Esprit christique (et donc rédempteur)

Selon certaines correspondances reçues, il me semble utile de répondre aux multiples et divers questionnements, troubles, pénibilités que d’aucun(e)s subissent en arpentant le Sentier…

Je pense en avoir déjà fait part mais il faut ici le répéter : il est totalement IMPOSSIBLE que le Chemin de la Réalisation spirituelle se conjugue avec une suavité, une douceur et un bien-être continuel ! Comment cela serait-il alors que quiconque progresse sincèrement, et avec le souhait d’une harmonie personnelle tout autant que globale, heurte de front toutes les puissances égocentriques, dominatrices et même méphitiques ?

L’esprit du monde est très loin d’avoir un lien (au-delà la forme que nous devons utiliser ici-bas) avec une quelconque Évolution spirituelle ! Si cela était, nul n’aurait besoin de s’amender, de travailler sur lui, de se discipliner, de maîtriser ce qui se doit… Hélas, et il suffit parfois pour cela d’examiner les « simples » séismes au niveau familial provoqués par un homme souhaitant s’extirper de la matrice mentale érigée ici-bas, chaque pas dirigé vers le Haut (c’est-à-dire le Centre de soi) débouche inévitablement sur une lutte, un conflit voire une véritable guerre. Guerre d’autant plus intense qu’elle engendre, par extension, des souffrances pouvant être très délicates à gérer…

Les raisons sont multiples et, avant d’expliquer comment s’en purger, il convient de les analyser.

Karma et ses agents (je pense spécialement aux Régents saturniens) jouent un rôle significatif dans notre Édification. Car, bien que la chose ne soit pas spécifiée par beaucoup, s’il est vrai que la juste rétribution est une réalité, elle s’additionne d’éléments pouvant, à mesure de notre engagement, atténuer la charge et la densité du fardeau à épurer ! C’est dans cet ordre des choses que l’altruisme et l’amour réel pour chacun ont une grande influence. Souvenons-nous d’ailleurs de la phrase employée par le Christ à propos de Marie-Madeleine (alors que d’aucuns s’étonnaient qu’Il côtoyait une « pécheresse ») : « il lui sera beaucoup pardonné car ELLE A BEAUCOUP AIMÉ « …

N’oublions pas non plus ce qu’écrivait celui qui porta un très bref instant le nom de Franz Bardon :  » Les actes altruistes agissent sur le principe akashique et sont récompensés par l’éveil de diverses facultés occultes ainsi que par la délivrance de charges karmiques« …

Nous voyons donc déjà se dessiner ici une Voie claire, limpide et positive par rapport à l’accablement que peuvent induire les traitements karmiques : ceux-ci peuvent résolument s’atténuer (autrement dit, être ressentis avec moins d’amertume) en fonction de nos élans désintéressés. Point assez méconnu (oublié ou rejeté) alors qu’il est pourtant assez primordial…

Certes, tout ceci ne se fait et surtout ne se ressent pas immédiatement ! En outre, d’autres aspects douloureux viennent même intensifier la gêne existentielle de celui qui aspire à connaître la Finalité exacte de son être…

S’ajoutent en effet aux déplaisirs de la Loi de cause à effets les multiples déviations et incommodités structurelles qui, elles aussi, cherchent à nous maintenir à la périphérie… C’est bien pourquoi nulle route menant à l’Union ne peut s’exempter d’un travail long, assidu, ardent sur l’ensemble des phénomènes qui, en notre sein, sont autant d’obstacles à la Transfiguration !

On ne s’étonnera dès lors nullement que Franz Bardon insiste à ce point sur la nécessaire harmonisation des Éléments personnels, sur la discipline et la maîtrise des véhicules inférieurs (physico-éthérique, astral, bas-mental). Seule en effet une purification intérieure intense, c’est-à-dire une inclination de plus en plus complète vers les Lois universelles (celles-ci n’étant que Cohésion), peut autoriser non seulement l’extirpation mentale de cette Sphère gangrenée par le mensonge mais, également, une hausse significative de nos vibrations et de toute notre nature à un Ordre qui se sert certes de la densité (nous sommes matière dans la matière) mais la transfigure tout autant…

La Loi universelle étant Équilibre absolu, comme elle s’étend partout, en tout et en tous, il est en conséquence hautement compréhensible que les diverses imperfections humaines, du fait qu’elles distendent en quelque sorte la Cohésion qui est active partout, obligent la dite Loi à rééquilibrer les choses en se servant de forces contraires… Quiconque y réfléchit en profondeur saisira assurément que la notion de souffrance, sous ses diverses formes, est synonyme de distorsion entre nos actes et l’Harmonie cosmique… La Connaissance des Règles et des Normes structurant l’Univers est dès lors primordiale : car les afflictions de l’Humanité sont consubstantielles à son ignorance.

Telle aventure n’est cependant pas aisée ! Et les difficultés sont légions : convergeant vers des déchirements intérieurs conséquents, lesquels s’ajoutent en plus aux diverses contrariétés karmiques… On comprend, en conséquence, à quel échelon d’inconvénients, de peines, de tiraillements peut mener (POUR UN TEMPS IMPARTI…) la Quête de la Conscience Éternelle ! Et à plus forte raison en saisissant que d’autres facteurs viennent encore s’y ajouter : tels les assauts des forces noires…

Comme je l’écrivais ailleurs, à peine les Plans subtils sont-ils imprégnés du désir d’Élévation d’un homme, que l’Ombre s’avance… J’ai détaillé dans mon ouvrage précédent sur quels points-clés s’appuient les attaques (je n’y reviens pas ici), mais il me semble important d’insister sur le fait que ces agressions (selon permission providentielle) s’intègrent jusque dans les méandres les plus intimes de l’existence. Et, tout ceci, une fois encore, s’additionne aux péripéties détaillées plus haut : de telle sorte que l’homme souhaitant s’affranchir de ce qui le brime est donc, inévitablement, soumis à d’intenses et douloureuses pressions variant en forme, en caractère et en intensité…

Cette panoplie d’événements n’est aucunement le fruit du hasard : en réalité, détail assez méconnu, c’est la Providence Elle-même (par le biais d’êtres et de puissances adjointes) qui régule, en grande partie, ces situations. Elle ne le fait pas en totalité car, en ce qui concerne par exemple les modifications concernant la structure humaine, notre liberté doit se hisser et attester un « oui » en conscience. Même si certaines routes sont indiquées à l’homme, celui-ci doit toutefois faire un choix et décider de les emprunter… Nulle contrainte n’existe donc ici.

Il reste que cette dite régulation plus ou moins globale est pareillement fondée sur deux aspects. D’abord la nécessité pour l’homme de découvrir qu’il peut, à force d’Union, être réellement maître sur tous les Plans d’existence (comme le Dieu qu’il est en devenir, et en Qui il peut se transformer progressivement). Ceci accentue sa Foi, sa constance, sa vitalité et, surtout, sa volonté… Sans cette dernière, en effet, nul progrès notable et constant ne saurait voir le jour… Ajoutons en outre que ces épreuves permettent également à la Providence (comme à l’homme) le discernement quant au désir profond d’Unité !

Ensuite, tous ces tourments permettent de visibiliser les diverses scories qu’il faille sinon atténuer, au moins maîtriser… Par les multiples tensions exercées dans l’existence et évoquées plus haut, l’homme est à même de s’épurer progressivement et de combattre le mal (en lui et à l’extérieur) d’une manière on ne peut plus féconde : à son avantage et à celui de l’Humanité toute entière… En mesure de l’engagement personnel.

Non, rien n’est ici de l’ordre du hasard : quiconque s’engage avec force et saine aspiration devra certes subir (un temps) les contre-coups de cette détermination, mais c’est justement ceux-ci qui lui permettront d’engranger les plus belles victoires dans l’Unicité ! Mais pour ce faire, il est un verbe dont il faudra toujours se remémorer : TENIR… Tenir face à l’affliction, face à l’erreur, l’ignorance, le rejet, l’incompréhension, le doute éventuel… Il importe donc maintenant de mettre l’accent sur les pistes majeures permettant la chose.

La quadripolarité de notre structure, laquelle fait de chacun un Dieu potentiel, est un élément qu’il nous faut garder à l’esprit en chaque période compliquée ! Si nous croyons que telle est bien la réalité et que notre Destinée est d’ordre très supérieur, qui ou quoi pourrait bien nous troubler au point de nous faire abandonner ? Ce serait un véritable non-sens. D’autant plus si on sait que nul (et tel est bien la vérité) n’est jamais tenté au-delà de ses forces… Ceci ne signifie nullement que personne ne succombe aux afflictions, ne s’interroge ou ne chute ! La chose signale simplement qu’à moins de le penser très personnellement, il n’est personne qui soit abandonné, délaissé, renié ! Cette réflexion irriguera la Conscience et le coeur de tout homme et femme pour qui désarroi ou supplice annihilent parfois toute autre considération et qui, sous les différents coups de boutoir, succombent et fléchissent dans leur implication…

Reste qu’il n’y a véritablement que soi, personnellement, qui puisse lâcher prise ! Grandir, cheminer, s’accrocher ET réussir à passer un cap équivaut à posséder et à utiliser (ou pas) le Feu du Mental : la Volonté ! C’est bien à ce titre que Franz Bardon nous délivra un Enseignement pratique qui place à l’avant la Volonté : source de tous les succès.

Mais la Volonté sans saine orientation n’est pourtant qu’une fausse lueur ! Dira-t-on effectivement que les ignorants, en utilisant ce Feu à leur seuls intérêts, oeuvrent dans une optique altruiste et positive ? Pourtant, eux aussi, exploitent ce foyer… Il convient en conséquence que cette lumière s’utilise dans une direction plaçant le bien-être et l’Évolution du grand nombre au centre ! Là encore les techniques offertes par Bardon (ou d’autres), lesquelles appuient sur la nécessaire Purification, Transfiguration et Harmonisation des corps inférieurs, sont d’importance.

Le brasier de la Connaissance, justement compris, doit également être exactement orienté ! Non en se servant pour soi (l’intelligence retournée est la définition même du mal !) mais au bénéfice de tous. Ce faisant, même les puissances karmiques, pourtant implacables, se dissoudront aussi discrètement que l’air pénètre avec douceur dans nos poumons…

Tout ceci étant assimilé, demeure le problème des forces noires qui, si elles sont parfaitement maîtrisées par la Providence (ou la nature des hommes qui évoluent), reste toutefois très prégnant… Une piste fut évoquée plus haut dans le texte, il faut y revenir pour indiquer deux positions annexes permettant de tempérer les assauts méphitiques.

L’Altruisme et la Compassion véritable (exempts d’utilité uniquement personnelle) sont les pistes qui, exactement exploitées, mènent à une assomption du souhait individuel : lequel est l’Esprit christique et rédempteur…

La Volonté étant parfaitement orientée, elle peut toutefois atteindre des cieux autrement plus sublimes et notablement réduire la Nuisance ténébreuse qui assaille sans cesse !

A cette fin il est non seulement nécessaire d’appliquer avec un maximum de latitude l’Amour-Harmonie mais, puisque cela n’entravera pas la virulence des jaloux métaphysiques, il est primordial que toute chose ressentie, bonne comme mauvaise, joyeuse comme déplorable, soit offerte à la Providence : en Lui demandant de l’utiliser comme Elle l’entend…

Ce n’est qu’ainsi que cesseront, progressivement, les perturbations des princes de ce monde. Car si la Volonté, en présence des douleurs générées par le dynamisme inversé, autorise le REDOUBLEMENT d’efforts et d’actes aimants (ce qu’il faut déjà faire), que peuvent donc réellement accomplir ceux qui cherchent avec avidité notre désespérance face à une offrande existentielle ? Il ne peuvent que se retirer ! Si chaque attaque méphitique génère une riposte humaine amoureuse et passionnée deux fois plus conséquente, ainsi qu’un sacrifice (lié au ressenti) offert à la Providence, le pouvoir de la Noirceur sur les consciences et les vies s’estompera naturellement ! Miser une fois et perdre doublement n’est en effet aucunement lucratif ni gratifiant… Ils ne peuvent espérer une victoire en perdant toutes les batailles !

Il résulte de cette analyse que la Porte d’Or est bel et bien franchissable par qui s’en donne les moyens et oeuvre pour cela avec confiance, constance et abnégation ! Nul ne démarre certes avec les mêmes armes ni avec un identique matériau, reste que TOUS (et les Adeptes, grands sacrifiés pour le monde, le démontrèrent amplement) ont pouvoir (et j’écrirais même « AUTORITÉ« ) pour que le Coeur de notre Logos puisse s’exprimer avec amplitude par notre biais : fut-ce au travers d’obstacles sans nombre…

Si l’Union signifie quelque chose : telle est-elle… Et puisque le Désir Divin ne souhaite que cela, quelles influences, fussent-elles immensément négatives, auraient pouvoir pour l’empêcher d’atteindre Son But ? En réalité, si on est sincère avec soi, il n’est que nous (avec notre bagage antérieur, notre structure incohérente, notre apathie, notre ignorance et nos faiblesses) qui puissions réellement faire obstacle à notre glorieux Destin…

Les multiples sas que doit passer l’homme correspondent, en finalité, aux divers échelons relatifs à la compréhension, à l’acceptation et à la manifestation de l’Essence Divine sise dans la forme…

Compréhension, acceptation, manifestation : toute la Vérité est là ! Quoiqu’en disent plusieurs, et quoi que font ressentir avec persistance les frères de l’Ombre… En réalité, ils ont déjà perdu et le savent très bien ! Car le sage réagira, si besoin, dans un contraire hautement lumineux. Rien, dès lors, ne peut durablement nuire si TOUT est offert pour l’Avancement de l’Humanité !

Offrez votre journée dès le réveil.
Offrez votre nuit avant le sommeil.

Offrez-vous ! La véritable Magie est le don de soi : et elle brise, à terme, toute négativité…

Harmonie
Thot Théurge

http://www.theurgie.com

Ce contenu a été publié dans Hermétisme, métaphysique, Religions, spiritualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *