De l'Harmonie Universelle

" Il est vrai, sans mensonge, certain, et très véritable : ce qui est en haut est comme ce qui est en bas "
(Hermès Trismégiste - La Table d'Emeraude)


De tous temps, de nombreux hommes, groupes, églises, traditions, cultures ou religions, se sont autoproclamés dépositaires exclusifs et uniques de la Vérité. Une telle opinion, associée à des actions tout aussi erronées ne pouvait, fort logiquement, que déboucher sur une compétition voire une confrontation avec ceux (la majorité des hommes) qui ne pouvaient adhérer à une telle idée.

En agissant ainsi, et je ne vise personne spécifiquement, chacun comprendra aisément que cela ne rehausse ni le débat, ni l'évolution de quiconque. Car si d'un côté (voie fidéiste) on se méprend ou on triture à son avantage la phrase du Christ spécifiant qu'Il est venu apporter la guerre (cette dernière n'étant qu'intérieure et hostile à nos penchants improductifs), de l'autre (voie hermétiste) la notion d'élitisme fut à ce point mise en exergue au long des âges qu'elle écarta, inexorablement, la masse des hommes de tout processus intellectuel et opératif concret.

Bref, les formes pensantes, très tôt et pour diverses raisons, se sont éloignées du Centre et s'égarèrent souvent tout en espérant rayonner depuis la périphérie... La Quête de l'être, depuis bien longtemps, fut souvent remplacée par celle de l'avoir et par des concepts qui faussent ou SINGENT les Principes. Ce n'est certes pas nouveau, mais aujourd'hui les proportions de l'égoïsme, du matérialisme et du consumérisme sont à ce point conséquentes qu'elles mènent, comme toujours, vers l'échec, l'erreur, le doute, voire le désespoir...

Il reste, et telle est bien la réalité constructive (nous le verrons dans ce chapitre) que la Création toute entière tend vers l'Harmonie ! Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement? Ce point est riche d'enseignements, et oblige à s'interroger...

A l'instar de l'Univers dont nous faisons partie, nous sommes donc également destinés à une symétrie élevée qui dépasse, et de très loin, notre nature brute périssable et animale ! Mais cette Harmonie, élément essentiel, ne saurait toutefois exister, croître ni subsister sans hautes vertus, saines valeurs et construction intérieure...

A la base, il convient donc déjà de saisir, d'accepter et d'acter ce fait attestant que chacun d'entre nous, destiné à atteindre le même Equilibre immuable, possède une valeur identique !!

Si chacun peut certes être différent par de multiples aspects, en réalité absolue nous sommes TOUS similaires quant à la Source et la Finalité de notre être ! Le Cosmos en son entier, dès le Big bang, nous démontre d'ailleurs éminemment ce qu'est l'Equilibre : on peut le définir comme une adaptation stable, forte, ordonnée entre diverses puissances énergétiques extrêmes et contraires ! Pourtant l'Harmonie s'est développée... Voilà ce qui se passe en haut, dans le Macrocosme.

Pour ce qui est en bas, pour nous, dans le microcosme, les choses sont (devraient être) analogues : les multiples diversités peuvent (et doivent) se joindre et s'unir afin de trouver la stabilité !

La cohésion, l'homogénéité, l'unisson, l'harmonie entre les hommes ne se fondent donc pas sur une conviction quelconque : elle s'appuie surtout sur une disposition d'esprit orientée vers un objectif supérieur qui n'est rien moins que le Bien personnel et général : selon la logique, la loi d'attraction et l'intelligence active. Cependant, seule la Foi (comme la Connaissance) nous introduit absolument au sein du "Pourquoi". Et là les choses deviennent intéressantes....

Il est déjà opportun de noter qu'il fallut quatre incidents "fortuits" et consécutifs pour qu'apparaisse l'Univers...

Incidents ou faits délibérés et guidés ???? Chacun en jugera...

Le premier est déjà troublant en lui-même : sur quelles bases le Big bang s'appuie-t-il ? Quelle matière lui fut préexistante puisque celle-ci fut générée à partir de lui ???? Pourtant il n'y avait ni énergie, ni espace, ni temps (qui est la mesure du changement des objets dans l'espace). Et il n'y avait (en toute bonne logique) ni objets ni espace...

Et par quel miracle (second fait) toutes les forces (gravitationnelles, électromagnétiques, masse des particules, vitesse de la lumière, etc), acquirent-elles AUTOMATIQUEMENT ET DIRECTEMENT les paramètres de l'Univers ??? A quelles lois obéissaient-elles puisque rien n'existait ?

Les scientifiques (astrophysiciens surtout) admettent que les chances de voir ces valeurs si adroitement attribuées est proche du zéro ! Et on parle ici au milliardième de milliardième...

Le troisième fait troublant est que l'Univers (composé de forces totalement extrêmes au départ) généra néanmoins une autre dimension : LA VIE... La matière s'organisant même jusqu'à faire émerger des êtres individuels. Et des êtres non seulement instinctifs, mais qui deviendront raisonnables. Capables de rêver et de créer à leur tour...

De fait, et c'est le quatrième "coup de chance", une autre dimension apparaît encore finalement : LA CONSCIENCE...

Cette dimension est aussi concrète qu'elle est totalement métaphysique ! Elle permet à l'homme, qui fait partie des formes pensantes supérieures, non seulement de penser, d'extrapoler, mais aussi de s'interroger voire de comprendre (ou saisir partiellement) que son esprit (tout comme son mode d'action) est SEMBLABLE à un Autre ! Et que son Destin est de lui RESSEMBLER...

Tout ceci, insistons sur ce point, provient de QUATRE "impossibilités" qui se succèdent...

La plupart des savants intègres admettent eux-mêmes que de telles probabilités (si elles étaient réellement dues au hasard) reviendraient à lancer des briques en l'air dans l'espoir qu'elles retombent en construisant une maison !!! C'est tout dire....

Subsiste ce fait absolument indéniable : le concret d'un Univers uniquement issu de la coïncidence, de l'aubaine ou de la chance (avec toutes ses improbabilités consécutives) est fantaisiste et on peut qualifier... d'irrationnels tous ceux qui donnent crédit à cette thèse !

La vérité raisonnable est autre : une Réalité Supérieure généra la matière, la Vie et toutes choses ! Et le fait d'avoir autorisé l'émergence progressive de la conscience démontre que l'objectif à poursuivre (pour les formes pensantes qui en bénéficient) est la compréhension de notre Image et son dépassement afin d'attester réellement et pleinement LA RESSEMBLANCE...

Le visible a donc certes sa raison d'être mais n'est définitivement pas LA raison de l'être....

Pour insister sur ce fait capital et considérable (tout en le démontrant avec amplitude) il importe maintenant de se poser d'autres questions : qu'est-ce qui, en notre sein, nous pousse à agir, à réaliser certaines choses ? L'impulsion première, d'où est-elle issue ? De notre for intérieur, de notre pensée, de notre esprit !

Avant d'accomplir quelque chose, nous le pensons !! Mais cela n'est possible que parce que le matériel (le cerveau) nous permet la chose. Sans principes ANTERIEURS, PREEXISTANTS OU SUPERIEURS ce ne serait pas possible !! En conséquence, notre esprit, notre façon de créer (pas forcément de façon biologique) est similaire à celle qui conduisit au Big bang !! Ce que nous pensons nous pouvons le réaliser !! En cela nous sommes créateur.

Dans le même ordre d'idée, cette factualité peut se rapporter à la vie elle-même : jamais elle n'a surgit spontanément du néant ! Il faut TOUJOURS un substrat extérieur, supérieur et/ou antérieur : tels les deux parents, ou le savant dans son labo avec les ovules. LE NEANT LUI N'ENGENDRE RIEN (d'ailleurs il n'existe pas !) En outre, toute nature, de quelque Règne que ce soit, lorsqu'elle engendre, donne la vie à un être vivant qui bénéficie, très logiquement, de caractéristiques identiques !

Mais avant la matière, l'espace et le temps qui donc pouvait penser et créer ????

Qui existait avant que temps, matière et espace existent ? Quel a été l'événement mental premier, et d'où pouvait-il bien venir, si ce n'est (comme toujours) d'un élément préexistant ?

La création, pour peu que l'on raisonne avec logique, ne peut donc s'apparenter à un accident ou à un fait fortuit : en vertu de quoi elle ne peut s'expliquer que dans la perspective d'une Idée, d'un Souhait, d'un Désir issus d'un Esprit qui conçoit, agit et manifeste sa Volonté... Tout comme nous lorsque nous accomplissons quelque chose : nous désirons tout d'abord l'accomplir, nous pensons avant tout ce que nous espérons effectuer... L'acte mental est TOUJOURS premier !

Maintenant, ce préalable étant posé, vu que ce qui est En-Haut est comme ce qui est en-bas, que les mêmes lois prédominent partout, vu aussi que le mode d'action de notre esprit, est similaire à celui de l'Esprit Premier, on peut donc également déjà (et logiquement) en déduire que ce Désir Premier rejoint la ressemblance qui nous est demandée : à savoir l'Harmonie et l'Ordre (entre tout et tous)... Les Sages de toutes époques n'ont jamais rien prétendu d'autres d'ailleurs !!

Comprendre quelles données (pas seulement physiques) imprègnent la création nous en apprend donc déjà beaucoup sur cette dernière, tout en visibilisant un Dessein originel, un But : et tout autant une Voie...

N'est-il pas en effet prodigieux de remarquer à quel point l'Unité et l'Organisation parfaite semble être des renseignements de la plus haute importance? Malgré le chaos qui devrait être, toute chose, toute force, toute conflagration, tout conflit, s'harmonisent de manière éminente... Dès l'émergence du Big bang, des lois physiques s'établissent directement de manière ordonnée! COMMENT ? PAR QUI ?

En dehors de toute disharmonie, malgré toutes les contraintes et les forces monstrueuses à l'oeuvre, l'Harmonie apparaît néanmoins immédiatement avec le Big bang ! Ce qui prouve non seulement son importance, mais aussi le fait qu'elle soit indissociable de la Pensée Première... L' Equilibre et l'agencement immédiatement et admirablement accomplis de toutes les puissances issues du Bigbang attestent que l'Harmonie est LA donnée sur laquelle il convient de se calquer.

Et comme il n'y a pas d'Harmonie totale sans Amour, nous voyons donc dès l'origine, et pour peu que l'on soit objectif, quel est le Dessein, le Désir, le Souhait : l'Amour !

L'Alpha (le début) c'est l'Amour! L'Oméga (la fin) c'est également l'Amour (puisque fait à l'Image nous sommes appelés à la Ressemblance...)

L'Alpha et l'Oméga sont Un et similaires!!
Cette notion acquise et comprise, et tout s'éclaire...

Le But Initial est l'Amour, le But Final est l'Amour, ET LE TRAJET (la Voie) EST EGALEMENT L'AMOUR...

Comme l'Energie-Une ne saurait offrir quoi que ce soit qui soit en opposition avec Son Etre, il est donc totalement véridique de penser, de dire ou de croire, que seule une juxtaposition de notre nature avec la Force Primordiale (donc avec l'Amour-Harmonie), fera de nous des entités éternellement conscientes et ressemblantes !

La Connaissance préalable, le fondement absolu de toute évolution et pensée positives, c'est donc cela : savoir que tout est et subsiste grâce à l'Amour ! C'est le Pourquoi ! Et c'est également se voir et se comprendre à l'Image.

Quant à la Connaissance véritable et totale, c'est non seulement être conscient de la chose mais être désireux de participer de la chose... C'est escompter (en se donnant les moyens d'y arriver) la Ressemblance ! C'est le Comment : l'application active et concrète du Pourquoi...

Autrement dit, croire si on veut mais, surtout, aimer comme il nous est permis grâce aux Qualités reçues depuis la Création et inscrites dans notre structure de formes pensantes (par la volonté, l'action, le partage)... Une quelconque croyance peut donc être une utilité, mais la dissocier du Plan Divin (qui insiste sur l'Harmonie) la rend totalement caduque ! Car, ainsi que le déclarait l'apôtre : " la Foi sans les oeuvres est morte et inutile..."

C'est aussi ce qu'on observe dans l'oeuvre du Christ : Celui-ci mettant principalement l'accent sur l'amour : amour du prochain, amour de tous, jusqu'à l'amour des ennemis...

Sachant cela, on conviendra que les multiples négations, ségrégations, irrespects, rejets (de quelque manière que ce soit et envers qui que ce soit) n'ont aucun substrat positifs et sain(t)s ! C'est totalement stupide, vain et, au niveau de l'absolu, nullement évolutif.

Certes, de nos jours l'amour de l'autre apparaît parfois rétrograde, inutile. Il est vrai que l'égoïsme, la bêtise et la méchanceté ont produit tant de belles choses... Des millénaires d'atrocités jonchent l'histoire humaine, et il semble toujours si délicat d'inscrire dans certains esprits que la Source, la Voie et la Finalité de l'être pensant c'est l'amour-harmonie...

Est-ce une question de peur ? Un sentiment de faiblesse? Un acte de protection ? De l'insensibilité ? Peut-être parfois simplement une paresse du mental qui rechigne à s'interroger... Il n'est pas demandé beaucoup pourtant. Aimer autrui n'implique aucune obligation autre !! Cela n'inclut aucune foi préalable, aucune servitude à qui ou quoi que ce soit, aucun jugement moral de quiconque, aucune adhésion à une philosophie spécifique. Juste un peu d'intelligence et de désir...

La logique elle-même peut venir (nous le vîmes) au secours de ceux qui se questionnent ! Elle rappelle en effet que la Vie ne put sortir d'un néant inexistant, qu'elle fut générée autrement et que d'harmonieuses Lois se sont immédiatement stabilisées et coalisées... Faits qui attestent l'importance fondamentale de l'harmonie entre les choses (et, par extension, entre les êtres)...

La création est un instantané d'Harmonie et d'Ordre : ces derniers étant des effets de la Cause, voire la Cause Elle-même (car toute création assimile automatiquement les attributs de la nature dont elle est issue !!!). Il est donc totalement raisonnable de penser que cette dite Cause, que l'on peut qualifier comme on veut (Force universelle, grand architecte ou Dieu), a l'Objectif, le Souhait, le But, d'étendre cette absolue Homogénéité à toutes les formes de vies conscientes qui apparaîtront. Comme Elle le fit avec l'Univers lui-même... On imagine mal en effet une autre aspiration ! S'il y eut un Désir de partage quant à l'Essence même de la Cause, alors il est totalement logique de penser que la Finalité est IDENTIQUE !! Celui qui EST l'Harmonie et l'Ordre, ne saurait offrir et désirer pour Sa création (et donc pour les formes pensantes qui la parsèment) le contraire de Sa nature... Ces formes pensantes étant certes d'abord à l'image, mais qui sont toutefois appelées à s'unir et devenir semblables à la Force Première qui les habite.

Union de deux natures qui ne peut se réaliser que par l'évolution de l'inférieure et, par extension, par une assimilation et un PARTAGE de ce qui caractérise la nature Supérieure...

Aucune harmonie véritable n'existant en dehors de l'Amour, c'est donc là le point essentiel et primordial de l'aventure universelle, et donc humaine !!

La confession, le vécu, l'éducation, la race, l'intelligence, le statut social, rien de tout cela n'entre dès lors en ligne de compte pour ce qui est de l'Evolution spirituelle : ce qui importe c'est de s'unir à l'Ordonnance et à la Plénitude supérieure qui ne sont qu'Equilibre, en inscrivant et en actant celles-ci dans nos vies!!

Rien de plus n'est demandé à l'Humanité ! Le Projet, le Chemin et la Finalité sont tels. Et ils sont identiques.
Il convient d'y réfléchir sérieusement.

CHAPITRE SUIVANT

Tous droits réservés
Reproduction et diffusion strictement interdite sauf autorisation - Droits d'usage strictement personnel