WWW.THEURGIE.COM



CHAOS
(Seconde partie)


Un petit rappel s'impose avant de poursuivre...

Nous venons de voir que l'Energie Systémique pénètre par le Septentrion, jusqu'au coeur de la planète où, ensuite, elle se diffuse via certains noeuds ( ceux-ci étant variables en degré de captation et de diffusion)...

Au niveau de notre globe, il existe une véritable grille de lignes telluriques : certaines sont imposantes, d'autres "secondaires"... Et de tous temps, les initiés, les bâtisseurs, pour diverses raisons que chacun est désormais en mesure de comprendre, s'efforcèrent d'activer et de ressentir (via certains lieux de cultes ou rituels) les effluves célestes. Ils ne furent jamais seuls néanmoins... Les Noirs eux aussi, tout aussi connaissants, et pour des raisons sur lesquelles je n'ai plus à revenir, s'approchent également, et depuis toujours, de ces endroits fortement imprégnés et vivifiants.

Bien évidemment la finalité des méphitiques est loin de se soucier d'une quelconque harmonie...

Quoi qu'il en soit, ces emplacements répartis tout autour du globe peuvent également, par leur localisation, nous en apprendre beaucoup! S'il est avéré (comme le chapitre précédent en attesta) que le Pôle Nord est d'une importance certaine à ce sujet, il n'est pas moins exact que d'autres contrées exercent une influence qu'il ne faudrait pas mésestimer. Il en est ainsi, par exemple de l'antique région babylonienne...

Nous savons déjà nombre de choses sur l'ardeur et la constance déployées pour ramener la civilisation actuelle vers tout ce que généra Babylone (et le verrons encore plus en détail dans les chapitres suivants), mais il convient aussi de se rappeler que l'antique empire se situait sur le 33ème parallèle Nord, que les terres qu'il recouvrait sont imprégnées de lignes telluriques d'une puissance réceptrice certaine! D'où, en ces temps éloignés, les multiples et fréquentes manifestations d'entités non-humaines édictant leurs préceptes : ceux-ci cernant leur propre déification et l'involution des hommes (bien inconscients de la chose...).

"Coïncidence", ce noeud énergétique babylonien est identique à celui qui se trouve au Tibet (également situé en partie sur le 33ème parallèle...) ! Un énorme chakra planétaire, un véritable vortex de Force céleste se trouve en effet à cet endroit. Et l’Energie Divine qui s’y déverse est utilisée par les Adeptes (Grande Loge Blanche) pour leurs buts positifs et harmonieux. Ce n'est donc pas sans arrières-pensées et fourberie que les Forces Noires rayonnent également depuis un foyer important placé au Tibet... Chacun peut aisément saisir dans ce fait toute la nuisance, les erreurs et les déviations qui peuvent en résulter !

Brève parenthèse pour ramener à la mémoire que le 33 est le degré ultime de la fausse Franc-maçonnerie (mais pas de la véritable!) et que les actions malfaisante de la première éclatent souvent au grand jour sur ce fameux 33ème parallèle. Que l'on pense à Bagdad, à Hiroshima et Nagasaki (33ème et 34ème parallèles), à Tripoli, à l'Afghanistan, au Cachemire, à Damas et (pour le futur) à une partie de l'Iran (Ispahan en particulier)... Il ne faudrait cependant pas oublier Roswell ni Los Alamos! Et pas davantage Alamogordo, là où fut effectué le premier essai nucléaire de l'histoire (moderne) : le 16 juillet 1945 (tiens, cela fait 33...) ! Comment oublier aussi le fait qu'Adamsky rencontra Orthon (voir les chapitres précédents) sur le mont Palomar !

Me risquerais-je, en outre, à stipuler que, selon l'Ecriture (pour ceux qui y croient) l'Antéchrist serait issu de la tribu de Dan (celle-ci ayant été déportée en grande partie en Assyrie, civilisation qui précède les babyloniens), que le symbole de cette tribu est un SERPENT et que, douce coïncidence, la localisation antique de cette tribu est le nord d'Israël, soit située sur le...33ème parallèle!

La liaison avec les antiques Illuminatis (car l'ordre n'est pas né en 1776...) qui faisaient partie de L'Ordre du Serpent, est également assez frappante ...

Tout ceci, pour qui sait, n'est pas un hasard. En réalité, et je vais insister sur cet aspect, il s'agit de magie! Au sens le plus noir du terme...

Le 33... 3x11 !

Le cycle de 11 ans revient souvent en magie. La raison en est que c'est le cycle majeur du soleil (phase qui dure moyennement 11 ans...) et donc (selon l'hermétisme qui sait qu'astres et étoiles ne sont pas uniquement d'ordre physique) que certaines Forces sont susceptibles (au travers de rituels précis) d'être utilisées et orientées vers des buts très spécifiques! Mais croyez bien que sorciers, satanistes et membres des loges noires en sont tout aussi conscients...

Dans cet ordre d'idée on conçoit bien mieux pourquoi l'oligarchie mondiale (je parle ici des véritables dirigeants humains) voulut que ce soit un 11 septembre (1990) qu'un de leur pantins (Georges Bush Senior) énonce frontalement à la face du monde l'émergence d'un Nouvel ordre Mondial ! Comble de l'orgueil, ceci sera solidifié et confirmé via un amendement à l'ONU (concernant la première guerre du golfe), qui porte le numéro...666 !!

On ne s'étonnera pas davantage que c'est 11 ans plus tard, jour pour jour, qu'eut lieu l'attaque du 11 Septembre 2001!

La Magie sacrificielle au Soleil se réalise donc selon des modalités très précises (cosmiques, telluriques, mathématiques, psychiques) : rien n'est laissé au hasard, et surtout pas le fait d'ignorer que l'activité majeure du soleil débute tous les 11 ans ce qui, pour atteindre certains buts bien définis, est nécessaire et amplifie la concrétisation de la demande faite lors de sacrifices ou Rituels...

Rappelez-vous ce qui fut écrit en d'autres lieux : "l'énergie suit la pensée"!! Si donc, à tel moment, un acte magique très approprié permet "d'aligner" votre Conscience (et donc vos éléments) sur une certaine phase systémique, et la possibilité d'un bond vertigineux de cette dite Conscience peut voir le jour (Le Rituel de la Précession des Equinoxes des Théurges-Mages entre pleinement dans ce cadre positif), ou alors, autre direction, on peut user de la puissance générée et concrétisée pour d'autres buts : contraignants et malfaisants (niveau négatif)...

Le 11 est le symbole de la lutte intérieure, de la rébellion et de l'égarement qui en résulte. Il exprime cependant davantage qu'une faute terrestre ou humaine : c'est plutôt l'expression d'un péché cosmique (c'est-à-dire bien au-delà des seules consciences de ce système solaire), une Chute, une erreur qui se répète...

Notons cependant que le 11 en tant que chiffre "pur" n'existe pas, il n'est qu'une octave inférieure du 2 (chiffre de la dualité) ! C'est la 11e lame de l'arcane majeur du tarot : "la force". Pareillement, selon la kabbale, elle correspond à la 11ème lettre de l'alphabet hébraïque " KAPH " (aussi surnommée "la chaîne magique"...) : lettre qui est au service de celui qui a su la condenser (c'est-à-dire l'utiliser au prix de multiples efforts pour ses objectifs...)

Le 11 symbolise l'initiative, le pouvoir, la puissance brut et, de par ces aspects magiques et décidés, s'harmonise parfaitement avec la conscience de personnes sachant ce qu'elles veulent et qui feront TOUT (y compris les actes les plus vils) pour arriver à leur fin... Ce chiffre est donc autant celui du bouleversement que de la ténacité. Cette dernière fut-elle néfaste et méphitique. De fait, dans l'Apocalypse de Saint Jean, l'antéchrist est la 11ème corne de la Bête...

Notons encore que le magnétisme solaire varie, lui, selon un cycle de 22 ans. La polarité s'inverse progressivement jusqu'à obtenir une inversion complète du champ magnétique!! "Coïncidence, et la Nasa elle-même en atteste, le dernier cycle solaire (2012) a atteint une amplitude monstrueuse fin décembre 2012 ! Comme ce fut le cas en 1990 et 2001...

En terme hermétiste (et selon la pensée des Noirs), tout ceci signifie que ce Rituel Solaire a dénaturé des forces inimaginables pour le commun des mortels, et ceci à son seul avantage : toutes ces imposantes énergies relevant désormais (en fonction de l'état mental des opérateurs et des buts qu'ils poursuivaient) du seul Soleil Noir... Connaissant les objectifs des opérants, cela signifie que l'imposant égrégore créé suit donc absolument la voie involutive.

Tout le monde (ou presque) sachant compter, je ne vous ferai pas l'injure de vous donner la somme de 11+22... Pas plus que je n'insisterai davantage sur le terme "inversion"...

Ainsi donc : le premier cycle de 11 ans débute avec la "victorieuse" annonce de Bush Senior (lorsque le cycle solaire est à son maximum), le second débute le 11 septembre 2001 (une fois encore lorsque le cycle du soleil est à son apogée), et le dernier, celui qui "clôt", concrétise au plus haut point et consolide le Rituel méphitique, est le 21 décembre 2012, lorsque le cycle solaire est à nouveau à une amplitude maximale !! Ce dernier rituel de fermeture, qui fait "11", correspond en outre au Solstice d'Hiver, moment où les initiés savent que les Eléments se transmutent et où un "brèche" se crée entre les Plans)...

Le grand cycle de 33 ans (incluant le grand cycle solaire de 22 ans) est terminé...
Du grand art, il faut le reconnaître. Même s'il est dévoyé...

Annuit Cœptis...
Tous les pions sont en place désormais (même si nombre d'entre eux resteront invisibles jusqu'à l'épisode "final")...

3x11...

Un des plus grands rituels qui soit, car (ré)alimenté sans cesse par les forces psychiques d'innombrables hommes qui, grâce à l'appui des médias dominants, sont sans cesse ramenés vers les conséquences engendrées par ce noir cérémonial...

Une merveille de réalisation, il faut bien en convenir, hélas! Et qui a porté très vite les fruits espérés. Très infimes prémices néanmoins en comparaison des objectifs ultimes... Oh combien!

Pour en revenir au nombre 33, doit-on considérer qu'il est "noir"? Ce n'est pas si simple, et d'ailleurs aucun chiffre n'est totalement positif ou négatif : tout est question de polarité et de finalité. Sur l'Arbre de Vie de la kabbale, par exemple, il existe 22 sentiers et 11 chemins d'illumination (avec Daath)... Mais il en est de même sur...l' Arbre de Vie inversé, l’Arbre Kliphotique où les 10 sphères (kliphoth) représentent les Puissances destructrices et où le nombre 33 s’exprime aussi : mais au travers du courant de l’involution !

Car en effet, tout comme il existe une croix inversé, un pentagramme inversé, il existe également un Arbre de Vie inversé! TOUT ce qui est Bon, lumineux et vrai est constamment attaqué et susceptible de subir une inversion. Ceci vaut donc aussi pour les nombres, les concepts, les techniques, les rituels, les valeurs...

Dans l'univers de l'illusion, c'est-à-dire jusqu'au Haut mental, rien n'est véritablement et totalement positif ou négatif! Il s'agit d'une double polarité qui est là pour servir OU desservir l'Evolution. C'est la liberté, l'usage et la route de chacun qui font choix. Comme le Feu qui peut soit éclairer soit brûler. Comme l'Eau qui apaise la soif ou peut nous noyer...

En réalité l'aspect le plus caché du "33", outre tout ce que vous avez pu lire ici sur le sujet, réside dans la la connaissance du Tetrahedron : aussi nommé Merkaba...

J'en écrirai davantage dans un chapitre à venir...

Bien des hommes pensent qu'ils sont le résultat d'une unique et simple continuité biologique qui s'étend sur des millénaires. Mais en vérité ce n'est que la partie émergée de l'iceberg : il y a bien plus. La naissance (ou renaissance) sur cette sphère est un véritable test concernant notre liberté! Que ce soit au travers de l'amour véritable qui débouchera inévitablement sur la vraie Connaissance, ou que ce soit par le biais du Savoir évolutif qui mène, s'il bénéfice d'assises saines, vers l'Harmonie entre tous...

Existe cependant aussi une autre voie... Celle où l'homme, qu'il en soit conscient ou pas, dénature et inverse à son avantage immédiat (mais c'est une véritable perte sur le long terme!) les objectifs divins! A l'instar de certaines personnalités qui préférèrent acheter ce qu'elles nomment la Terre Promise, plutôt que de se montrer digne d'elle...

Il en est de même par rapport au chemin que nous analysons ici : pour nombre d'hommes (la plupart inconscients et méconnaissants, ou bluffés jusqu'à la moelle), l'Evolution ne peut être celle de tous ! Dans leur optique, elle se résume et s'octroie uniquement à quelques-uns (une élite, une oligarchie, des élus, des "connaissants"). Et donc, selon ce dogme inexact voire méphitique, il n'y a aucun mal à repousser, nier, tuer tous ceux qui n'adhèrent pas à cette règle.

Aucune malfaisance non plus à user de moyens et de forces méconnues par la masse ignare, et qu'on considère comme bénéfiques au seul titre qu'elles sont vigoureuses, puissantes et réellement opératives...

Hélas, trois fois hélas, et certains ne s'en apercevront pas avant qu'il soit trop tard, toute lumière aveuglante n'est pas forcément LA Lumière... Et ainsi, pour en revenir où nous étions, TOUS les aspects de cette sphère d'illusion sont susceptibles d'être utilisés dans un sens élévateur ou régressif! Il n'est donc que logique que les séides de l'inversion s'approchent au possible de toute source et forces divines afin de les utiliser à leur avantage. Et ceci en n'oubliant pas de ramener vers eux tout ce qui est positif et rempli de sagesse...

C'est donc pourquoi le Tibet, qui a des liens concrets avec l'Antique Savoir (j'en ai parlé ailleurs), est également une cible de choix pour les maîtres en déviation... Et il faut être extrêmement attentif ou au courant de certains choses pour pouvoir replacer les éléments dans leur juste contexte, car pour le sujet nous occupant il est facile d'être manipulé... Même une partie du peuple tibétain subit les assauts des faux concepts édictés par les rebelles.

Ainsi, à l'instar d'autres peuples asiatiques, bien des tibétains soutiennent l'idée selon laquelle il existerait non seulement un monde souterrain mais qu'en plus ce serait un véritable paradis et, enfin, qu'une ou plusieurs portes permettant d'y accéder seraient actives au Tibet...

Nombreux sont ceux, on s'en doute, qui voudraient accéder à cette contrée merveilleuse. Depuis des siècles bien des gens vivent en fonction de cette "Vallée du Bonheur". Ce lieu porte le nom de SHAMBALLAH et d'AGARTHA (AGARTHY en mongolien).

Même pour divers ésotéristes, cet endroit serait le plus grand centre initiatique du monde, celui où vivent, éternellement, les grands hommes qu'engendra l'humanité! Preuve s'il en est de l'etrême confusion possible... On imagine parfaitement à qui pourrait profiter le crime.

C'est d'ailleurs par l'entremise de certains "connaissants" que le sujet pénètre en Occident. Plusieurs hommes firent connaître oralement l'existence du royaume intra-terrestre. D'autres écrivirent. Parmi les livres édités sur ce thème, quelques-uns ressortent de la masse du vulgaire. C'est le cas de la "Mission de l'Inde en Europe", de Alexandre Saint-Yves d'Alveydre. Il est vrai qu'un mystère entoure déjà la seule rédaction de cet ouvrage...

D'Alveydre assura que de mystérieux asiatiques l'aidèrent à composer le livre. Venus à Paris, certifiait-il, sur ordre du "Gouvernement Supérieur Occulte de l'Humanité... "

Ces écrits sont rentrés dans la légende. Effectivement, Saint-Yves d'Alveydre aurait ordonné la totale destruction de son oeuvre dès sa sortie. Pourquoi ? Conscience d'avoir été trompé ? Il reste que plusieurs exemplaires furent réédités à la mort de l'auteur...

A l'attention de ceux qui n'en ont pas connaissance, et c'est un élément d'une importance certaine, je tiens à préciser que dans tous ses écrits, mais surtout dans "La Mission des Juifs" et "La Mission des Souverains", d'Alveydre développe le thème d'une organisation sociale, politique et surtout pseudo-spirituelle. Cette matière, nous l'avons déjà largement aperçue au travers de certains enseignements et chapitres, elle porte le nom de SYNARCHIE! C'est l'idée maîtresse de toute l'oeuvre citée plus haut : et elle est éloquente. En son temps nous l'avions reliée à sa source (chapitre "eschatologie")... De fait, l'écrivain lui-même ne nous contredit pas :

" Et de même qu'elle a été l'initiatrice des Abramides, c'est encore l'Agartha, qui a rénové partout, au commencement des temps modernes et à travers les ésotéristes judéo-chrétiens, les mille associations développées aujourd'hui sous le nom de FRANC-MAÇONNERIE! "

Ce n'est pas pour nous surprendre...

Rappelons tout de même qu'il s'agit ici de la Maçonnerie qui dénature les fondement positifs et dont les excès actuels, très visibles jettent, par antithèse, une vive lumière sur l'idéal du VERITABLE maçon, ainsi que sur ses valeurs... Qui sait voir, comprendra également!

Mais tout ceci, si vous avez bien compris le sens de ce livre, n'est guère surprenant. On pourrait presque inventer un adage spécifiant : "dis-moi qui tu combats, et je te dirai qui tu es..." On comprendra mieux encore pourquoi TOUT ce qui dans la société altère, salit, corrompt et pervertit l'homme est à placer au crédit final des séditieux! Le lien a été établi (et il le sera encore davantage) entre la véritable source et tous les éléments qu'elle contrôle (pouvoirs politiques, religieux parfois, faussement hermétique (évidemment), médiatiques, intellectuels. Si la chose ne fut pas comprise, je suggère de relire certains chapitres...

A ce propos, et pour appuyer mes propres écrits, peut-être serait intéressant aussi de lire "Bêtes, hommes et dieux", du géologue polonais Ferdinand Ossendowski... Il relate certaines péripéties et rencontres étonnantes faites au cours d'un voyage .

En fait, Ossendowski voulait se rendre aux Etats-Unis (pour fuir la révolution russe de 1917), et son itinéraire l'amena, pour atteindre un port chinois, à traverser une bonne partie de l'Asie. Il est assez troublant de voir que son récit ressemble assez précisément aux écrits de Saint-Yves d'Alveydre. Ils n'eurent pourtant pas des guides identiques. Il y a là plus qu'une coïncidence... En outre, à l'inverse de Saint-Yves d'Alveydre (qui avait de profondes notions d'ésotérisme), le polonais s'intéresse, lui, bien plus à la politique qu'à une croyance religieuse quelconque. Ne saisissant vraisemblablement pas toute la portée de ses écrits (c'est le cas par exemple du monosyllabe AUM) nous ne devons, je pense, cette rédaction qu'au fait qu'il fut profondément impressionné par certains événements! C'est un aspect des choses qui, à mon humble avis, crédibilise et ratifie ce qu'il affirme.

De fait, les deux auteurs insistent non seulement sur la localisation d'une sorte de capitale centrale (sous l'Himalaya), mais aussi sur l'étirement réel de l'Agartha :

" A la surface et les entrailles de la terre, l'étendue véritable de l'Agartha défie l'étreinte et la contrainte de la profanation et de la violation. Sans parler de l'Amérique dont les sous-sols lui ont appartenu dans une très haute antiquité, en Asie seulement un demi-milliard d'hommes connaissent plus ou moins son existence et sa grandeur. "

Nombre de traditions (et certaines hermétistes) soutiennent que ce sont certains peuples responsables de la déroute atlantéenne (ou du Déluge : punition divine résultant de l'aberration et des horreurs humaines) qui pénétrèrent le lieu intra-terrestre. Je vous renvoie au chapitre précédent. Vous pourrez rajouter ce que dit Ezéchiel dans le chapitre 32 de son livre, là où il cite , pêle-mêle, une multitude de personnages qui sont descendus au chéol... Parmi ceux-ci :

"...Mosoch, Thubal ET TOUTE SA MULTITUDE ! "
Encore une liaison claire entre Hom, Gog et la survie dans la contrée souterraine...

Autre point étrange, à l'exception de la charge de l'Elément Terre en soi et la "descente" au sein de la Terre (mais sur un autre Plan, le plan Mental) afin d'y rencontrer les sujets de cet Elément, l'initié s'il veut se risquer et voir ce qu'il existe sur le plan physique au sein du globe, se heurte à une sorte de mur vibratoire : une force qui l'oblige à accepter l'échec de sa tentative! En réalité, pour qui sait, c'est bien plus qu'une force : c'est la nature même d'un esprit qui ne saurait se dévoiler sans dévoiler par la même occasion nombre de ses objectifs, projets et souhaits... J'y reviendrai peut-être.

Autre brève parenthèse à l'attention de ceux qui adhèrent aux convictions suivantes : les membres et adeptes de la véritable Grande Loge Blanche (représentant la Puissance d'Evolution sur cette Sphère) ne se visibilisent qu'à de très rares occasions et jamais pour attaquer qui que ce soit ou dénaturer quelque enseignement que ce soit!! C'est un des traits de leur personnalité auquel il faut prêter grande attention. Ils ne combattent que de fausses valeurs et des idéaux dénaturés mais JAMAIS la personnalité, les groupes, mouvements, religions, mouvances ou églises qui s'en prétendent...

Ils n'ont pas non plus de QG physique sur ce globe : ils sont bien ailleurs...

Tout ceci atteste de manière éminente, mais faut-il encore l'écrire, que tout ce qui cerne le royaume d'en-bas n'a ni sources ni finalités élévatrices pour l'humanité! Et ce domaine intra-terrestre existe bel et bien : il ressurgira d'ailleurs, pour aller à sa perte définitive, lorsque tous les miasmes des ténèbres penseront avoir victoire totale.

D'autres convergences existent : reliant plus encore les éléments analysés à ce qu'en disait le christ en parlant des faux-prophètes et, surtout, par rapport aux signes majestueux qu'ils produiront... Ainsi, les liaisons entre le royaume souterrain, Gog et les OVNI. Ossendowski relate dans son livre l'existence de "chars" mystérieux : les êtres de l'Agartha voleraient dans d'étranges chariots pour aller d'un point à l'autre de leur domaine. Comment ne pas y voir de ressemblance avec ce que nous apprend, au sujet de Gog, un autre prophète biblique ?

" Dans la rue ses chars tourbillonnent, ils se précipitent sur les places, ILS RESSEMBLENT A DES TORCHES, TELS DES ECLAIRS ILS SE PRECIPITENT... " (Nahum 2-5)

Bien sûr, ce pourrait-être le récit imagé d'une attaque rapide. Bien sûr... Mais en établissant le lien avec Gog, en vertu des points examinés jusqu'ici, on est en droit de douter de cette affirmation... En outre, comment doit-on saisir le fait suivant ? :

En 1926, Roerich et son expédition (voir plus loin) se trouvaient près des montagnes de Karakoram (Cachemire) et tous les membres virent soudain dans le ciel clair du matin un disque scintillant. Ce vol fut observé et détaillé par trois paires de puissantes jumelles. Aucun avion ou véhicule connu n'aurait évidemment pu survoler cette partie du monde. Qu'était-ce donc ? Comme moi vous aurez votre propre idée! Notez tout de même encore ceci : à la vue du disque brillant dans le ciel, les lamas qui participaient à l'expédition firent entendre de la voix et s'exclamèrent :

" Voici le signe de Shamballah!"...

En 1967, près de Shillong, province d'Assam, fut également observé un disque tournoyant semblable à celui qu'avait décrit Roerich. Il n'évoluait qu'à 200 mètres au-dessus du sol et plongea ensuite soudainement dans une rivière en produisant dans l'eau un énorme vortex accompagné d'un grand bruit. Il remonta ensuite, volant en zigzag au-dessus de la jungle, pour disparaître dans le ciel...

D'autres éléments semblables, reproduits dans les pages suivantes, attesteront de la proximité du phénomène OVNI et du royaume souterrain! C'est un lien qu'il convient de ne pas négliger évidemment. Il nous offrira d'autres précisions importantes.

De temps à autres, comme il fut écrit plus haut, des êtres se présentant comme les envoyés d'en-bas apparaissent et reçoivent l'adoration (tiens donc...). Ceci n'est pas nouveau. Ce n'est, en fait, que la perpétuation d'un rite qui se perd au fond des âges. Ainsi les empereurs de Chines eux-mêmes, tout-puissants qu'ils fussent, sollicitaient la bienveillance de ceux qui se présentaient alors comme les esprits des montagnes. De nombreuses députations étaient envoyées au-devant d'eux. Ces êtres qui résidaient dans le Nan Chan (sur les monts Kun lun) étaient, il faut le savoir, généralement décrits comme revêtus de corps solides visibles qui, cependant, n'avaient ni chair ni sang... J'y reviendrai plus loin, mais cela doit certainement vous rappeler certaines choses déjà...

Ces immortels des monts Kun Lun sont en fait considérés (bien à tort) comme les sujets de la "Mère Dorée", TARA, déesse du Tibet, du Népal et même d'une grande partie de l'Asie. Son nom se dit aussi KUAN YIN (Princesse du Cœur du Lion)

Pour ce qui est du royaume en lui-même, et j'entends toujours dans son contexte supra-humain, les traditions asiatiques nous disent qu'il est présidé par une hiérarchie restreinte d'êtres supérieurs. On les nomme ARHATS (LO-HAN en chinois), et bénéficient de facultés énormes et fantastiques : par exemple celle de rendre leur corps plus léger ou plus dense, plus petit ou plus grand. Avant cela néanmoins, car il ne faut pas oublier que ces êtres sont exempts de corporalité, ils peuvent se créer, par la volonté, un corps visible tiré de la matière atomique élémentaire, QUI POURRA PARAITRE SOLIDE ET REEL.

Les liaisons avec le phénomène OVNI et ses "occupants" apparaissent ici très clairement...
Il y en aura d'autres...

" Les peuples de la terre doivent pourtant comprendre que le temps DES CRUCIFIXIONS ET DES DOUX PROPHETES PRECHANT AUX FOULES ENTHOUSIASTES est passé!! Nous sommes aux temps des Arhats qui s'exprimeront par des éclairs, du tonnerre et des pluies d'étoiles. L'époque de Shamballah est venue... " (Bêtes, hommes et dieux)

Dans quelque direction qu'aillent les messages (nous le verrons encore amplement dans le prochain chapitre), c'est TOUJOURS le Christ qui est pris comme sujet à écraser! Et bien souvent, comme ici, avec un petit élan négateur victorieux. Ce sentiment est une contradiction déjà signalée antérieurement... D'un côté effectivement les hérauts de l'Agartha prétendent que Jésus, comme d'autres, fut envoyé à partir de leur contrée qu'ils disent lumineuse mais, attitude inversée, ils n'hésitent cependant pas à dénigrer son message, sa personne, sa mission, son église! Singulière disposition... Pourtant, j'insiste, les éléments disséminés pour assimiler le Christ à d'autres pseudo-sauveurs sont fort nombreux, disparates aussi, voire stupides. Mais, apparemment ça ne suffit pas...

Nicolas Roerich, dont nous parlions plus haut, est un peintre russe qui vivait à l'orée du XXème siècle. Il était appelé, peut-être à juste titre, "le prophète de la peinture", car des experts ont très vite constaté que la plupart de ses tableaux étaient des prédictions d'événements à venir. En 1901, par exemple, il expose "la Menace" : représentant de noirs corbeaux qui précèdent des roches grises, une mer sombre et un ciel orageux. Anticipation , a-t-on déclaré plus tard, des horribles guerres du siècle naissant...

C'est en 1914 que Roerich présente la "Lueur sanglante". Ce tableau montre un chevalier, tenant une lourde épée, debout devant un château qui se détache sur un ciel qu'embrasent les incendies. C'est alors que les allemands envahissent la Belgique que le peintre explique la toile : le chevalier est Albert 1er, roi des belges, dans le feu des combats.

Ces éléments sont autant de parenthèses, le point capital de l'existence de Roerich est ailleurs. Il faut savoir qu'il était aussi explorateur et que c'est au cours des années 1925-1928 que l'artiste entreprit un périple à partir de Darjeeling (Inde), à travers l'Himalaya et en traversant la puissante chaîne montagneuse de Kun Lun, pour finalement déboucher sur le désert de Gobi.

Dans la caravane de Roerich était un poney chargé d'un coffre, étroitement surveillé par la plupart des porteurs tibétains et mongols. Cette châsse, en fait, transporte une pierre mystérieuse. C'est Helena Roerich, dans son livre, "La Légende de la Pierre" (Legend of the Stone) qui fait allusion à ce coffre : coffre que son mari a d'ailleurs représenté sur une toile appelée Chintamani :

" Je viens à travers le désert. J'apporte le Calice protégé par le Bouclier. Dedans gît un trésor : le Don d'Orion"...

Cette pierre serait un morceau de celle qui, à Shamballah, rayonne lors de certaines opérations ou rituels! Il faut savoir que, comme le disent les lamas et en atteste Roerich (ayant assisté plusieurs fois à ce phénomène nocturne), des éclairs et des colonnes de lumière sont émises par la Tour de Shamballah lorsque une pierre, une émeraude, est placé à son sommet. Son nom est Chintamani (sanscrit) ou Norbu Rinpoch (tibétain).

Sont-ce ces lueurs que l'ont aperçoit sur certains photos du Pôle Nord ?

Quoi qu'il en soit, la partie majeure de cette pierre serait conservée dans la Tour, mais à l'orée d'une ère nouvelle ou selon la nécessité de créer un nouveau centre de civilisation (OU DE RELIGION!), de petits fragments sont parfois transportés en divers endroits du monde; toujours en "rapport" néanmoins avec le gros de la masse...

Ce culte des pierres jalonne toute l'histoire humaine. Il esquisse de ce fait un "problème"... Faut-il supposer qu'une frange bien spécifique d'entités orienta certaines dispositions intimes décrétant, quand elle le voulu, l'émergence d'un schéma (sociologique, spirituel) distinct ? En tenant compte de certaines données, il semble qu'il faille répondre positivement...

La plupart des traditions ayant bénéficié de contacts avec l'engeance méphitique (ou ceux qui les représentaient) ont des rites issus de ce type de culte, surtout sur le continent américain. Dans l'ancien Mexique par exemple (Temple d'Utlatlan) on adorait une pierre noire (ou verte selon d'autres sources). La tradition péruvienne nous apprend, elle, que la pierre de base ayant servit à la construction du Temple du Soleil du lac Titicaca était noire... Les similitudes existant entre ces deux exemples, choisis parmi bien d'autres, et la pierre noire vénérée par les musulmans à la Mecque ne peuvent apparaître comme étant fortuites! Cette dernière est scellée dans l'angle est de la Kaaba. Ce serait l'ange Gabriel qui l'aurait, pense-t-on généralement, remit à Abraham. Pourtant d'autres sources nous affirment, et plus justement à mon avis, que la genèse historique est inconnue du grand nombre et, surtout, que la pierre représente Ànâhita, c'est-à-dire ASTARTE...

Je rappelle ici que le culte rendu à cette "déesse", dans sa représentation brut et méconnaissante, au-delà des multiples épisodes sexuels scabreux (débauche allant jusqu'aux excès les plus sanguinaires), préconisait aussi (comme c'est "étrange") le sacrifice d'enfants! Quant on sait aussi que ses pseudonymes sont multiples (Ashérat, Ashtaroth, Astar, Asheran), je pense que chacun peut voir vers qui cela renvoie...

Mahomet, en se rendant au Temple où on l'honorait, entourée d'autres pierres et images, n'y toucha pas, après, semble-t-il, recommandations de son guide angélique... Mais est-ce vraiment si étrange ? Les hébreux en outre, c'est un prolongement, rendaient jadis un culte à cette pierre noire qui représentait Meni, déesse de la fortune (Isaïe, 65-11). Or Meni, que les Arabes nomment la Petite Fortune (Kana) était adorée sous la forme d'une pierre par les tribus fixées entre la Mecque et Medine (Coran, 53-19).

La genèse d'une religion n'est pas toujours celle que l'on pense... Ceci étant, l'importance n'est pas là : ce n'est pas la religion en elle-même qui élève, c'est le coeur pur d'un homme et la Grâce (qu'on peut nommer comme on veut) à laquelle il adhère par les actes!!

Pour en revenir où nous étions, Nicolas Roerich, dans son Heart of Asia (Coeur de l'Asie), nous relate encore une chose intéressante, bien que les initiés la connaisse... Il fait allusion au pèlerinage entrepris par un médecin chinois et un yogi népalais dans la Vallée de Shamballah. C'est surtout le chinois, le docteur Lao-Tsin, qui nous intéresse ici, car ses propos se focalisent surtout sur les nombreuses merveilles scientifiques (inconnues de l'homme, parait-il) qu'il vit dans le royaume, mais aussi SUR LES EXPERIENCES COMPLEXES DE FORCE PSYCHIQUE ET DE TELEPATHIE REALISEES A TRES GRANDES DISTANCES! Voilà qui pourrait peut-être nous éclairer et répondre à la question posé dans un chapitre antérieur, à savoir où peut se trouver celui (ou ceux) qui manipule, manoeuvre, oriente, ces formes matérialisées que sont les OVNI.

L'élément ici rapporté est bien connu, rappelons-le, de tous ceux qui avancent sur le chemin grâce à l'hermétisme (surtout s'ils effectuent les exercices de Franz Bardon). Tout ceci rejoint par ailleurs ce qu'en disait Alexandra David-Neel, dans son ouvrage "Avec les magiciens et les mystiques du Tibet", qui rapporte la même chose, mais aussi des explications sur LES MATERIALISATIONS DE FORMES-PENSEES !! Une des bases, sans nul doute, de l'Art magique...

Pour appuyer maintenant quelque peu le pôle matériel de la contrée inférieure, peut-être serait-il bon aussi de s'attarder sur la population et la faune aghartienne. En n'oubliant pas d'observer néanmoins, et avant toute chose, que le chéol de la tradition biblique (hébraïque) peut certainement s'assimiler au domaine d'en-bas, au niveau physique et métaphysique... Car lui aussi, et est-ce vraiment étrange, tourne autour de ces deux extrêmes...

Selon tel profil ce serait le lieu où allait tout homme à la mort ! Obscur et où "les ombres fuyantes" mènent une sorte de reflet de vie sans aucune consistance, en dehors de toute lumière. L'autre tonalité est davantage matérielle. Outre d'être l'endroit où vivent, comme nous l'écrivions, les peuples antiques (une partie de ceux-ci du moins), il semblerait que certains négateurs ou opposants (les traditions l'attestant sont diverses) ont, eux aussi, intégré la contrée inférieure. Pour ne citer qu'un exemple traditionnel, nous lisons (Nombres 16,31-33) :

" Comme il (Moïse) achevait de prononcer toutes ces paroles, le sol se fendit sous leurs pieds, la terre ouvrit sa bouche et les engloutit, eux et leurs familles, ainsi que tous les hommes de Coré et tous ses biens. IIS DESCENDIRENT VIVANTS AU CHEOL, eux et tout ce qui leur appartenait. La terre les recouvrit et ils disparurent du milieu de l'assemblée... "

Le sens littéral serait donc qu'ils seraient descendus vivants au royaume de morts... Ceci ne tient pas vraiment la route! Dans le contexte que nous analysons, par contre, ce n'est pas de moindre importance!

Je vous invite à revoir ce que je spécifiais dans les lignes antérieures, à savoir que ce sont les multiples erreurs et abominations du monde qui déclenchèrent une guerre entre tenant d'une ligne matérialiste, pour la densité et le pouvoir exclusif, face aux spiritualistes, soucieux d'un savoir évolutif et pour tous!

J'écrivais également que cette conflagration énorme amena le monde au bord du gouffre et que si, pour les uns (hermétistes) c'est la résultante d'un chaos généralisé, et pour les autres (fidéistes) l'effet d'une punition divine, le fait reste néanmoins patent et inattaquable : une dégénérescence, une involution atroce (morale ET allant jusqu'au physique) sont les causes qui engendrèrent la conséquence...

...Allant jusqu'au physique...

Souvenez-vous de ce que j'écrivais dans les chapitres "signes dans le ciel" à propos d'une race spécifique d'êtres (engeance difforme et non éthérée) qui entretient non seulement des rapports avec les OVNI mais semble aussi sous la coupe d'entités "supérieures"... Les premiers étant véritablement soumis aux seconds!

Subsiste alors cette question, essentielle. D'où provient cette race dont une grande partie est disgracieuse ? Qui l'engendra ? A la lueur des éléments mythologiques, théologiques et hermétistes, une réponse apparaît, limpide et affreuse à la fois : LA RACE HUMAINE...

Ce n'est que dans ce contexte qu'on comprend parfaitement ce qu'Alveydre livre dans ses écrits, où il affirme avoir vu un modeste échantillon de la faune aghartienne : tels que griffons énormes, "hommes" cornus ou n'ayant qu'un oeil, des êtres aussi avec les pieds comme les sabots d'un cheval ou d'un bouc; d'autres encore : à la langue bifide de la pointe à la racine...

Ce n'est également qu'ainsi qu'on saisit parfaitement ce que dit Ezéchiel en parlant de l'armée de Gog (que nous avons assimilé à la contrée inférieure) :

" Droites étaient leurs jambes, DONT LES SABOTS, SEMBLABLES A DES SABOTS DE TAUREAUX, étincellaient comme du bronze poli... "

Et plus loin encore :

" C'est de la chair de héros que vous mangerez (les vainqueurs de Gog); c'est du sang de PRINCES du pays que vous boirez, BELIERS, BOUCS, TAUREAUX, tous engraissés... " (39-18)

Faut-il encore préciser que tous ces êtres informes furent vu lors de manifestations d'OVNI ? Tout est relié! Hom et son enseignement, Gog, le Septentrion, le Tibet, la punition antique, le royaume intra-terrestre, les signes dans le ciel, les faux prophètes et leurs séides humains...

Nous sommes toujours à l'aspect "punition" sur lequel j'insistai il y a quelques lignes. La catastrophe antique survint effectivement, il faut le rappeler, à cause des nombreuses monstruosités de la terre! Est-ce que cette race n'est pas, par elle-même, une preuve vivante de ces horreurs ? Il est fort probable qu'un des aspects du châtiment soit de faire durer ces difformités physiques... Ces dernières provenant, comme l'attestent maintes injonctions de l'Ecriture, ainsi que nombre de traditions et mythologies, de l'accouplement bestial et des méphitiques et scientifiques altérations de la nature biologique humaine!

La technicité des âges antérieurs, sur laquelle je ne m'étendrai pas ici, est un fait avéré pour tout chercheur, initié et hermétiste! Simplement, comme le savent certains, fut-elle dépravée et noircie, avec l'appui des Séditieux, pour servir des causes et obtenir des effets qui n'eurent plus rien de positif et d'élévateurs.

Si d'aucuns estiment que c'est par pur excès de zèle que l'Ecriture insiste à ce point sur les déviances bestiales (entre bien d'autres Lévitique 18,23 et 20, 15. Deutéronome 27, 21. Exode 22,18) ils n'ont absolument rien compris, hélas... Certains savaient à ces époques, ne fut-ce qu'imparfaitement, ce que généra ce type de faits associé à d'autres perversions et abjections. Quelques-uns connaissant même la source véritable de tout ceci...

Les données concernant le royaume intra-terrestre se mêlent quelquefois, mais elle n'en reste pas moins éblouissante par rapport à l'analyse effectué ici. Ainsi, le naturaliste géographe, et explorateur de l'Asie centrale, Nikolaï Prjevalski, écrivait en 1870 :

" Une histoire très très intéressante, concerne SHAMBALING. Une île placée aux confins de la mer nordique..."
(Voyage en Mongolie et au pays des Tangoutes-1870-1873)


Associées aux informations antérieures, ceci ne peut que les compléter! Gog qui figure et est tout à la fois l'incarnation PHYSIQUE des adversaires est également, nous l'avons noté, assimilé au septentrion. Ezéchiel, comme d'autres après lui, nous indique qu'un jour ce peuple antique assimilé à la race perverse envahira le monde, prolongeant sa route jusqu'à un petit pays du proche-orient. Quant à la voie principale de départ, il s'agit, nous le vîmes, du Pôle Nord...

" Je te mettrai en marche, Gog, depuis l'extrême nord et je t'amènerai sur les montagnes d'Israël... " (39-2)

Des prophètes chrétiens citent également l'invasion de Gog. On ne peut douter que le même Esprit souffle... Saint Méthode par exemple, Evêque et martyr sous Dioclétien, nous relate la fin des premières guerres (mineures) et parle de l'ultime lutte...

" Il s'en suit (après la victoire sur les premiers opposants) une paix admirable, et telle qu'elle n'a jamais été vue. On rebâtit les villes et les prêtres sortent de leur misère. Tandis que le monde ne pense qu'aux plaisirs et aux délices de cette agréable tranquillité, LES PEUPLES DU SEPTENTRION DEBORDENT SUR LA TERRE! "

On soupçonne parfaitement ici l'idée d'un trou! La prophétie de saint Méthode, pour menaçante qu'elle soit prend aussi une portée conséquente. Elle valide, et notablement, toutes les convergences exposées jusqu'ici!

Avant de poursuivre, et pour aider au schéma mental, il convient de revoir la ligne temporelle, sociologique et politique qui déjà se fait jour dans nos sociétés. Nous débuterons donc par cela dans la troisième partie...

CHAOS - TROISIEME PARTIE


Tous droits réservés
Reproduction et diffusion strictement interdite sauf autorisation - Droits d'usage strictement personnel