monde en "solitaire" et hors de tout courant fidéiste : jamais l'esprit du monde et ceux qui le suivent ne les acceptèrent ni ne les accepteront...

Mais telle est la lutte à mener pour ceux qui s'aventurent au devant du Pourquoi ! Inutile de fouler le Sentier sans accepter l'évident conflit à mener contre les tendances restrictives de notre nature périssable, autant que les oppositions actives d'un monde qui, parfois, cherche mais souvent bafoue les plus élémentaires sentiments humains... La guerre à livrer est cependant d'un tout autre type que celles qui prévalent depuis toujours! Quiconque est prêt à le comprendre et à s'en inspirer sera également susceptible de découvrir le Comment (quelque forme qu'adopte celui-ci)... Les écrits suivants sont une modeste contribution à cette réalité: selon mes capacités. Ils attesteront qu'il y a un avenir autre pour la race humaine. Pour autant qu'elle (re)découvre ce que transmirent, sous des formes diverses, les Sages de tous temps : à savoir que l'homme est divin lorsqu'il est réellement humain, c'est-à-dire semblable à l'Amour éternel...

Fruit d'une évolution et d'une expérience toute personnelle, ce livre n'a donc qu'un but informatif, et chacun y prendra (ou non) ce qu'il désire. Chacun sera néanmoins devant un choix, la chose est certaine... Car seront exposés dans ces lignes une foule d'éléments qu'il vous faudra analyser à travers les filtres de votre conscience et de vos cheminements respectifs, et ce ne sera pas chose facile : beaucoup ne le pourront ou seront choqués face aux principes exposés...

Cet ouvrage n'est certes qu'une pierre supplémentaire ajouté à un édifice multiséculaire, mais l'auteur l'a voulu simple, accessible à tous (pour peu qu'on fasse l'effort d'y réfléchir en profondeur) et élaboré de manière logique et progressive dans la connaissance. Il est donc question d'une route initiatique qui se veut agir à partir de l'intellect (connaissance, compréhension), germer dans le psychisme (niveau spéculatif) et aboutir à un niveau bien supérieur (opératif)!

Ce faisant, il n'y a pas lieu d'espérer des "révélations" rapides ou précipitées. Elles existent certes en grand nombre, et tous pourront en témoigner au fil de la lecture, mais l'ensemble se veut harmonieux et construit de manière logique et stable : avec l'espoir de toucher progressivement la raison. Seuls ceux qui auront la patience requise pourront noter la somme, le fondement et la finalité exacte de ces écrits! Ce qui est voilé se découvrira seulement à celui qui saura le mériter par sa constance...

Notre hémisphère étant imprégné de Tradition judéo-chrétienne, il n'en sera que normal d'insister sur certains points qui imprègnent notre culture : ce faisant, il sera démontré que l'acharnement négatif sur cette Tradition lui confère, presque automatiquement, un caractère profondément positif. Pour autant que l'on saisisse bien ce qu'elle est exactement ! Et qu'on sache également discerner et séparer ceux qui s'en réclament sans le prouver, de ceux qui sont totalement intègres jusque dans les méandres les plus infimes de leur vie!

La Voie ici proposée (il me faut insister sur ce point) n'est cependant qu'une Porte que chacun, s'il le veut, se devra de franchir "SEUL" !! Le cheminement ne s'effectue pas sous la conduite (et encore moins la coupe) d'un gourou! Aucune allégeance à qui que ce soit! Rien qui ne soit rétribué, rien qui ne soit demandé. Juste, à mesure d'une compréhension accrue, une humilité, une tolérance, une compassion envers tous nos frères (surtout ceux qui ne pensent pas de la même façon !!), envers la Nature et envers Celui qui est la Source de toute chose! Pas de Dogmes autres que ceux que tout un chacun choisi pour lui-même (pour autant qu'ils ne nuisent à personne)...

Quiconque veut parcourir ce Chemin est libre et RESTERA libre! Il peut être religieux, agnostique ou athée, cela importe peu. La seule chose qu'il se doive de comprendre c'est que pour évoluer sur ce Chemin, qui est initiatique au sens le plus profond du terme, ne lui sera demandé, à terme, que de partager ce qu'il reçoit. Comme le fait l'auteur.... Rien de plus, mais rien de moins non plus s'il veut poursuivre son évolution personnelle.

Les pages du livre que vous vous apprêtez à découvrir n'ont donc nullement le prosélytisme comme cause. Bien au contraire! La raison majeure de ces écrits, comme vous le lisiez ci-dessus, est simplement le partage. Quant à ce qui en résultera dans la vie de chacun, l'auteur ne peut (ni ne voudrait) se prévaloir d'aucun souhait spécifique si ce n'est celui d'engendrer une réflexion profonde et, par extension, une paix et une recherche intérieure. Pour expliciter plus avant, le désir ne peut être que de fournir certaines clés permettant une introspection débouchant sur une alchimie spirituelle : celle-ci transmutant les imperfections de l'être en leurs qualités opposées.

Mais si l'Objectif est bien tel (et il l'est assurément), alors il me faut ici émettre une mise en garde et un conseil : sachant que toute lumière attire l'ombre, que tout Bien est environné par la Négation, il vous faudra donc absolument comprendre, TOUJOURS, selon votre capacité à discerner les choses, que la Vérité est souvent rendue floue par le mensonge et que seule l'introspection, la constance, la patience et la Grâce pourront vous fournir l'assise nécessaire à la compréhension et à la SOLUTION...

De fait, et avant que le nouveau Cycle désormais très proche soit là (vous le lirez), de multiples pistes, aides et soutiens, sont fournis à l'homme de cette Terre. Certes, sans cesse gangrenés (c'est un besoin, une nécessité et un souhait) par les forces d'opposition (humaines et autres), mais néanmoins toujours porteurs d'espérance, de changements positifs et d'évolution possibles! La Force est certes la même pour tous : mais la façon de l'utiliser et les objectifs, eux, sont bien différents selon le bord où on se place... Que cela soit d'ailleurs sans cesse médité : comme écrit ci-dessus, au niveau concret, exécutif et opératif, bons comme mauvais ne sont différenciés que par leur intérêts divergents et leurs méthodes! Il est important de le savoir : car ce qui trouble l'homme qui cherche (et se cherche) c'est que cette vérité n'apparaît pas facilement et visiblement. Un des objectifs de cet ouvrage est de contribuer à lever ce Voile...

Les écrits suivants ne sont, en réalité, que l'expression d'une lutte âpre, intense et sans pitié, que se livrent depuis des Temps immémoriaux deux blocs opposés ! Et il s'agit d'une véritable épopée MAGIQUE, au sens le plus absolu du terme. Chacun s'apercevra cependant que les méthodes de base utilisées par chaque camp sont totalement différentes: les forces positives ne se mêlant pas à leurs opposants (sauf lorsqu'une situation urgente l'exige), alors que ces derniers sont au plus près (pour des raisons qui seront analysées) de toutes effluves de vérité... Elles s'y fondent et s'y camouflent afin, entre autres choses, de pouvoir distiller insidieusement leur poison.

Dans ce livre, j'essayerai également de rétablir une certaine vérité (tout en faisant apparaitre de notables différences) entre religion et spiritualité (ou philosophie)... L'une et l'autre ne sont réellement pas du même ordre, n'agissent pas de façon identique et ne mènent pas à une finalité similaire! Il y a d'une part de la peur, de la soumission, une perte de liberté et une très grande ignorance des Lois qui prévalent dans les Univers, et dans l'autre une recherche continuelle d'Harmonie (entre toutes choses et êtres), une confiance, une Connaissance progressive, un humanisme certain et une évolution (tant intellectuelle que morale) qui ne vise pas à la contrainte, au rejet de l'autre ou à la confrontation sur tous les plans...

Par rapport à sa destinée, l'homme peut se diviser en plusieurs catégories : celui qui ne vit que par ses sens et réfute toute autre réalité qu'il ne peut vérifier (erreur totale et manifeste : car ces autres réalités peuvent aisément être discernées avec d'adéquates méthodes...), celui qui s'interroge mais ne sait quelle Voie emprunter, ou encore l'être humain qui s'engage résolument dans une religion, dans l'humanisme, la philosophie, l'ésotérisme ou toute autre chemin lui paraissant lumineux... Et au sein de ces catégories mêmes, de multiples fourches existent : empruntées selon nos souhaits, notre liberté et notre Evolution!

Un élément est cependant compréhensible pour qui que ce soit, même s'il n'est pas généralement mis en application: c'est qu'au plus une certaine maturité intérieure est d'actualité, et au plus ceux qui la possèdent voient davantage ce qui relie les hommes plutôt que les aspects diviseurs... Et ils sont donc en mesure d'agir dans un sens très positif. Certes, ce discernement peut être totalement intellectuel, mais force est de constater qu'il aura d'autant plus de densité, d'impact et de poids s'il s'appuie sur des principes altruistes, charitables, de compassion, de bonté, d'humanisme, d'amour!! Car rien de tout ceci ne divise mais, au contraire, élève, relève, relie... La vraie religion donc (du latin religio : "qui rattache") ne peut tendre que vers ce sens : non pas insister et vociférer sur les différences entre les uns et les autres (au niveau des dogmes, de la morale, de la vie et des choix personnels), mais laisser chacun libre tout en témoignant par des actes nobles et désintéressés (au contraire des impositions, des imprécations et du prosélytisme) de la réalité d'une relation qui sera, alors, positive et élévatrice POUR TOUS : c'est-à-dire pour celui qui donne en pleine liberté, et pour celui qui, tout aussi librement, accepte de recevoir!

Relation... Tout est là! Relation de conscience et de confiance!! Chacun étant sur le même pied, car en tous circule un identique Souffle... Où sont alors les différences que les hommes créent entre eux ? Comment pourraient-elles subsister face à une telle compréhension ? Utopie ? oui, certainement au niveau général et de l'ensemble, mais cet ensemble est formé d'individualités qui, l'une avec l'autre, peuvent en fin de compte devenir la généralité!!

Un des points les plus essentiels de cet ouvrage peut se résumer à ceci : nul ne grandit, n'évolue ou ne devient meilleur en se détournant des autres et en ne partageant pas ce qu'il reçoit, quoi que ce fusse (et ce peut-être un don ou une capacité n'ayant aucun rapport direct avec le spirituel)!! J'expliquerai pourquoi il en est ainsi, mais brièvement on peut dire qu'il y a une interaction entre tous les hommes (en réalité entre TOUS les êtres pensants!)... L'homme est certes déjà solidaire avec son semblable de par sa naissance et sa mort, mais ce n'est pas tout! Chacun de nous participe à l'évolution de l'humanité en même temps qu'il accomplit sa propre croissance. A son évolution ou, plus triste, à son involution (ou sa stagnation)... Chaque pas, chaque pensée, chaque acte a une répercussion sur notre environnement (généralement proche) et celui-ci réagira d'une certaine façon qui influencera d'autres personnes, plus éloignées de nous... Et ainsi de suite!! Chaque cause déclenche une réaction proche mais une cascade d'effets éloignés! Nous y reviendrons, mais que ceci déjà nous inspire une réflexion sur notre liberté qui est, de ce fait, responsabilité : et non des moindres...

Au fil des âges et à travers Temps et Espace, un Enseignement, une Tradition positive, s'active donc en parallèle de l'histoire humaine... Souvent cachée, transmise oralement ou réellement secrète, en raison du mauvais usage qu'en firent (et que peuvent en faire les hommes), à cause des persécutions possibles des étudiants ou par simple et erroné soucis d'élitisme, cette Connaissance spéculative et opérative se révéla progressivement, à l'attention de TOUS, grâce à certaines personnes ou groupes.

Cette Ecole des Mystères, par ce qu'elle permet de réaliser (en soi et à l'extérieur de soi), de comprendre, de vivre, d'appliquer, peut non seulement aider l'homme à obtenir des réponses CONCRETES sur les grandes questions existentielles, mais aussi permettre une symbiose entre Amour et Connaissance : c'est-à-dire, ainsi que le découvrent les chercheurs patients, entre le Pourquoi et le comment...

Personne n'ignore que l'Histoire est jalonnée de maintes Voies positives, peu néanmoins adhèrent à cette vérité qui affirme que TOUTES (pour autant qu'elles soient fondées sur le Principe) ne tendent qu'à un seul but: faire comprendre cette sublime réalité nous informant que la Lumière qui éclaire les ténèbres, partie du grand Tout, est essentiellement et fondamentalement la Conscience véritable, Celle qui nous (re)centre progressivement! Et Elle ne peut être décelée et réellement vécue qu'au moment où Compassion, Amour et désir d'Unité entre les êtres irriguent notre nature après un choix de vie constant et profond!

Il ne faut pas oublier cependant que cela ne se réalise jamais sans "mal", sans heurts, sans difficultés, épreuves ou souffrances... Car nous sommes tous résistants à cette Offensive : par orgueil, fermeture d'esprit, personnalité, éducation, karma personnel! Sans oublier les diverses puissances du monde (humaines ou autres) qui manipulent et mentent inlassablement, ou la force et l'oppression constante de notre subconscient qui, s'il n'est maîtrisé, est un ennemi implacable et susceptible de nous entraver durablement...

Et ainsi, s'il est vrai, normal et juste que l'homme veuille la joie, réaliser ses rêves et obtenir le "bonheur" (notion très subjective) au plus vite : peu néanmoins, très peu, acceptent de comprendre que ces multiples aspirations s'obtiennent, DURABLEMENT ET SOLIDEMENT, à mesure qu'une certaine Evolution devient conséquente! C'est-à-dire une fois que tout notre être est amour, connaissance, partage, et lorsque les entraves, que nous avons soigneusement et stupidement établis par nous-mêmes au fil du temps ou des âges, sont progressivement détruites... Car le négatif dans nos vies, quelque forme qu'il prenne, n'est PAS un hasard : comme toutes choses il est une conséquence! Parfois, temporellement, de "simples" erreurs ou stupidités, mais souvent, et c'est plus grave, la cause est cachée bien plus profondément : que ce soit dans notre subconscient et/ou un karma notoirement négatif!

On peut ne pas croire au Karma, mais tout un chacun, s'il est réellement objectif, se doit néanmoins de convenir que chaque cause déclenche un effet ! Sachant cela, nul ne disconviendra qu'un acte noble et désintéressé induira chez autrui bien plus certainement un retour positif qu'un retour négatif... Cette Clé, simple mais tellement ignorée, est un Aspect de la Voie Positive sur lequel tout un chacun devrait porter la plus grande attention...

En outre, si nous voulons le bonheur et y avons tous droit, il importe de savoir et (surtout) d'accepter le prix dont il faut s'acquitter pour qu'il soit réel, profond et centré sur la Vérité... Car cette Finalité, pour réelle et concrète qu'elle soit, n'est nullement sans contraintes ni épreuves! Il FAUT sans cesse se remettre en question, réfléchir, analyser et comprendre les causes multiples, et surtout LA Cause... Travail sur soi et en soi. Il convient également de saisir que ce "bonheur" n'est aucunement à rechercher dans la facilité (il ne s'y trouve pas : c'est illusion de l'espérer et d'y croire!). Pas plus qu'il n'est dans la futilité. D'ailleurs, par l'introspection à laquelle obligent l'adversité et les afflictions ponctuelles, c'est bien plus souvent grâce à cela que nous apparaissent raisons (et remèdes!) d'un manque de bonheur. Celui-ci étant d'ailleurs, il faut le rappeler, on ne peut plus subjectif (la conception différant d'un homme à un autre)...

Tout ceci n'est pas facile à comprendre ni à accepter. Le mental erratique de l'homme peine à concéder certaines choses ou certains éléments qu'il considère comme des constituants indispensable à son bien-être... Le bonheur, la joie, oui, certes, mais ICI ET MAINTENANT ! Et surtout rapidement ! Pourquoi pas? Tout est possible! Mais les Lois étant ce qu'elles sont, autant savoir et accepter au plus vite que ces besoins ne seront pas assouvis DURABLEMENT ( même s'ils peuvent l'être de manière ponctuelle et bancale), sans que naisse l'Homme nouveau : c'est-à-dire celui qui a compris que sa route est certes encombrées par des détritus nauséabonds, mais surtout qu'il les a lui-même déposés... Et tant qu'il ne s'évertue pas à les dissoudre et à les remplacer par des roses, il sentira cette fétidité jusqu'à en être profondément malade !

Les questions sont en chacun, mais l'importance c'est que les REPONSES le sont aussi... Nul néanmoins ne les trouve sans aides : qu'elles soient humaines ou non, qu'elles soient le fruit de contacts dans la densité ou de divulgations sous l'auspice de la Grâce, du Feu Divin, de l'Ange intérieur ou de quelque parcelle évolutive et bienfaisante en soi. L'humilité doit donc également être concrète.

L'Envoyé a dit un jour :
" Cherchez le Royaume des Cieux, et le reste (TOUT LE RESTE - NDA) vous sera donné en plus..."

D'abord et avant tout ceci, ensuite cela. D'abord ceci de telle ou telle façon, ensuite cela SANS AUCUNE AUTRE CONDITION ! Avant tout donc (et aussi longtemps que l'on cheminera sur la Voie), l'amour vrai partagé qui mène à l'Eveil de la Conscience... Ou, plus exactement, qui permet d'avoir CONSCIENCE DE SA VRAIE CONSCIENCE... Cette dernière étant, pour m'exprimer à l'attention des fidéistes : la Grâce en nous...

Certes, nous pouvons le comprendre, intellectuellement : quant à le vivre... Nous ne sommes que rébellion, nous résistons! Nous disons oui, en pensant non. Nous voudrions cela, mais en fait nous ne le voulons pas vraiment... Pas comme ça ! Pas de cette manière qui agresse fortement notre mental et notre être. Pourtant, pourtant... Qui est logique, introspectif et assez humble pour le reconnaître, soupçonne un jour qu'il n'y a pas d'autre responsable de ses erreurs, malheurs ou souffrances, que lui-même! Pas un seul... Et accepter ce fait véridique permet tous les espoirs: car c'est la fondation sur laquelle chacun pourra appuyer toute son existence, et se relancer si les nécessités l'obligent...

Nos "malheurs" ou notre manque de paix ne sont donc principalement que les FRUITS de nos actions, de nos pensées, de nos paroles mal orientées! Car tout cela engendre des effets (conséquences) nous revenant AVEC UNE FORCE EQUIVALENTE !! Ainsi convient-il d'orienter ces éléments perturbateurs dans une direction opposée pour, petit à petit, en retirer des fruits autrement plus bénéfiques et positifs : pour nous et les autres (car tout et tous sont liés!).

La souffrance, le mal-être, l'incompréhension, sont finalement généré par nos erreurs d'attitude, de pensée, d'agir, et surtout notre égocentrisme... Car égocentriques nous le sommes tous en effet (à différents degrés) mais, paradoxe incroyable qui en dit long sur nous-mêmes, nous sommes aussi pourtant à l'extérieur, à la périphérie. Nous sommes centré sur nous-mêmes et en même temps à l'extérieur du Cercle de la Seule Vraie Réalité! Nous nous identifions à un corps de chair (et à ses plaisirs directs, faciles et factices), à nos pensées (erronées : car sans cela elles n'engendreraient pas de souffrance), à notre mental erratique (qui nous pousse à croire que nous SOMMES, alors que ce n'est pas encore le cas!).

Faux dieux auxquels nous nous attachons... Funeste erreur... Et quand bien même nous pensons parfois avoir atteint un cap, un stade évolutif, au long de notre existence, que ce n'est là, à nouveau, qu'une illusion de l'égo. Et bien terrible, car elle nous tente à "souffler", à vouloir un peu "profiter" de cette (fausse) paix... On peut certes, quelquefois, avoir du répit, mais dans ce cas seule la Providence est juge de Ses plans. Enorme différence entre ceci et la bévue générée personnellement, et qui nous pousse à nous reposer (et donc à vouloir DEJA engranger du profit)... Certes, l'erreur est humaine, mais si ce fait survient, très vite cette Conscience véritable que nous estimons ne plus devoir trouver ou chercher pendant un temps, Se charge de nous remettre certaines choses à l'esprit... Fortement voire douloureusement... On peut voir cela comme une malédiction ou un bienfait! Pourtant, si la chose se manifeste, heureux doit être l'homme qui en bénéficie : car c'est manifestement une Grâce... C'est bien pourquoi Franz Bardon (voir plus loin dans les lignes), alors que les temps semblait lui conférer quelque repos, se lamentait en disant : Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné ?" Lui, avait Conscience...

Alors, en définitive, quel est le sens de ces écrits? En réalité, essayer de faire comprendre que toute la densité que nous sommes et dans laquelle nous vivons est ILLUSION (par rapport à ce qui subsiste à jamais), et que nous pouvons ne pas nous y engloutir (et donc rester imparfait et souffrant, comme l'est ce monde) pour autant que nous voulions et sachions nous abreuver à une Source bien plus subtile et subsistante! Et c'est possible, car fort heureusement cette illusion dans laquelle nous nous mouvons est relié à notre Conscience véritable qui, seule, à mesure que nous nous conformons à Sa Nature, peut alors nous apporter ICI, MAINTENANT, ET A JAMAIS, ce bonheur véritable auquel nous aspirons tous et auquel tous nous avons droit... Dans une communion d'esprit et, surtout, un discernement des esprits permettant d'être moins exposés aux erreurs personnels et aux mensonges extérieurs qui prennent de multiples formes.

Bien qu'il se réfère à une antique Tradition, ce livre n'est donc qu'une Voie exposée au regard du Chercheur. Il ne se rattache à aucune secte, ne fait pas oeuvre de prosélytisme, et se démarque des écrits dits conventionnels au sens où il déclare, ouvertement et en explicitant, que le véritable Chemin à connaître, à chercher, à trouver et à savourer est EN NOUS... Et qu'il n'est pas, à la base, lié à quelque dogmes que ce soit (même si ceux-ci ont leur utilité et sont une nécessité pour certains)...

S'il est donc vrai que seule la lumière dissipe les ténèbres, la Lumière véritable est en fait l'évolution de la Conscience d'Amour : la Vraie Conscience, celle qui ne périt jamais et qui manifeste l'union de la nature humaine et de la Grâce!!C'est Elle, et Elle seule, qui illumine et rend "parfait". Et s'il est donc notable que de multiples Voies peuvent mener à ce But, le véritable matériaux n'est pas extérieur à nous : le véritable matériaux c'est nous! Nous, avec notre condition, nos coutumes, notre race, notre éducation, notre religion, nos expériences diverses et multiples.

Certains gens ou événements "hasardeux" peuvent donc nous placer sur une Route, mais il n'y a que notre personne, en définitive, qui décide de l'emprunter, qui décide comment l'emprunter, et qui décide qu'en faire pour soi-même et, surtout, pour les autres...

Accentuons ce point afin que nul ne s'y trompe : il n'est PERSONNE qui évolue sans faire (ou chercher à faire) évoluer son prochain!! Personne... Si donc vous recevez, donnez en retour. Sans rien attendre. Sans aprioris ou jugements. Sans conditions autres, pour ceux qui reçoivent, qu'une compréhension réelle ou, au moins, intellectuelle voire morale...

Les perles ne sont pas à donner aux pourceaux, disait l'Elu! Certes ! Mais il disait aussi, ailleurs, qu'Il était cependant venu pour les malades, pour l'étranger, pour les sans-abris, pour les prisonniers, POUR TOUS CEUX QUI ONT PERDU L'ESPOIR OU SONT INCAPABLES DE DISTINGUER LA VRAIE LUMIERE DES LUEURS FAUSSES! L'un entraînant souvent l'autre, et fortifiant plus encore des enchaînements négatifs... Le Don, absolument nécessaire répétons-le pour qui veut évoluer, s'effectue donc selon certaines modalités décrites ci-dessus.

Quant à la Voie proprement dite, elle est définitivement à parcourir et expérimenter SEUL ! Les signes, orientations ou fourches placées au sein de notre vie (qui ne sont pas le fait du hasard!), ne sont là que pour nous éveiller progressivement : et chacun accepte (ou non), saisit, comprend et s'exerce selon son niveau de discernement. Mais il devra le faire dans la "solitude" de son âme, en combattant ses propres démons. Car, en définitive, la victoire ne s'obtient pas sur les évenements, les circonstances, le monde ou les autres hommes : la véritable victoire s'obtient sur soi-même : et ce n'est qu'alors que l'Homme Véritable, celui qui transcende même sa propre condition, surgira. Un jour...

Ce que vous allez lire participe de ce désir d'information qui, peut-être (espérance), poussera l'un ou l'une à un désir de compassion et de charité prononcé, et donc à une tolérance accrue pour TOUS nos frères, voire pour tous les êtres vivants... Car la lampe n'est pas destinée à se placer sous le boisseau, mais à éclairer tous ceux qui le veulent ou qui aspirent à comprendre : et ceci en accord et conformité avec la phase que cet Univers concrétise (bien qu'il n'y paraisse pas à priori) : l'Amour!

Suivez donc la trame de ces pages, elle est logique. Lisez ces écrits comme un livre car c’en est un... J'insiste : évitez de sauter tel ou tel chapitre, votre compréhension, et cela n'a rien à voir avec l'intelligence, y perdrait en clarté...

S'exprimera donc ici l'expression d'une Tradition, bien méconnue du grand nombre qui, par ses méthodes, sa philosophie et ses intimes relations entre le Haut et le bas, peut permettre la connaissance, l'émergence (ou plutôt la découverte) de notre Etre véritable et impérissable. Celui-ci pouvant, petit à petit et à mesure que nous soyons sensibles à Son agir (être amour...), nous mener à notre Terme. Finalité qui n'est qu'Harmonie et Lumière...

Néanmoins, puisque nous avons tous une expérience et une perception des choses différentes, chacun détectera aisément que quelque soit le chemin parcouru, s'il désire trouver et discerner l'Etre qui porte de nombreux Noms (Dieu, Energie-Une, Force Primordiale, Feu Intérieur, Grâce) ce sera TOUJOURS au travers de sa relation envers l'homme, et s'il trouve réellement l'homme, s'il l'aime et l'aide, l'être humain (au-delà de son parcours, son caractère, sa race, son vécu et sa religion), trouvera également Dieu... L'Un ne se trouve jamais sans l'autre!! Nous sommes ici dans l'Harmonie et le Partage... Autrement dit au coeur même du SENS de la Création, et de l'Oeuvre du Christ...

Bonne lecture et Harmonie pour tous

Passez votre souris sur l'image, puis cliquez...


Tous droits réservés
Reproduction et diffusion strictement interdite sauf autorisation - Droits d'usage strictement personnel