Voie de Lumière

Cinq grands Paliers, qui s’interpénètrent quelquefois, se reflètent dans la vie de celui qui arpente le Sentier : similaires aux mouvements du Christ !

La première Etape part de la naissance (autrement dit la compréhension et l’émerveillement face au Feu qui habite chacun) jusqu’à “l’âge viril” (c’est-à-dire conscient): trajet faite de recherches, d’accentuation du Savoir, de chutes quelquefois en ce qui nous concerne, mais surtout d’épanouissement.

Le second échelon est le Baptême de ce Feu qui est l’Esprit (et qui confère charismes, zèle et aptitudes) permettant « d’être dans le monde sans être DU monde« … Ce baptême octroie également la motion et les moyens nécessaires pour se perfectionner. L’Esprit Se manifeste plus abondamment dans le coeur de celui qui décide, en pleine liberté, d’oeuvrer pour le Bien général.

Le troisième niveau (qui durera toute la vie) est l’épreuve des tentations (brutales ou plus insidieuses) : ce niveau, qui jouxte la temporalité de l’existence et dont il faut à chaque fois sortir vainqueur, pousse alors concrètement à un partage vers autrui, et active au plus haut point une vie résolument basée sur le Service… Au plus ce Don de soi sera désintéressé et au plus la Transfiguration intérieure prendra de l’ampleur, permettant une relation pouvant aller jusqu’au physique avec des Prédécesseurs (voire avec les Instructeurs du Monde) qui foulèrent le Chemin d’identique manière…

A l’instar de l’Oint, pensées, réflexions, regards et actions se dirigent alors vers la quatrième Initiation, la plus lumineuse mais aussi la plus dure : celle de la Passion…

L’heure est au Sacrifice, à l’Offrande absolue pour l’évolution de l’Humanité ! Cette immolation, certes, n’est pas nécessairement physique mais toutes les composantes inférieures de notre nature sont stimulées afin que s’élève, en vainqueur, la Conscience véritable. Moment d’angoisse, de souffrance et d’effroi qui, selon les auspices de la Providence et la Loi karmique, prend un certain temps : il faut en effet boire la Coupe jusqu’à la lie… C’est durant ces instants que le Monde et ceux qui l’entraînent vers le bas ont pouvoir d’agir avec le plus de force, accentuant la pression sur la trahison et l’abandon des amis, des proches, de la famille. L’Adversaire et tous les antagonistes triomphent et raillent celui qui est désormais dépouillé de toutes choses : il ne reste rien, même Celui à qui l’on s’est uni fait silence ! La solitude extrême amène inévitablement au doute durant un instant qui est personnel : ensuite, dans une abdication confiante, avec la force du mental d’un être qui sait ce qu’il veut et ne démissionne jamais totalement, vient le moment du lâcher-prise positif…

C’est durant la « descente aux enfers » que l’Initié est véritablement conscient de sa victoire sur les forces inférieures (qu’elles soient internes ou externes) : il comprend alors très profondément le Pourquoi universel (et son propre pourquoi individuel). Il est également pleinement conscient de pouvoir aider quiconque en a besoin (comme l’Esprit l’a aidé intimement, et comme les Prédécesseurs le guidèrent extérieurement). Comme ceux-ci, et comme le Christ, il instruit et conduit désormais quiconque souhaite arpenter le Chemin. Et ceci perdurera jusqu’à ce que, enfin, véritablement libéré, il « remonte vers le Père » et devient, par cette cinquième Etape, un Maître : c’est-à-dire un homme fait à l’Image mais subsistant désormais au-delà de la forme, dans la Ressemblance…

Thot Theurge

Ce contenu a été publié dans Hermétisme, métaphysique, Religions, spiritualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *