WWW.THEURGIE.COM


Faux miracles


Ce chapitre auraient difficilement pu se glisser avant d'autres. Non pas à cause d'une quelconque complexité, mais d'une incidence dont les traits majeurs se disposèrent au fur et à mesure des pages précédentes. Il n'eût pas été simple de saisir antérieurement toute la portée des faits qui seront ici exposés. Et encore moins d'en voir les conséquences possibles et le danger potentiel...

C'est une opération très précise qui, au sein de ces lignes, sera analysée. Elle en ébranlera et en irritera plus d'un! C'est bien normal. Et personnellement je n'ai jamais porté mon espoir au point de contenter tout le monde. Qui le pourrait d'ailleurs ? Les gens attentifs considéreront néanmoins qu'en aucune façon je ne m'éloigne du processus élaboré dès la première page : toucher la raison. Localiser tout d'abord les facteurs, les sonder, les analyser voire les "maîtriser" ensuite.

Que ces divers éléments maintenant soient disparates, je n'y puis rien. C'est la situation, la manoeuvre, qui veut cela. En générant une telle quantité de paramètres et abstraction faite de la largeur en elle-même (qui sollicite un très grand nombre d'hommes), les entités qui utilisent le phénomène ovni gagent sur le fait que la majorité de ces profils seront toujours des points de repères à l'orée d'une certaine période. Il en tombera, c'est clair, mais il en restera toujours une base compacte permettant d'exprimer et de s'appuyer sur un certain enseignement. Ce n'est même pas le fait d'une quelconque puissance surnaturelle, c'est la conséquence des libres tendances humaines, de l'ignorance générale et du manque de maturité de beaucoup! Je me suis déjà exprimé à ce sujet.

Les lignes suivantes ne se veulent nullement exhaustives, il faudrait des volumes entiers pour sonder la somme d'événements qui se rapprochent ou qui sont réellement des faits "miraculeux". L'affaire est déjà bien assez nébuleuse que pour la surcharger davantage. En outre, mon objectif est de consolider les écrits antérieurs, c'est pourquoi je m'attacherai à un type spécifique de prodige : très révélateur cependant de l'objectif que veulent atteindre les êtres qui en sont à la source.

Mieux vaut donc s'informer de ce qui ne paraît pas immédiatement et qui, croit-on à tort, ne concerne qu'une certaine catégorie d'hommes. Mais ce serait une erreur des plus grossières que d'affirmer que le phénomène ovni, par ces relents déistes, ne peut graviter qu'à proximité d'hommes "bien distincts, c'est-à-dire ouverts aux conceptions spirituelles! Si le lecteur, jusqu'à présent, n'a pas soupçonné le caractère généraliste de la manifestation, je lui conseille vivement de reprendre la lecture à son point de départ... Qu'il y ait une telle orientation ou adaptation pseudo-spirituelle signifie simplement que les entités ne négligent nullement la magistrale priorité : diminuer, voire éteindre une lumiere qui, par tous ses rayons, éclaire bien trop vivement opération, individualités, comportement et objectifs! Les faux miracles dont nous allons disserter et noter le profond retentissement n'ont leur raison d'être que dans ce sens. Il n'y a donc aucun désaccord avec l'ensemble des données reproduites jusqu'ici.

Avant d'aller plus loin il nous faut cependant essayer de définir le sens du mot miracle... Cela me semble important, car sa signification exacte se dissimule à l'esprit de beaucoup.

Pour la masse, le miracle serait une action divine qui transcende toute loi! En réalité, et l'Initié le sait mieux que d'autres, puisque TOUT est Loi, il n'y a pas de transgression, c'est impossible. S'il faut le répéter alors voici : "Ce qui est En-Haut est comme ce qui est en-bas..." Ce qui signifie que les mêmes Règles prédominent partout! La seule chose qui varie est l'effet de ces Lois que l'on agisse (et ce n'est pas donné au commun) sur tel ou tel Plan de la matière...

Il y a donc quelque erreur de compréhension lorsqu'on insiste sur ce fait qu'un miracle doive obligatoirement s'exclure du champ des Règles préétablies depuis toujours. Le miracle, le vrai, n'est donc pas au-dessus ou au-delà de la nature: il y puise au contraire, même si c'est de manière plus affirmée et mystérieuse, toute sa puissance. Ce ne sont que forces exprimées à leur paroxysmes, mais à l'insu de la connaissance qu'en ont les formes inférieures (comme les hommes) ! La divinité ne viole pas Ses propres Lois : Elle les utilise simplement d'une façon qui échappe au regard et à la raison.

Ces phrases laissent donc sous-entendre une réalité qui n'est pas à l'avantage de l'humanité (celle-ci étant bien trop ignorante) : quiconque peut manipuler certaines énergies, de par sa nature supérieure et/ou ses connaissances, peut de ce fait faire passer pour un miracle (aux yeux des méconnaissants) tout événement qui sort de l'ordinaire...

Et la chose sera d'autant plus facile si l'homme (puisque c'est lui la cible et le centre) est maintenu dans une condition d'ignorance vis-à-vis de certains Lois et Préceptes... Ce faisant, en effet, un pouvoir majeur est octroyé à ceux qui, supérieurs dans leurs capacités, militent et agissent pour la stagnation humaine à tous niveaux.

Les termes "faux miracles" ne doivent donc pas être traités de façon ambiguë et à la légère. La qualification exacte peut aisément s'assimiler à une phrase à la mode : vrai faux miracle! Vrai dans le sens de merveilleux, d'exceptionnel; mais faux dans l'amalgame, l'identification, les finalités...

L'action MIMETIQUE à laquelle nous nous limiterons cerne un unique contexte religieux, c'est indéniable. Que ceci néanmoins ne soit pas générateur d'appréhension! Je peux très bien concevoir que, pour raisons personnelles, certains répugnent à s'approcher d'un tel domaine, mais j'estime qu'il serait tout autant déplacé, dangereux et, bien sûr, illusoire au niveau de la compréhension, de se préoccuper uniquement de la nature et du premier aspect de la configuration. Il faut voir au-delà! Le pourquoi est toujours plus important que le comment...


Quelle conséquence aurait sur vous la vision de l'astre du jour vous gratifiant de mouvements désordonnés, rapides, tournoyant et bondissant dans le ciel comme s'il était libre de toute entrave et insoumis aux lois physiques ? Plusieurs réactions sont possibles. Vous vous pinceriez certainement pour vérifier si vous ne dormez pas. Ou vous estimerez être victime d'une hallucination ou d'un trouble quelconque. Ou bien encore, si votre caractère et votre être tout entier y tend, vous penserez et soutiendrez, le cas échéant, avoir été l'observateur d'un MIRACLE! Un contexte de ce type ne génère pas beaucoup plus de conclusions éminentes. Il reste néanmoins qu'à l'extrême, mais je comprend qu'il faille engranger d'autres éléments pour le concevoir, cette situation peut déboucher sur des finalités séditieuses non tempérées par quoi que ce soit... Je vais m'en expliquer.

Au sein de l'opération qui singe, dépersonnalise et, par prolongation, qui réadapte, on trouve un segment aussi néfaste, intelligent et conforme que les autres. A ce point qu'il donne, hélas, les résultats escomptés aux êtres qui s'en servent. Il est vrai que la manoeuvre n'est absolument pas limitative. Ici non plus ils n'y vont pas "par le dos de la cuillère"... C'est essentiellement sur une personnalité bien spécifique que s'appuie le mimétisme (parfois grossier) et, comme de bien entendu, les merveilles appuyant l'opération n'ont d'autres buts que de prouver l'origine surnaturelle, d'éblouir et, ce faisant, d'accentuer l'emprise sur les consciences... Quant au personnage imité, il s'agit de la Vierge Marie!

Oui, je sais on peut faire valoir plusieurs choses sur cette personne : qu'elle n'existe pas, ou que sa légende fut embellie, que c'est un symbole, ou que sais-je encore... Peut importe ce que pense librement chacun, l'important n'est pas là : l'essentiel est surtout, et à nouveau, que l'entreprise s'axe et délimite des sujets totalement philosophiques et religieux (voire chrétien)...

Je le répète, car il convient de le saisir parfaitement, ce genre d'attaque est très intelligent et pratiquement parfait. Car deux fronts apparaissent. D'abord, les croyants sont trompés, orientés ailleurs par rapport non pas à leur foi en elle-même, ce serait trop simple à déjouer, mais à l'enseignement global qui caractérise et soude leur foi! C'est très subtil. C'est à nouveau par l'intérieur que se déclenche l'initiative...

Mais il existe une autre face! Comme le phénomène ovni est profondément soupçonné dans ce type d'apparition (de multiples signes sont laissés) ils sont déjà légion ceux qui relient la Sainte Vierge au schéma extraterrestre... Et à partir de là tous les amalgames sont possibles! Si une individualité sise au sein d'une certaine croyance est assimilée à l'horizon du phénomène ovni, inutile de préciser que tout ce qui gravite autour d'elle ne peut que confirmer des caractéristiques similaires... Chacun est en mesure d'imaginer les possibilités de propagande et de détournements potentiels découlant de cet état de fait.

Telles sont les lignes directrices de cette nuisance! Il convient maintenant de voir ce qu'il en est des détails... Que le lecteur prenne pourtant et avant tout conscience que ce chapitre n'est vraiment pas exhaustif au niveau des faits similaires. C'est une précision qui indique, assez justement, que nous avons affaire à une configuration dense, solide et UNIVERSELLE. Et qui milite donc aussi à nouveau pour la recherche de résultats au paroxysme de l'espoir...

Je ne pense pas me tromper en écrivant que l'époque moderne à une base historique quant au sujet qui nous occupe : Fatima! En harmonie avec le contexte religieux, nous apercevons toute une panoplie d'éléments propres aux ovni : phénomènes de chaleur, boules lumineuses et lueurs aux teintes étranges. Sans oublier la fameuse "descente en feuille morte" attribuée à l'astre du jour... Mais procédons par ordre.

Tout commença (du moins le croit-on généralement) le 13 mai 1917, lorsqu'une "Dame" apparut à trois enfants du village. Jusqu'au 13 octobre, il y eut six apparitions au cours desquelles "la Dame du Rosaire" (comme elle se surnomma) leur communiqua trois messages, ou secrets.

Le premier message est en fait une vision. Le 13 juillet la Dame montra l'enfer aux trois enfants. Je ne transcrirai pas cette vision, qu'il suffise de savoir qu'elle est pour le moins terrifiante, que la sollicitude, la pitié et l'intelligence de l'entité, fournissant à de jeunes esprits une configuration magistrale dans l'horreur, ne sont absolument pas soupçonnées, et que cet élément de ténèbre est une CONSTANTE des fausses apparitions mariales (ou autres!).

Le second message traitait de la première guerre mondiale commencée voilà trois ans. Le soir même une des voyants, la jeune Lucia, l'explicita devant plusieurs témoins :

" La, Vierge nous a dit que la guerre allait sur sa fin, mais si les peuples ne cessent pas d'offenser Dieu, il y aura une autre guerre plus terrible sous le règne de Pie XI. Quand vous verrez la nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne, qu'il va punir le monde pour ses crimes par les moyens de la guerre, de la famine et de la persécution de l'Eglise. "

Le caractère d'exactitude de ces propos ne doit dérouter personne! Ce fait, à lui seul, n'est pas suffisant pour ratifier l'élément véridique. Si vous avez eu le courage de lire ce livre jusqu'ici vous disposez d'assez d'éléments pour accepter de comprendre que certains êtres ont la possibilité de manipuler quelque événement de grande importance et, bien que cela mériterait une étude toute particulière, il est aisé de soutenir, en ce qui concerne la deuxième guerre mondiale, la thèse de la manipulation luciférienne! Par bien des canaux, par nombre d'arguments, toujours nous arrivons à ce mécanisme. Les ouvrages sur le sujet ne manquant pas, si j'y revenais plus tard ce ne sera donc que brièvement. Cependant, comment ne pas suggérer à chacun la lecture de "Frabato le Magicien" de franz Bardon?

Autre élément qui a son importance : dans toutes les apparitions négatives, de quelque type qu'elles soient, toujours les entités essayent de mettre sur le compte de la Divinité les multiples malheurs passés ou à venir!! Une façon bien commode de se décharger sur Elle, et d'essayer de démoraliser ceux qui croiraient à la chose... Les coups doubles sont souvent soupçonnés au niveau des attaques méphitiques!!

Pour en revenir où nous étions, notons que la guerre débuta bien sous le règne de Pie XI, même si elle n'embrasait pas encore le monde entier. Quant au signe annoncé par la Dame et qui a longtemps intrigué et déclenché les réflexions de nombreux hommes, serez-vous surpris d'apprendre qu'il s'assimile parfaitement, si l'amalgame suivant est fondé, à certaines manifestations propres aux ovni ? Lisons ce qu'écrivit Albert Speer dans sa biographie sur Hitler :

" Réunis sur la terrasse du Berghof, nous avons contemplé vers minuit un des spectacles les plus hallucinants que la nature puisse offrir. Pendant plus d'une heure, d'intenses phénomènes de luminescence, à dominante rouge, éclairèrent par intermittence la montagne légendaire d'Untersberg. Le ciel, au-dessus, s'illuminait de toutes les couleurs du prisme. Une lueur sanglante, sinistre, baignait nos visages et nos mains. C'était fantastique et effrayant. S'adressant à son aide de camp, Hitler lui dit : "Voilà qui présage beaucoup de sang. Cette fois nous n'en sortirons pas sans recourir à la force..."

Trois jours plus tard, l'Allemagne envahissait la Pologne...

Arrive enfin le troisième message de la Dame de Fatima. Il n'a jamais été divulgué au public... Il aurait dû l'être en 1960 lorsque Jean XXIII, pape de sa fonction, ouvrit l'enveloppe le contenant, mais contre toute attente, il se tut. De là découlent les hypothèses et suppositions les plus folles, les plus extravagantes aussi. Ce secret fait d'ailleurs encore couler beaucoup d'encre, proférer bien des paroles et accomplir des opérations pour le moins inadaptées (Un homme, très motivé semble-t-il, alla jusqu'au détournement d'avion pour que le pape Paul VI accepte de divulguer ce message). Une autre façon de focaliser l'attention des hommes...

Au début, seuls les trois petits bergers et leur famille étaient au courant de l'apparition. Mais un tel secret, une telle grâce se doivent d'être partagés et communiqués... Les nouvelles allèrent vite dans le petit village, et ne tardèrent d'ailleurs pas à s'extérioriser, au point qu'elles débordèrent même, finalement, des frontières du pays. Désormais, les pèlerinages allaient être monnaie courante.

Dix-huit mille personnes sont sur le lieux des apparitions le 13 août! Les enfants, eux, sont...en prison, un notable local décidant d'en finir avec ce remue-ménage. Ceci n'empêche cependant pas la manifestation de certains phénomènes : coup de tonnerre suivi d'un éclair brillant, nuage blanchâtre qui se forme, plane, s'élève et, enfin, se dissipe; coloration des nuages dans le ciel qui se reflète sur la foule amassée (comme au Berghof avec Hitler), descente de "pétales de fleurs" (élément intéressant : nous y revenons plus loin).

Manuel Pedro Masto déclara sous serment au cours de l'enquête canonique avoir eu la vision parfaite d'un "globe lumineux tournant sur lui-même dans les nuages"... Au cours des mois suivants, d'autres personnes auront cette vision! A titre personnel j'ai moi-même vécu avec un ami (ainsi que d'autres témoins présents) ce type de phénomène durant une certaine vague d'ovni qui dura des mois... Je peux assurer que l'éblouissement est total!

Fait qui a son importance, les enfants observent toujours un refroidissement de l'air ambiant avant l'apparition de la Dame... Coïncidence certainement : c'est une constante absolue lors des apparitions spectrales et ectoplasmiques! Souvenez-vous du dernier paragraphe du chapitre précédent...

Le 13 septembre, ce sont trente mille personnes qui sont rassemblées aux abords de la Cova da Iria, le lieu des apparitions, à 3 km de Fatima (un lieu de culte antique d'ailleurs, nous allons y revenir). La plus grande partie de la foule étant installée près de l'arbre des apparitions. La panoplie des éléments fantastiques ne fait évidemment pas défaut mais il convient d'ajouter que tous les assistants voient désormais un globe de lumière descendant vers la vallée... Un nuage blanc se forme aussi qui éjecte encore cette substance blanchâtre très intéressante par ses liaisons avec les ovni! Mais laissons un témoin en fournir la description :

" Comme les assistants fixent ce spectacle étrange, ils remarquent bientôt que, contrairement aux lois de la perspective, ces pétales blancs et brillants qui tombent deviennent de plus en plus petits quand ils s'approchent d'eux. Et quand ils lèvent leurs bras et leurs chapeaux pour les saisir, ils s'aperçoivent que, d'une manière ou d'une autre, ils se sont volatilisées! "

Ce jour-là, la Dame promet un miracle pour le 13 octobre...


Comme écrit plus haut, ces "pétales de fleurs" nous ramènent inévitablement aux ovni! Cette substance blanche et cotonneuse fut appelée dès Fatima, MALADROITEMENT mais logiquement, "Fils (FILL) de la Vierge"... Ou encore "cheveux d'anges"!

Une des observations les plus connues comportant une chute de "pétales" est sans doute celle qui eut lieu à...0loron Sainte-Marie (admirez l'astuce au niveau du nom), le 17 octobre 1952, où de nombreux témoins assistèrent aux évolutions D'UN CIGARE DUQUEL SORTIRENT PLUSIEURS SOUCOUPES... Après quoi de tels fils cotonneux furent observés, descendant lentement vers le sol.

Au cours des années ultérieures, des expériences furent réalisées. On s'aperçut, entre autre, que lorsqu'on les enflamme ils brûlent comme de la cellophane. On a aussi souvent remarqué qu'au contact de l'air ils se transforment EN MATIERE GELATINEUSE - c'est également un effet des ectoplasmes - et se désagrègent ensuite jusqu'à disparaître totalement.

Le 13 octobre 1917, il y eut effectivement un événement spectaculaire à Fatima. Devant une foule estimée, par de nombreuses sources, à septante mille personnes! Alors que la Dame du Rosaire (comme elle finit par se nommer) s'en va, la pluie qui n'avait cessé de tomber, transformant la prairie en bourbier, s'arrête soudain et les lourds nuages s'écartent... Les témoins nous racontent alors que le soleil commença à sursauter dans le ciel en produisant des rotations extrêmement rapides. Des gerbes d'étincelles (bleues, vertes, rouges, violettes) fusaient de l'astre tournoyant.

" Ce disque bigarré et resplendissant, dit un témoin, semblait avoir le vertige du mouvement. Il tournait sur lui-même avec une rapidité bouleversante! Tout à coup, retentit de toute cette foule un cri d'angoisse! le soleil se détachait du firmament et, couleur rouge sang, se précipitait vers la terre. Ce furent des secondes d'une émotion terrifiante. Atterré, je courus me mettre au milieu des gens. Tous pleuraient, s'attendant d'un moment à l'autre à la fin du monde! " (???)

L'ensemble des témoins, littéralement trempés avant le phénomène solaire, certifient être totalement secs après celui-ci! Pourtant, est-ce bien l'astre du jour qui fit ici preuve d'un tel dynamisme circulaire ? Il faut en effet noter que le jour du miracle aucun observatoire de la planète n'a remarqué la moindre anomalie dans le comportement du soleil! L'astre n'a évidemment ni dansé, ni jeté des étincelles, ni changé de couleur... Imaginez les conséquences au niveau stellaire et terrestre! On fera valoir qu'en cela réside justement le miracle! Dans ce cas il faudrait revenir à la définition de ce mot détaillée plus haut...

On peut certainement davantage déclarer, à mon instar et en vertu de tout ce qui fut écrit, que cela jette plutôt une très vive lumière sur les analogies avec les manifestations ufologiques... Il n'est pas rare en effet (vous le verrez plus loin) que des témoins assurent avoir eu la vision d'un tel phénomène solaire, alors que les scientifique et leurs multiples instruments n'ont bien sûr absolument rien décelé! C'est même une chose assez banale au niveau des manifestations d'ovni.

Mais il ne faudrait pas négliger les appréciations des personnes se trouvant à l'opposé : les négateurs. Pour eux, il ne fait aucun doute qu'il s'agit là d'un cas typique d'hallucinations collectives... Hélas, ça ne tient pas la route et c'est même passer outre de tout pour raconter n'importe quoi! S'il est exact que, sous l'attente d'un miracle, la foule nombreuse dégageait certainement une forte aura magnétique susceptible d'influencer le cours normal des choses, cette tension nerveuse pouvant donc déclencher des hallucinations ou autres phénomènes, ces dernières se devaient pourtant alors d'être orientées vers un facteur (ou un personnage) attendu : en l'occurrence la Sainte Vierge, le Christ, la Sainte Famille, bref dans un cadre totalement et essentiellement religieux!! Etant donné que l'histoire ne relate pas avant cette date de phénomène similaire, personne, absolument personne ne pouvait s'attendre à ce que le soleil soit de la partie. Personne!

En outre, à ce sujet, d'autres faits interviennent: les témoignages, par exemple,de gens situés à des dizaines de kilomètres de la vallée sont pour le moins en faveur de l'absurdité d'une telle hypothèse... Eux n'auraient pu être influencés par qui ou quoi que ce soit. Ils virent pourtant le même spectacle! Et lorsque deux foules se trouvent séparées par une distance appréciable, lorsque l'un des deux groupes n'a subi au préalable aucune préparation psychologique, dans de telles conditions, et du point de vue scientifique, l'hallucination est tout à fait impossible!

Point qui a son importance, en réalité les événements ne débutèrent pas en 1917, mais bien plus tôt. Avant la vision de la Dame, la petite Lucia, qui avait huit ans (en avril 1915) eut la vision de "l'ange de la paix"! Les apparitions se reproduisirent deux fois au cours de l'année, trois fois en 1916.

Au printemps de 1916, elle était avec deux cousins. Il se mit à pleuvoir et ils s'abritèrent dans une grotte. L'averse ayant cessée, ils se mirent à jouer à l'entrée de la caverne et, soudain, un vent puissant attira leur attention (encore une constante des cas d'ovni) et ils virent une lumière blanche planant au-dessus des arbres de la vallée. Un homme, d'une beauté admirable, était au sein de la lumière; il s'avança et se présenta comme l'ange de la paix.

L'entité leur enseigna une prière et les quitta ensuite. Quant aux enfants, ils la répétèrent MECANIQUEMENT, comme s'ils étaient en TRANSE, jusqu'à la limite de leurs force... Relisez le chapitre précédent, et dites vous que ce fait n'a guère de sens, de logique ou de réalité dans l'optique d'une apparition divine: par contre, dans le contexte des ovni, il prend une signification très classique...

Joseph Pelletier, auteur du livre "The Sun Danced at Fatima", qui étudia très profondément le cas, fit une analyse assez conséquente du pouvoir qui force les enfants à répéter mécaniquement les paroles de l'entité :

" Ce pouvoir est si intense qu'il les absorbe et les annihile presque complètement. Il les prive pratiquement de l'usage de leurs sens corporels... Leurs corps sont le jouet d'une force mystérieuse, DEPRIMANTE, qui les abat. "

Les rapports entre ces effets "pompants" et ceux ressentis, comme nous l'avons vu au chapitre précédent, par les médiums, sont loin d'être inexistants! Les similitudes sont même absolues... Cet élément associé à d'autres (cheveux d'anges, froid, danse du soleil, etc) ne peuvent pas laisser sans interrogations l'homme à l'esprit ouvert... D'autres arguments viendront cependant encore appuyer la chose.

Ce dont il faut se rendre compte, au-delà de toute la situation miraculeuse elle-même, c'est que certains lieux sont davantage propices à ce type d'événements (nous reviendrons au pourquoi dans quelques lignes)... Et ainsi, sait-on qu'à huit kilomètres de Fatima se trouve un village nommé Milagres (Miracles) et que, dans la seule circonscription de Vila Nova de Ourem (le canton dont dépend la ville de Fatima), on compte huit apparitions de la Vierge: il y a les Vierges de Seiça, d’Olaia, de Ricodouros, la Vierge de la Purification à Feixandas, celle du Secours à Melroeia, celle de la Miséricorde à Alqueidao de Mouta, celle du Festin à Olival, celle des Fougères qui fit jaillir une source miraculeuse dont on vendait déjà l’eau très cher au XVIIe siècle.

Et comment ne pas souligner la "charge" qui existe en ce lieu, la Cova da Iria (réputée « magique » dès le XIVe siècle), et qui fait référence à la demi déesse grecque Iris, messagère des dieux dont le symbole est l’arc-en-ciel? La Cova da Iria = la cuvette d'Iris... Nous reviendrons plus loin à ces lieux de cultes anciens : toujours chargés et susceptibles d'être réactivés grâce à la présence de sensitifs ou médiums sur place...

Mais notons déjà quelques éléments immuables de ce type de démonstration : une grotte, un arbre, souvent un cours d'eau (souterrain ou non), un léger bourdonnement durant l'apparition et, assez régulièrement, un grand bruit au départ de l'entité. Toutes constantes régulièrement présentes durant les manifestations d'ovni...

Où en arrive-t-on avec tout ceci ? A une chose assez importante! S'il est clair qu'un faux miracle eut lieu au-dessus de la Cova da Ira, le problème est clairement posé aussi! Les tournoiements de "l'astre" sont désormais indissociables de tout un contexte religieux (car ce cas, je le répète, est loin d'être unique!)... Si un rapport fut déjà rapidement et aisément établi entre ce soleil et les critères subtils du phénomènes ovni, d'autres suivirent : cette fois entre cet identique phénomène et les apparitions divines couvrant l'histoire humaine! Et malheureusement c'était bien là le but recherché. L'amalgame est concret...

Certains feront valoir que c'est possible et que la raison n'empêche pas d'adhérer à cela. En effet, nulle contrainte à ce niveau...excepté la teneur des messages qui, eux, nous démontrent assez aisément si l'ensemble tend vers l'Harmonie et l'Evolution, ou le désordre et la stagnation voire l'involution... De fait, nous en avons déjà eu un aperçu dans le chapitre précédent, mais nous saisirons encore bien plus dans les lignes suivantes.

Car que se passerait-il si un jour un certain message était lancé par la "dame" de Fatima ? Qui, parmi la foule venant par dizaine de millier l'adorer chaque année, mettrait sa parole en doute ? Combien se méfieraient ? Combien jugeraient du message ? Combien l'interpréteraient en revenant aux sources de leur foi ou continueraient à faire preuve d'humanisme ? Certes, si on prend ce seul cas, où la virulence est contenue et ne gravite qu'autour de sujets assez peu éblouissants, on ne peut discerner les véritables finalités. C'est pourquoi il nous faut également nous tourner vers d'autres lieux; là où les choses sont davantage explicites, sans détours et véritablement haineuses !

En étudiant les données relatives à certaines manifestations mariales, on ne peut que s'étonner des concordances qui existent, et plus encore des maximalismes exprimés!! Les paroles sont tranchantes, nettes, sans nuances. La place pour le libre-arbitre de l'homme a été comblée par un élément d'imposition qui, à y voir, tranche assez considérablement avec les attitudes que la tradition, par divers aspects et personnalités, nous apprend sur Marie l'Humble, la Douce... Cette douceur, vous ne la découvrirez pas dans ce chapitre! Pas plus d'ailleurs que l'humilité, l'exclusivité (c'est-à-dire l'orgueil, le Moi absolu), ce sentiment ne fera, lui, nullement défaut...

Haine, dépersonnalisation, irrespect envers son prétendu fils, extrémité de langage, incompétence et erreurs de la chrétienté (exclusivement), tels sont, entre autre, les points-clés que vous trouverez dans la rhétorique de la dame de lumière. Mais peut-être n'en êtes vous plus surpris...

Durant l'année 1966 et 1967, une dame "merveilleusement belle" apparut à de nombreuses reprises dans un petit village du nord de l'Italie : San Damiano. Mais l'enseignement dont elle gratifia l'humanité l'assimile bien plus à une amazone qu'à une "humble servante du Seigneur"... Nous avons affaire à une guerrière! Fait significatif, à de nombreuses reprises le "soleil" renouvela le prodige de Fatima. Les témoins, de tous ordres, sont au nombre de plusieurs dizaine de milliers. Des conversions subites, des guérisons, de même que des confessions publiques, eurent lieu. C'est un effet que le phénomène accepte cependant. C'est un moindre désagrément. Tout peut être aisément "rattrapé" par l'orientation des messages...

Evidemment diverses manifestations, toujours similaires à celles observées au Portugal, entrent ici aussi en action : lueurs, pluie de "pétales", apparitions "d'étoiles" de nuit ou de jour, etc... Nul ne peut plus en être étonné. Quant au prodige solaire proprement dit, voici ce qu'en disait un des nombreux témoins :

" Mira il sole, verrai cosa troverai" (Fixe le soleil, tu verras ce que tu trouveras), dit la dame lumineuse à la voyante! Cette dernière allonge alors soudain en un geste impératif le bras vers le soleil qui est en plein ciel sur ma droite, et qu'elle ne peut apercevoir d'où elle est, surtout avec ce châle noir qui lui emprisonne la tête. Les regards suivent son geste. Et je vois - nous voyons tous - le soleil commencer soudain à tourner, tourner en changeant de couleur, dans un ciel sans nuage. Par instants, il s'entoure d'un léger nuage violet, puis rougeâtre, puis bleu, et continue à tourner sur lui-même, tel un de ces soleil de premier août. Je mets la main devant mes yeux et regarde. Puis j'ai l'impression que je pourrai le fixer à l'oeil nu. C'est ce que je fais, ce que fait chacun. Et dix minutes durant - dix minutes à ma montre, je précise - je fixe sans inconvénient aucun le soleil. Quand enfin fini cette danse, j'essaye de regarder de nouveau l'astre du jour. Inutile, je dois immédiatement baisser les yeux, et vois partout des ronds de toutes couleurs, alors qu'auparavant je n'avais éprouvé aucun trouble visuel pour avoir, dix minutes durant, fixé obstinément ce même soleil, dans ce même ciel, aux mêmes heures! Bien plus, quatre jours plus tard, le 5 septembre, j'avais rendez-vous chez un occuliste, selon entente prise quatre mois plus tôt. Je lui racontai mon "exploit". Il me dit combien j'avais été imprudent; après chaque éclipse, il lui arrive des gens qui, pour avoir voulu regarder sans verres fumés, ont sur la rétine des brûlures en forme de croissant, visibles plusieurs années après leur imprudence. Il m'examine : rien, absolument rien. Comprenne qui voudra! Le fait est là. Je puis ajouter que toutes les personnes avec lesquelles je me suis entretenu ensuite : français, suisses, italiens, espagnols, canadiens, philippins même, m'ont fait de ce qui s'est passé à leurs yeux, exactement le récit que je viens de vous faire. "

Au contraire de Fatima, ici le prodige se renouvela de nombreuses fois! Inutile je pense d'insister sur l'état psychologique des observateurs après une telle merveille... Un prêtre dira :

" Jamais je ne pourrai oublier comment, après qu'une main invisible eut écarté les nuages, le soleil a tourné sur lui-même pendant de longues minutes, changeant de couleur, se rapprochant de la terre. Et comment la même main a ramené les nuages en quelques brèves minutes. Quelle merveille de la bonté de Marie pour nous! "

Oui, quelle chance pour l'humanité...Juste que nous avons tout de même intérêt à ne pas la contredire, cette "Marie"...

" Le Père éternel veut faire justice. Il n'écoute plus personne! Parce que personne n'a écouté ma parole. "
(20 janvier 67)

" Parlez, mes fils, parlez au monde. Qu'on n'attende pas que soit arrivé le terrible châtiment! "
(27 octobre 67)

" D'un moment à l'autre vous pouvez être sur le seuil de terribles tribulations! "
(10 décembre 66)

" Je viendrai bientôt avec une grande lumière! J'ouvrirai les yeux de tous, dans le monde entier,
dans une lumière très forte... Que deviendrez-vous alors ?" (23 décembre 66)

" Le monde est en train de se perdre d'heure en heure, ils n'acceptent pas mon invitation. "
(25 mai 67)
" Quand viendra ce jour où le ciel et la terre s'ouvriront, ce sera un combat terrible d'angoisse et de pleurs.
Le tonnerre et les éclairs feront grand fracas... "


(ETC, ETC)

Guy Tarade écrivait dans un de ses livres quelque chose d'intéressant en ce qui concerne cette dame lumineuse. Même si je ne souscris qu'avec d'extrêmes réserves aux affirmations hardies de l'écrivain quant à différents sujets qu'il aborda, les propos qu'il tient face aux messages de l'entité singeant Marie méritent d'être cités :

" Est-ce par déformation d'esprit ou par intuition, j'ai eu pendant très longtemps la certitude que cette Dame venue d'Ailleurs avait quelque rapport avec les phénomènes insolites de l'espace, plus connus sous le nom d'ovni! On constate, depuis une dizaine d'années surtout, une recrudescence des apparitions mariales et des interventions surnaturelles. Ces manifestations déroutantes posent un problème majeur aux spécialistes de la parapsychologie et aux fidèles de la foi du charbonnier! Le choix des contactés paraît arbitraire, mais les lieux où se déroulent ces manifestations mériteraient une étude particulière. Nous pensons qu'il existe des sas, des portes qui donnent sur un monde invisible mais réel. De nombreux médiums affirment non pas être en liaison avec des désincarnés, mais avec des entités extra-terrestres. Dans le monde entier, ces explorateurs de l'Autre Dimension reçoivent des messages, télépathiques ou inspirés, qu'ils traduisent par l'écriture automatique. Dans TOUS LES CAS le contenu de ces messages est identique et se rapporte aux graves événements qui devraient prochainement affecter notre planète. Les cataclysmes futurs tiennent une large place dans ces avertissements venus d'Ailleurs! "

C'est le moins qu'on puisse dire! Il semble d'ailleurs y avoir même une impossibilité à trouver un simple élan de clémence. Tout est dureté! Tout est force et emploi de puissance...

Certains prétendrons que s'il n'y a que deux ou trois lieux de fausses apparitions mariales, ce n'est pas "trop" grave... S'il m'est impossible d'être exhaustif sur ce sujet, il convient tout de même de noter que c'est loin, très loin d'être le cas!

En Sicile, dans le village d'Acquaviva-Platani, au hameau de Casalicchio, une forme féminine apparut à Tina Mallia, 12 ans, à cinq reprises différentes et toujours à 2 heures de l'après-midi. Tina répandit la nouvelle rapidement et, le 15 avril 1950, une foule très importante se rassemblait sur les lieux de l'apparition. Elle était d'autant plus dense que la dame aperçue par Tina lui avait dit qu'elle ferait, ce jour-là, un prodige...

On ne peut pas dire que la "Mère du Christ" se foule beaucoup pour épater (appâter) les gens. C'est toujours l'identique miracle solaire qui se répète : mais ici après l'apparition d'une "étoile"! On ne change pas une équipe qui gagne...

Qui, des gens présents sur les lieux, oubliera la merveille dont il fut témoin ? Un léger nuage se dissipa brusquement, derrière, les spectateurs virent ce qu'ils prirent pour une étoile, brillante et aveuglante. Peu après, ce fut le "soleil", assez pâle, qui se mit à osciller vers la droite puis vers la gauche. Il se rapprocha en zig-zag de la terre puis, après une série de bonds désordonnés, remonta vers le ciel, les témoins rapportent, unanimement, que le soleil émit des gerbes d'étincelles multicolores...

Un an avant cette série d'apparitions, à Heroldsbach (Allemagne, diocèse de Bamberg), une "femme" rayonnante de lumière était apparue à quatre enfants, leur demandant de revenir le 8 décembre pour voir le miracle que, "dans sa bonté", elle daignait leur accorder... Ce prodige fut évidemment solaire!

Vu la densité de cette opération, réellement planétaire, des personnes de plus en plus nombreuses se mirent à étudier ce genre de manifestations spectaculaires. Mais comme il convient que les entités agissantes dissimulent leurs véritables objectifs et suggestionnent pour que des amalgames navrants s'insinuent dans les consciences, les faits faussement assimilateurs se sont magistralement multipliés. Ainsi, le Vatican lui-même eut droit à l'extraordinaire prestation solaire... Entouré de quelques témoins, le pape Pie XII voit, à plusieurs reprises, l'astre du jour qui tournoie dans le ciel en projetant des étincelles de différentes couleurs! C'est le paroxysme de la séduction. Croyez bien qu'après cela les fidèles sont en confiance... Un événement de ce type, visionné par la tête de l'Ensemble, voilà qui crédibilise considérablement l'entreprise.

En plus d'autres témoins romains directs, c'est surtout grâce à l'annonce du cardinal Federico Tedeschini, légat du pape Pie XII, que le public appris la chose. Cela se passait le 13 octobre 1951, à fatima, le jour anniversaire de la danse du soleil. Parlant devant 100.000 pèlerins, le cardinal rappela ce mémorable prodige puis annonça :

" Je puis vous dire qu’une autre personne a vu ce miracle; elle l’a vu ailleurs qu’à Fatima; elle l’a vu à Rome. Et cette personne est le pape, le souverain pontife lui-même, Pie XII. Cette grâce était-elle une récompense? Était-ce un témoignage céleste pour authentifier la connexion des merveilles de Fatima avec le centre et le chef de la vérité du magistère catholiques? C’était tout cela à la fois. Cela s’est passé à quatre heures du soir, les 30 et 31 octobre et le 1er novembre de l’année dernière, 1950, puis, à la même heure, l’octave du 1er novembre, c’est-à-dire le jour de la définition dogmatique de l’Assomption de Marie. Dans les jardins du Vatican, le Saint-Père leva les yeux vers le soleil et c’est alors que se renouvela à ses yeux le prodige dont fut témoin cette vallée, il y a des années, le jour dont c’est aujourd’hui l’anniversaire. Le disque solaire, entouré d’un halo, qui peut le regarder fixement? Le pape le put, pendant ces quatre jours. Il put voir le soleil tourner dans la main de Marie, agité, convulsif, palpitant de vie, transmettant par un spectacle de mouvements célestes de silencieux mais éloquents messages au vicaire du Christ. N’est-ce pas le Vatican transformé en Fatima? "

En ce qui concerne Rome, ce n'est pas tout...

Le samedi 12 avril 1980, un double miracle survint dans la capitale italienne. Sa médiatisation ne fit pas défaut et, entre autres quotidiens, "La Sicilia" le relata assez copieusement dans son édition du mardi 15 avril de la même année.

Ce samedi-là, douce coïncidence, était le jour où se concélébrait, par huit prêtres, une messe anniversaire au sanctuaire de la "Vierge des Trois Fontaines", sur la voie Laurentine à Rome! Historiquement, c'est le 12 avril 1947 que la "Vierge" apparut pour la première fois. C'est un homme athée, Bruno Cornacchiola, qui en eut la vision. Le sanctuaire fut érigé sur les lieux quelques temps plus tard.

Le 12 avril 80 donc, deux mille personnes étaient présentes. Toutes remarquèrent le soleil décrire des cercles dans le ciel, changer de couleur, s'approcher et s'éloigner de la terre alors que des signes apparaissaient en son sein. Un prodige simultané se produisit également. Un enfant de 8 ans, Marco D'Alessandro, habitant Naples, grièvement brûlé aux jambes le 27 janvier 1980, assistant à l'événement céleste qui débuta à 18 heures et dura quarante minute, se retrouva subitement guéri!

A une autre date anniversaire, plus récente (le 12 avril 1986), l'identique merveille solaire eut lieu. Pratiquement à la même heure. Cette fois l'événement fut néanmoins observé par une foule estimée à 25 ou 30.000 personnes... Nul ne s'avancerait en prétendant que ce ne sera pas l'ultime tentative de séduction...

Bien d'autres lieux, je me répète, furent ainsi "privilégiés". Pour vous donner un ordre de grandeur, sachez qu'au cours de ces cinquante dernières années la "Vierge" apparut plusieurs centaines de fois!! Bien évidemment il existe de grands sites mariaux, et d'autres plus petits et dont on parle moins... Mais combien de véritables apparitions mariales dans tout cela ? En existe-t-il d'ailleurs ? En vérité oui, mais seuls les messages et l'atmosphère exempte de lumière trop vives, éblouissantes, peuvent éclairer le coeur de chacun afin qu'il sache ce qu'il en est exactement... je n'en dirai pas plus ici.


Aperçu non exhaustif des grandes apparitions mariales. Mais bien d'autres, beaucoup d'autres existent...


Par l'intermédiaire d'une fort aimable personne, déjà citée auparavant, j'ai reçus des renseignements très compacts sur une série d'apparitions mariales en Australie. Elles datent, pour les premières, de septembre 1989, et pour les ultimes de février 1990. L'entité se présenta sous les vocables de "Dame de la lumière" ou encore de "Reine de lumière". Mais comme l'assimilation n'a pas tardé (Sainte Vierge Marie), très vite l'apparition se fit épaulée par son fils...

Je ne transcrirais pas l'ensemble des messages, trop denses, mais je vais m'attacher aux points essentiels et qui ratifient considérablement toute la configuration que vous avez examinée jusqu'ici.

Evidemment, je n'ai eu aucun effet de surprise en prenant acte des messages : uniquement des confirmations! Si j'ai donc décidé de vous reproduire les premiers, c'est dans l'espoir que certains d'entre vous souscrivent aux secondes. Y parviendrons ceux pour qui le mécanisme logique est exercé.

Les apparitions de la dame lumineuse en Australie eurent lieu à Nowra, au Sud de Sydney, sur "les Terres Saintes de Notre Dame de l'Arche", comme dit le voyant qui se fait appeler "le Petit Caillou" (allusion à l'apôtre Pierre?). Les messages ont une portée conséquente dans les pays de langue française grâce aux liaisons entretenues par le voyant avec une association en France (Travailleurs de Marie de France. 86800 Sèvres-Anxaumont) : il est vrai que celle-ci est reliée à une voyante nommée "Petite Colombe" qui reçoit d'identiques messages...

Bien évidemment, l'ensemble des messages sont guerriers, malsains, et aux antipodes des écrits évangéliques... Mais faut-il encore réellement s'en étonner? Deux courts extraits. D'abord le "fils"... :

" Repentez-vous! Car je viendrai bientôt et frapperai le monde, et le réduirai en cendres et en poussière, tel qu'il était! Le temps est court, l'heure des tribulations est maintenant ici! Les sept ans de tribulations dont il est parlé dans le livre de Daniel sont maintenant sur vos têtes, Mes enfants chéris (?). Réfléchissez bien à ce que ma mère vous a dit dans le passé... Ces années : 1990, 1991, 1992 sont des années spéciales de Miséricorde. C'est au cours de ces années, mes enfants chéris, que les principaux Châtiments tomberont sur les Nations et les deux tiers de la population du monde seront supprimés! C'est pendant cette période, et un peu après, que l'Antéchrist viendra, dans toute sa puissance pour dominer la Sainte Mère Eglise et le monde! Rappelez-vous la période qui a commencé en 1988, et comptez depuis lors, mes enfants chéris, - les Sept Ans de Tribulations - vous comprendrez alors un grand Mystère, car, à partir de l'année 1992, je reviendrai dans le monde, en Mon Glorieux Second Avènement, pour juger les Vivants et les Morts! "

Heu... je n'ai pas vu la chose se produire!!! Et vous ? Peut-être avons-nous échappé à la punition parce que le coeur des hommes a changé, qui sait... Mais entre nous, peut-on réellement le penser??? Bref : passons sur l'amour inhérent à ces propos : en lisant ceci on se dit qu'on a vraiment pas besoin d'ennemis!

La "mère" est du même acabit :

" 0 génération Vicieuse, qu'es-tu devenue ? Mon Divin Fils est-Il mort sur la Croix...en vain ? Inclinez-vous devant le "Roi des rois"! Mon Divin Fils viendra bientôt sur la terre et régnera dans les coeurs de tous mes enfants. Le monde doit se tourner vers la prière, parce que la guerre va frapper chaque nation, et toutes les plaies qui ont, une fois, frappé l'Egypte pendant le grand châtiment de cette nation, frapperont le monde... "

Clair... Et même limide en vertu de tout ce qui fut écrit!

L'ensemble du message et de la vision reçut par le médium à la date du 13 septembre explique et montre en détail les événements qui devaient frapper le globe. Evénements qui ne se sont bien sûr pas produits. En bien d'autres lieux d'apparitions ce genre d'attitude à cours. Ainsi à Bohan (voir plus loin)! Mais le point auquel nous devrons apporter le plus d'importance, c'est ce dessin tracé dans le ciel et vu par des centaines de personnes: cette lettre M! Est-ce uniquement la représentation de Marie ? C'est ce qu'il semble logique de penser àpriori, mais dans le contexte de cet ouvrage, on peut résolument s'éloigner de ce premier plan...

Le M peut également être la résultante de trois autre lettres (si on suit les lignes depuis la base inférieure gauche du M).. Le A, le U, et finalement le M (à la fin)...

Nous n'aurions plus alors un M mais un AUM, et cela nous ferait (pour le moins) quitter le giron occidental et chrétien, et nous ramènerait vers une source orientale, philosophique et surtout centrée...au Tibet. Région dont il fut écrit en d'autres pages qu'elle recélait le centre négatif de cette planète!!

Adhérer à ceci, et les attestations suivront, c'est se donner la possibilité de comprendre bien plus conséquemment pourquoi la haine et la sédition jouxtent si singulièrement les messages diffusés par les entités... J'insisterai et détaillerai la chose plus loin.

Mais je m'en voudrais d'oublier le "détail" suivant pour terminer sur l'apparition en Australie... Dans une de ces dernières visions, le voyant s'exclamait (au départ de Saint Joseph... oui, toute la famille était réunie...) :

" Joseph maintenant s'incline et s'en retourne, il glisse seulement. C'est vraiment merveilleux. Si seulement vous pouviez voir cela. C'est comme un petit nuage; il se tient debout dessus ET LE NUAGE DOIT ETRE COMME UN VEHICULE CAR IL SEMBLE VOLER... "

Difficile d'adhérer à la coïncidence ou au fait fortuit... Dans l'optique élaborée à travers cet ouvrage on a quelque mal à y croire! Ceci associé à la teneur virulente des messages où, bien à l'inverse de l'amour pour l'homme, on y décèle une haine profonde pour l'humanité, incite évidemment à penser qu'à nouveau la gravitation s'effectua autour de certaines entités et de leurs initiatives spécifiques. Lorsque, plus tard, vous noterez les liaisons avec Bohan, je pense que les choses seront claires et sans équivoques.

Mais avant de revenir en Belgique, faisons un petit détour par les Pays-Bas, histoire d'explorer rapidement un cas assez célèbre mais des plus limpides...

Les faits remontent à 1945. Cette année-là une jeune hollandaise eut la vision d'une entité se surnommant la Dame de tous les Peuples! Les apparitions se succéderont ensuite, irrégulièrement, sur une période de quinze ans... Au grand désespoir de la voyante! C'est dire... Mais il est vrai que le climat insolite et malsain dans lequel baignent les apparitions ne l'est peut-être plus pour vous...

A chaque prestation de la personnalité non-humaine, la jeune hollandaise ressentit, et parfois de façon extrême, un sentiment de malaise, d'angoisse et de profonde fatigue. Mais plus symptomatique encore est le fait suivant : à tel moment l'entité qui se présente masque une croix, mais à chaque fois qu'elle s'en écarte LA VOYANTE SE TORD DE DOULEURS!! On fera valoir que la croix n'est pas simplement le symbole et le signe le plus concret de l'amour, elle est aussi élément de souffrance. Cependant, au-delà de cette vérité, on peut aussi, et sans trop d'efforts, soupçonner d'autres facteurs. Ainsi la totale imprécision, à tous les niveaux,de l'apparition. Pour prendre un exemple clair et précis, on pourrait dire que cela s'apparente à la recherche d'une station radiophonique; vaine recherche. On gravite autour en permanence mais sans l'atteindre parfaitement; il en résulte une cacophonie : une distorsion! Voilà déjà un point pour le moins étrange. Il serait simple d'opérer la liaison avec les facultés médiumniques...Ce fut déjà fait, et je ne pourrai qu'insister.

Surprenant aussi, pour en revenir au sentiments charitable et de compassion, que la dame se présentant comme la protectrice des nations soit à ce point éloigné de cette affection...

" Et je voudrais, moi (dit la voyante), que la Dame me lâchât la main! Elle me tient si durement!! "

A de nombreuses reprises l'apparition insiste profondément sur certains points essentiels; à ces instants la jeune fille semble douter. " Bon! Garde tout cela dans ta mémoire. Vois, je suis debout sur le globe. Mes deux pieds y sont solidement posés. Tu distingues nettement mes mains, mon visage, mes cheveux et mon voile, mais tout le reste est flou (...). Tu as donc bien vu. Je t'ai montré que ma tête, mes mains et mes pieds SONT SEMBLABLES A CEUX D'UN ETRE HUMAIN (!!). Retiens cela : semblables à ceux de l'homme. Le reste c'est l'esprit. Tu feras faire cette image... "

Pourquoi une telle insistance ? N'est-il pas normal que celle qui se présentera plus loin comme Marie ait des membres humains ? Il est vrai que la voyante se questionne de plus en plus...

" Mais êtes-vous bien la Dame ? "
" Que ton conseiller te croie! Il a suffisamment de preuves... "


Ajoutons aussi à ceci la vision d'objets volants...
" C'est une sorte de cigare ou de torpille qui serait comme en aluminium..."

Ensuite se présentent des visages, de larges visages, couverts d'ulcères... La Dame dit : "c'est infernal"... "

Très poétique comme apparition...

Et il ne faudrait pas oublier non plus l'observation de svastikas, ce qui nous ramène une fois encore à l'orient et plus précisément à l'Asie centrale...

Quant à la pitié de la dame :

" Des gens ordinaires. les moindres des miens. Il n'y a plus de place pour eux. "


Nous rejoignons ici, très précisément (vous aurez l'occasion de le voir) la rhétorique de Bohan (et d'ailleurs), autre lieu où l'intransigeance et la haine de la dame sont manifestes! Il existe encore cependant d'autres analogies... Ainsi, plusieurs fois la dame interrompt la prière de la jeune voyante et l'oblige (ce n'est pas exagéré) à réciter une prière qu'elle lui a apprise. La situation se répéta même, un autre jour, alors que la hollandaise déclamait le rosaire...prière pourtant toute orientée vers la Vierge!

" Récite ma prière", dit la dame. Mutisme de la voyante, profondément troublée... " Récite ma prière", reprend l'entité! " Celle-ci n'arrivant toujours pas, c'est la dame elle-même qui la commence...

Notons enfin, et nous en resterons là avec ce cas, que la jeune fille se rétracta ensuite de façon totale : jamais elle ne nia ses visions mais insista au contraire, et on la comprend, sur son caractère malsain...

Mais si un jour devait se réaliser une échelle graduée pour la mesure du camouflage, de la haine, de la sédition et de la déviation, il ne fait aucun doute que le petit village de Bohan, situé dans les Ardennes belges, lieu de culte marial, serait proche du sommet! Par lui-même ce lieu d'apparitions nécessiterait peut-être d'ailleurs des graduations supplémentaires...

Tout débuta au début du mois d'octobre 1967. Passant leurs vacances à Bohan, Léon Theunis de Mortsel, et Désiré Wittewrongel, de Blankenberge revenaient vers 21h30 d'une excursion en France, à Charleville-Mézières. C'est en suivant un chemin longeant la Semois qui devait les ramener à leur pension qu'ils aperçurent brusquement depuis leur voiture, devant un pommier, une jeune fille toute belle entourée de lumière. Par peur de la réaction de l'autre, aucun des deux n'osait proférer la moindre parole. Désiré questionna enfin son ami : "As-tu vu cela ? La Sainte Vierge!" Léon répondit affirmativement.

Les jours suivants sont fertiles en événements extraordinaires, il semble néanmoins qu'ils gravitent bien plutôt autour de Theunis. Ainsi, en sortant quelques temps plus tard d'un café, Léon aperçut un chapelet sur le sol, se baissant pour le ramasser, quelle ne fut pas sa surprise en voyant sa main se refermer sur le vide. Il raconta tout à Désiré qui éclata de rire en disant : "Ce n'est pas étonnant : un païen comme toi ne méritais pas de tenir cet objet en main..." Il est vrai que, vingt ans plus tôt, Theunis renonça à l'Eglise pour des raisons assez obscures. Il reste cependant que, apparemment saisi par la Grâce, il se convertit. Il est vrai que les apparitions se succédaient à un rythme croissant. Elle perdureront jusqu'à la mort du flandrien.

Durant cinq ans la Dame se contenta d'attester sa visibilité, sans mots dire. Enfin, le 21 avril 1972, elle parla pour la première fois : "Loue et propage mon Nom !", dit-elle. C'est depuis lors que Léon Theunis prit acte des messages et des missions lui étant confiées, ceci non seulement de la part de la supposée Marie mais également de son fils. L'observateur vit aussi des archanges et le démon qui, de façon pour le moins stéréotypée, essaya de l'attirer dans son camp.

Dès 1972, la Dame insista pour qu'on place sa statue en plusieurs endroits de Belgique, tâche dont devait s'acquitter Theunis. Mais comme les autorités religieuses, sans explications convaincantes, refusèrent que telle église reçut la statue de la Dame, finalement Léon la plaça dans une chambre chez lui et, ensuite, dans son garage transformé en chapelle.

Le pourquoi des apparitions est claire : Theunis est chargé par le Ciel d'une mission particulière ayant un rapport direct avec le retour de Jésus! Evidemment... En fait, il est chargé d'amener vers lui tous ceux qui restent fidèles à la "vraie doctrine de Jésus", rétablissant ainsi l'Eglise... Rien de nouveau sous le soleil...

La doctrine eschatologique soupçonnée ici, comme de coutume, est autant simpliste que justicière. A la fin des temps, les nations se détournant de Dieu et s'adonnant à ce que Theunis et ses fidèles nomment "les péchés les plus abominables", (avortement, débauche et matérialisme sur une grande échelle) (...), Dieu interviendra et punira le monde d'une façon sans précédent! L'atrocité universelle aura deux phases bien distinctes : l'une proviendra des hommes qui, par la guerre, détruiront les peuples infidèles (?), l'autre sera naturelle, causée par des cataclysmes exceptionnels qui détruiront profondément la terre... Mais pas de panique, avant que Dieu n'intervienne pour mettre fin au carnage, les Elus seront marqués SUR LE FRONT! Les "dignes héritiers du Royaume" étant, mais devais-je l'écrire, ceux qui sont "fidèles à la vraie doctrine de Jésus" professée à Bohan...

Theunis a reçut des mains mêmes du Christ des hosties consacrées! Car il faut savoir en effet que, selon les dires de l'entité, le miracle eucharistique ne se produit plus dans l'Eglise... Et donc le voyant, l'intermédiaire, se doit de les offrir à qui le lui demandera. Ce qu'il fit, jusqu'à épuisement du stock moins une. Cette dernière hostie est désormais exposée dans la communauté de frères qui aidèrent Theunis dans sa tâche, à Bierbeeck, et doit y rester jusqu'au second avènement! Faut-il insister outre-mesure sur le fait que ce "saint sacrement" fait nous seulement l'objet d'une vénération conséquente, mais surtout que les phénomènes miraculeux ne lui font pas défaut non plus... Pauvres hommes qui vécurent aux époques précédentes et qui soupirèrent devant le silence de Dieu et l'absence de signes tangibles... S'ils revenaient à la vie aujourd'hui ils n'en croiraient pas leurs yeux...

Pour vous faire part au plus vite des messages, je n'insisterai pas outre mesure sur la construction de l'église circulaire de Bohan. Demande qui fut également faite sur d'autres lieux de culte marial, et qui non seulement symbolise la réunion de toutes les croyances en une, mais supprime également l'architecture en forme de croix avec l'autel au centre... Qu'il suffise de savoir que l'élévation de celle de Bohan se concrétisa grâce à un vis de forme. Effectivement, après maintes pérégrinations et alors que l'opposition violentes des autorités civiles et religieuses se manifestaient encore, on s'aperçut finalement d'une négligence. D'après la loi, les communes ont un délai de nonante jours pour refuser un plan. Passé ce laps de temps, ils ne peuvent plus s'y opposer. Encore une victoire attribuée à Marie...

Le Christ contre son Eglise et pour l'élitisme...

" Un jour je t'ai dit (Léon), je choisirai moi-même mes disciples et garderai les prêtres qui en sont encore dignes. J'y ajoute QUE JE REPOUSSERAI tous les prêtres qui attaqueront lâchement ou ouvertement mes disciples que j'aurai choisis car j'estime qu'ils sont indignes de me servir après le grand "bouleversement. "
" Toi, et tous les autres m'obéiront, vous suivrez ma doctrine seule et non celle qu'ils prêchent et prétendent vivre en mon Nom. Comme ils m'ont exclu, je les exclurai! "


" Ceux qui doivent préparer le peuple à cette dernière heure, ne font plus leur devoir. Ils ne sèment que désordre. Je ne leur épargnerai pas ma colère! "
Il ne reste rien au chrétien :

" Là où on utilise mon soi-disant Corps comme représentation ou show, ni ma mère, ni moi, n'y sommes jamais et si nous y étions, nous n'y viendrons plus. "

Comme de bien entendu ses similitudes existent entre Bohan et bien d'autres lieux "mariaux". Ainsi avec San Damiano... Theunis d'ailleurs, sur recommandations de la Dame, s'y rendit le 17 octobre 1974. " J'y suis allé malgré tous mes doutes. Là je voulus me rendre encore une fois au lieu de prières pour demander la guérison de ma belle-fille quand mes yeux se tournèrent vers le soleil. Je m'essuyai les yeux car trois disques lumineux tournaient l'un sur l'autre... Alors que précédemment j'aurais ri du soi-disant miracle du soleil, j'entendis à nouveau l'agréable voix cristalline : "Maintenant, tu le vois, sois persuadé, car je vais arrêter le phénomène" et immédiatement tout redevint normal. "
Il y a un comble à l'inversion de valeurs! Celui-ci :

" Mon fils, combien de fois ne t'ai-je pas demandé et averti DE NE PAS ECOUTER LES SOI-DISANT APPARITIONS ET LES ABUS DE MON NOM. Je t'ai montré et laissé comprendre où j'ai en vérité donné mes messages. Tiens-toi à cela. "

Il fallait la faire celle-la! La Dame prétend que, à part certaines exceptions, les autres lieux de culte sont factices ou malsains. Elle va même plus loin quelquefois, en se contredisant d'ailleurs, ce qui n'est pas à porter à son crédit...

" JE NE DISTRIBUE PAS MES GRACES A CEUX QUI VONT LES CHERCHER AILLEURS!!
RESTEZ TOUS PRES DE MOI DANS VOTRE PROPRE CONTREE. J'INSISTE! "

Ailleurs, la Dame dit qu'elle devra punir ceux qui persistent dans la désobéissance de cet ordre...

Des centaines de pages peuvent évidemment être noircies par les multiples éjections "apocalyptiques", mais je m'en garderai. je pense que ce n'est plus utile. Je m'en voudrais cependant de ne pas apporter un élément qui a son importance : à Bohan également la date de la supposée fin du monde fut annoncée... On ne sait trop si c'est le fait d'une impatience des entités ou des test au niveau de l'emprise sur les consciences, quoi qu'il en soit 1974 ne vit évidemment pas le monde s'arrêter de tourner...

Il y a quelques années, certains disciples de Léon Theunis prirent l'initiative de former une communauté religieuse. Ils s'établirent à Bierbeek (louvain) et transformèrent une grange délabrée en une chapelle. Elle reçut le nom de "Chapelle du Retour de Jésus"... Et c'est là que repose la dernière hostie consacrée par le Christ, dont nous avons écrit plus haut.

Les frères obéissent à une règle rédigée par Léon Theunis, s'habillent tout en noir (et à la première vision c'est assez surprenant) et leur communauté a pris le nom de "Fraternité de Maranata".

Etant donné l'orientation précise des messages de la Dame, vous ne serez pas étonné d'apprendre que ces gens sont intégristes. Attention : pas extrémistes (du moins au sens absolu du terme), simplement ne reconnaissent-ils plus l'Eglise, et surtout depuis Vatican II. Il reste que ces frères, et j 'en ai rencontré un certain nombre à Bohan, ne sont absolument pas à dénigrer! Chacun est libre de sa voie et de ses opinions.

L'orientation générale de leur doctrine n'en reste pas moins totalement janséniste : la nature de l'homme est MAUVAISE! Le découlement ultérieur, évidemment, n'en est que plus restrictif... La grâce, l'évolution de la conscience et la Connaissance qui peuvent transfigurer cette nature, ici aussi, et c'est logique, sont pratiquement absente des réflexions: celles-ci s'activant surtout (comme tout groupe dogmatiste qui se respecte) autour du concept de péché.

A aucun moment dans les conversations je n'ai décelé, même implicitement, des perspectives compactes de salvation autres que celles consistant à rejeter du globe ceux qui ne partagent pas leurs opinions, c'est-à-dire évidemment celles de la Dame! Tout fut toujours ramené à l'Apocalypse de Jean. Je vous prie de croire que l'on ressort de ce genre de discussion pour le moins ébranlé, éberlué : autant par les aspects eschatologiques, guerriers, que par la certitude affichée par ces gens. Je tiens pourtant à signaler, et je m'en voudrais de ne pas le répéter, que ces personnes m'ont toutes apparues sous un jour significatif : elles sont admirables dans leur constance, leur patience et nombre de leurs dispositions pour les autres! Certes, quelque dogmatisme et formalisme apparaissent, mais cela tient surtout, bien sûr, à la teneur des messages autour de laquelle s'articulent leurs attitudes. Rien que de très normal. Même si on peut le déplorer. Il reste qu'on aperçoit alors, plus visiblement, le danger potentiel si la situation se traduisait sur une échelle bien plus vaste. Mondiale par exemple...

Comme vous le lisiez plus haut le lieu des apparitions de Bohan, chargé s'il en est, atteste par l'histoire qu'à mesure que certaines configurations se concrétisent (comme la présence d'un médium sur les lieux) et l'événement peut se reproduire! Ainsi, il faut brièvement parler de Mr Manil qui, en 1939, campa sur le haut du village alors que sa femme était hospitalisée par suite d'une grave maladie, et aperçut brusquement "une femme d'une grande beauté". Elle parla la première et offrit d'exaucer un voeu. Le jeune homme demanda évidemment la guérison de son épouse. Il l'obtint... Tout ceci est détaillé dans un petit livre écrit par le voyant et intitulé : "Vie d'un paysan ardennais".

Des similitudes assez intéressantes apparaissent avec le cas Theunis, et même avec bien d'autres événements identiques. Effectivement, plusieurs éléments de base se discernent souvent dans les apparitions (de type marial surtout) : l'eau, la roche, une lumière et une végétation particulière, un sensitif (ou médium).

Combien d'apparitions n'ont-elles pas lieu près d'une source réfléchissant une lumière spécifique (par le biais de la lune, du soleil couchant ou même de la brume)? Combien ne nécessitent pas, au niveau de la roche, une infractuosité, une grotte ? Pourrait-on dénombrer aussi celles qui se manifestent au pied d'un arbre, ou dans celui-ci ? Nombreuses sont celles qui regroupent tous ces facteurs. Sans parler des possibles propriétés magnétiques du sol qui, associées à l'eau (souvent stagnante) sont à même de produire certains effets qui, se cumulant aux capacités psychique du médium, peuvent permettre l'émergence du phénomène et le passage visibilisé dans notre monde d'une foule d'êtres... Si ceux-ci sont bien des "force naturelles" (d'ailleurs, ne croirait-on pas souvent avoir à faire avec les antiques cultes de la nature ?) il n'y a pas à les craindre apriori, mais il semble avéré que ces entités, comme il fut expliqué ailleurs, soient rapidement placé sous la coupe d'autres êtres qui, eux, n'ont pas de scrupule à faire valoir leur enseignement négatif... J'avais déjà fait part de la chose au sein du chapitre "Signes dans le ciel", à propos des occupants d'ovni et des différentes "races" inférieures (élémentals) et supérieures ("autres"...).

De fait, mais il doit certainement s'agir d'une de ces coïncidences qui parsèment ce livre, à cinquante pas du pommier où Theunis et son ami eurent leur première vision existe le dolmen de la Table aux Fées...

Il est donc fort probable qu'il existe des lieux qui, à mesure de conditions spécifiques réunies et d'un médium sur place, soient en quelque sorte prédestinés à voir se produire ce type d'événements! Ce dont se serviraient ensuite certaines entités... C'est un autre profil ratifiant les convictions émises jusqu'ici!

Dès lors on comprend mieux pourquoi il faille s'accorder un certain délai avant que la forme féminine n'insiste sur sa conditions de Mère du Christ! C'est en tous cas ce qu'il apparait dans la plupart des cas. De fait, bien avant Lourdes et la Salette, les choses avaient au moins le mérite d'être claires : la majorité des dames blanches ou lumineuses furent cataloguées par les visionnaires comme étant... des fées! Il est vrai que cela se passait souvent sur d'anciens lieux de cultes naturels. Et il est impossible de dénombrer le nombre d'apparitions ayant eu lieu, par exemple, dans les vallées de l'Ourthe, de l'Amblève, de la Semois. C'est énorme! Encore une fois, lorsqu'on fait les rapprochements entre ces faits et les anciennes traditions établies dans ces lieux, on ne peut qu'être questionnant. Quelques exemples :

En 1936, une dame apparait à plusieurs personnes à Ham-sur-Sambre. Abstraction faite qu'elle se présente finalement comme la Vierge, il faut noter que ses venues se produisent au coucher du soleil dans un pré planté de pommiers, à l'endroit où coule un ruisseau...

A Gerpinnes, en 1952, une dame lumineuse apparaît à des enfants, la forme féminine se matérialise dans un pommier situé dans une prairie, à proximité de l'ancienne commanderie templière de Bertransart.

Du 4 au 29 octobre 1933, Mathieu Lovens, mineur, à la vision d'une dame au fond de son jardin. le 20, elle l'invite à faire un trou, pour que jaillisse une source. Celle-ci, bien que détectée, ne jaillira jamais... La dame apparaissait le soir, dans des buissons, au-dessus de cette source.

A Rochefort, au mois d'août 1933, des milliers de témoins voient une forme blanche, assez floue qui apparait sur la façade d'une maison située à proximité d'un pont, sur la rivière la Lomme. le phénomène débutait au coucher du soleil.

Tout ceci est évidemment loin d'être exhaustif, mais cela dénote un caractère analogique assez flagrant, de même q'un processus qui prend sa source dans le le paranormal... D'ailleurs, pour en revenir à Bohan, en plus de cette "Table des Fées" qui témoigne déjà d'anciennes apparitions dans le même site, il faut également noter, à proximité, un mégalithe appelé "Pierre à Marier", et de fort nombreuses légendes ayant trait aux fées, aux revenants, aux sorcières, bref : à tout un profil assez singulier. Ce n'est pas inintéressant de le remarquer, afin de replacer les choses dans leur juste contexte. Mais il y a bien mieux...

Nous trouvons un élément capital dans le cas Bohan, un élément qui illumine très profondément, me semble-t-il, la nature de l'apparition... Trois anges apparurent un jour à Theunis, portant chacun une lettre : un A, un M, un U!

" Je vis notre Mère du Ciel comme je l'avais vue les dernières fois, toute vêtue de noir. Apparurent trois lettres et trois archanges. Devant la lettre A apparut Saint Gabriel, devant la lettre M, Saint Michel et devant la lettre U, Saint Raphaël. Eux aussi étaient complètement vêtus de noir, et ils tenaient en main une épée enflammée qu'ils dressaient en l'air. "

Apparemment, l'observateur ne connaissait la signification de ces lettres, et il se contenta de les placer dans cet ordre! Bien que je le sache, j'interrogeai les frères à la garde desquels est placé le sanctuaire : aucun non plus ne fut en mesure de fournir la moindre explication concrète à ce sujet. D'aucuns allant même jusqu'à déclarer, le plus simplement du monde - et c'est assez triste en soi car cela se fit sans aucune espèce de compréhension - que ces lettres devaient avoir un quelconque rapport avec l'Apocalypse...

Vous avez lu plus haut à quoi correspond ce monosyllabe. Et s'il existe plusieurs ordres de placement possible pour ces éléments d'alphabet, il n'en existe cependant QU'UN qui veuille signifier quelque chose. AUM est la réelle identification que l'on peut ici trouver! Toute autre disposition ne rime à rien, totalement inerte. Mais il n'en pas de même de cet itinéraire.

Que signifie ce mot ? Plusieurs choses. Certaines exactes, d'autres fausses; fallacieuses, séduisantes mais erronées! Il faut d'abord savoir, et nous en viendrons aux détails postérieurement, qu'aum est le centre autour duquel s'articule toutes les prières bouddhistes et lamaïstes. Leur point de départ également. Il est d'ailleurs vénéré comme un mot magique car, associé à des mantras appropriés, il contiendrait, dit-on, "la clé de l'Univers"... Voilà pour le facteur philosophique.
Aum peut s'écrire de différentes façons : aum, Om ou encore...Hom. En fait, seul compte la prononciation!

Je sais que de nombreuses personnes répugnent, et c'est bien normal, à prendre acte de certains écrits visionnaires. Je peux les comprendre lorsque leurs soupçons sont surtout fondés sur le manque de preuves physiques, ça oblige presque automatiquement à un acte de foi, vers qui ou quoi qu'il se tourne. Mais justement, les phrases que vous allez lire, et que je reproduis presque en totalité car elles sont riches, nous instruisent intérieurement et sont confirmées extérieurement par des faits physiques et scientifiques! Les preuves archéologiques ne faisant pas défaut, ce détail très peu connu de l'histoire humaine se dote donc d'un caractère de tangibilité et, sur le fond, est irréfutable car il confirmera aussi, TOTALEMENT et d'exemplaire façon, les opinions émises plus haut: ce sera donc une pièce essentiel à ajouter au dossier.Ne nous privons pas...

Bien des choses furent dites ou écrites à propos du monosyllabe dont il est ici question. Pratiquement aucune n'a cernée l'aspect historique, temporel, de ce mot. Pourquoi ? Pour deux raisons fondamentales, la première, comme vous le verrez, est facile à comprendre : une lumière très vive est projetée sur un événement qui met à mal maintes thèses, conceptions et enseignements, la seconde est aussi logique : pour détailler copieusement ce dit événement, et le hisser jusqu'à la surface, il manquait généralement une donnée, essentielle : l'Esprit! Anne-Catherine Emmerich, sainte et stigmatisée dont je vous épargne ici l'histoire, va nous éclairer. Et c'est bien le moins qu'on puisse écrire... Avec bien d'autres, elle fut choisie pour nous révéler des choses qui, pour la plupart, nous étaient cachées, inconnues. Que certains, de prime abord, ne puissent le concevoir importe peu en réalité, nul ne pourra nier les faits physiques, historiques, archéologiques : ceux-ci étant à même d'opérer, éventuellement, par la confirmation qu'ils apportent, une variation dans le caractère soupçonneux et de faire éclater les aprioris... Mais venons-en à l'histoire...

SECONDE PARTIE

Tous droits réservés
Reproduction et diffusion strictement interdite sauf autorisation - Droits d'usage strictement personnel