WWW.THEURGIE.COM


Franz Bardon

Franz Bardon, dont les ouvrages ont été traduits en français par Alexandre Moryason, est sans doute l'un des plus grands Maîtres à s'être incarné sur Terre dans l'histoire récente. La mission d'Amour qu'il accepta de remplir, dans des circonstances parfois terribles et en assumant pleinement le karma de l'âme qui lui avait cédé son corps, témoigne de l'immense compassion qu'il éprouve pour ses frères humains.

Franz Bardon naquit officiellement le 1er décembre 1909 à Katherein, près d’Opava en Tchécoslovaquie, et mourut le 10 juillet 1958 à Brno. En réalité, il semble bien qu’il ait appartenu à une étrange catégorie d’êtres que les anglo-saxons désignent sous le nom de « walk-in », et qui échappent au processus habituel par lequel tous les humains s’incarnent et meurent. Ils font partie de ces Êtres réalisés que la Kabbale nomme «Ischim» ou «Seigneurs de Malkout». Ce sont des âmes libérées de toute dette karmique, qui ne prennent une forme humaine que lorsque le Conseil de la Fraternité de la Lumière leur confie une nouvelle mission dans le plan physique.

L’âme d’un Ischim se serait ainsi introduite dans le corps physique d’un jeune garçon déjà âgé de 14 ans, du nom de Franz Bardon, avec pour mission de transmettre à travers lui les clés de la véritable Connaissance Initiatique au monde.
Franz Bardon a révélé dans son livre « Frabato » (Frabato fut le nom de scène qu’il utilisa dans la première partie de sa vie, abréviation de Franz Bardon Troppau Opava) qu’il s’était incarné dans ce corps d’un garçon déjà âgé de 14 ans afin de pouvoir devenir le guide spirituel de son père, Victor Bardon, ce qui faisait également partie de la mission qui lui avait été assignée.
Lorsque cet extraordinaire transfert de conscience se produisit, personne en dehors de Victor, qui était clairvoyant, ne le remarqua. Et à partir de cet instant, celui-ci vécut l’incroyable expérience de recevoir l’enseignement d’un Maître spirituel qui n’était autre que son propre fils.

L’acceptation de s’incarner dans un corps déjà au seuil de la puberté représentait pour cet Ischim un immense sacrifice, car il dut non seulement se charger du karma de celui qui avait été le fils de Victor Bardon jusqu’en sa quatorzième année, mais également trouver à cette âme une incarnation de substitution, plus favorable que celle qui était alors la sienne.
C’est la raison pour laquelle Franz Bardon dut tout au long de sa vie affronter les terribles épreuves liées à ce karma dont il avait accepté de se charger, notamment la torture et la déportation durant de longs mois dans un camp de concentration.

Dans la première partie de sa vie, Franz Bardon essaya d’éveiller la société de l’entre deux guerres à la spiritualité en démontrant, sur différentes scènes d’Europe et principalement en Allemagne, la puissance de la pensée, sous couvert de prestidigitation.
Il fut combattu avec acharnement par les mages noirs de la Loge FOGCC (Freimaurerischer Order von Golden Centurium, c’est-à-dire l’Ordre Maçonnique de la Centurie d’Or), qui a pour objectif le triomphe du mal sur notre planète.
La FOGCC comporte 99 loges disséminées à travers le monde, et Hitler lui-même était membre de l’une de ces loges. Il offrit à Franz Bardon un poste très élevé dans l’administration du IIIème Reich, à condition qu’il l’aide à gagner la guerre grâce à ses pouvoirs magiques. Mais il refusa de l’aider et fut ainsi soumis durant de longs mois à d’abominables tortures, puis envoyé dans un camp de concentration.


Après la libération, et alors qu’il se trouvait en état de décorporation, c’est-à-dire de dédoublement, son être spirituel s’étant dissocié de son corps physique, il reçut d’Urgaya (le grand Commandeur de la Loge Blanche) la mission de révéler à l’humanité « les trois premiers feuillets du Livre de la Sagesse ».
Il se retira alors du monde et écrivit coup sur coup trois livres, sensés correspondre chacun à l’un de ces « trois premiers feuillets ».

Comme l’avait souligné Dieter Rüggeberg, ancien éditeur de « Frabato le Magicien », l’extraordinaire biographie de Franz Bardon, les Loges Noires et les Ordres secrets maléfiques sont une réalité. Leur objectif est l’asservissement des populations de notre planète au Prince de ce Monde, auquel elles sont soumises par un pacte. Nous ne connaissons que trop la raison de la chose... L’évolution chaotique de l’histoire actuelle, les guerres, le terrorisme, la haine, la décadence morale sont évidemment (et hélas grâce à la sottise et l'ignorance de l'homme) leur oeuvre. Il faut cependant bien comprendre qu’un pouvoir magique ne peut être vaincu et remplacé que par un autre pouvoir magique, pas par un coup d’état ni par une élection soi-disant « démocratique ». Ce n'est par exemple pas un hasard si Winston Churchill fit en public le signe "V" (signe Franc-Macon par excellence): ceci afin de contrer la charge séculaire induite dans le salut nazi...
C’est pourquoi aussi la présentation au monde par Franz Bardon des principes, lois et méthodes qui régissent le passage du monde visible et physique vers les sphères lumineuses de la Création, peut aider chaque homme et chaque femme de cette planète à réaliser le but ultime de son incarnation actuelle : découvrir qu’il est lui-même Dieu, qu’il est Un avec Son Amour, Un avec Sa Lumière et Un avec Sa Toute-Puissance. Que cet homme partage ensuite les fruits de son Evolution à ses frères, et bien des choses pourraient changer...

La lecture des ouvrages de ce Maître spirituel assez méconnu, venu s’incarner au siècle dernier pour faciliter la transition de l’humanité vers l’Âge d’Or, sera, à n’en pas douter, une grande source de bénédictions pour ceux qui viendront y puiser leur inspiration.
L'extraordinaire somme de connaissances théoriques et surtout pratiques qu'il a laissée aux étudiants de la Science Sacrée qu'est la Magie, selon les instructions de la Divine Providence, constitue l'un des enseignements les plus complets, les plus élevés et les plus sûrs pour les Occidentaux. Nous ne pouvons qu'encourager tous les étudiants à le mettre en pratique avec application et constance. Rappel de sa vie
1909 1er décembre : Naissance de Franz Bardon à Troppau (en allemand) / Opava (en tchèque) en Tchécoslovaquie, de Viktor et Hedwika Bardon.
1923 Un Grand Etre incorpore le véhicule physique de Franz Bardon pour servir de Maître au père de celui-ci, Viktor Bardon, et pour contrecarrer l'action des forces noires qui se déchaînent à cette époque. L'âme de Franz Bardon reprend le chemin de l'incarnation ailleurs. Le Grand Etre qui occupe désormais ce corps doit assumer le lourd karma de l'âme qui a accepté de lui céder ainsi son véhicule physique.
1937 4 janvier : Naissance du fils de Franz et Marie Bardon, Lumir.
1941 Il commence à étudier officiellement la médecine à Münich.
1945 Libéré des camps de concentration, il rentre en Tchécoslovaquie et ouvre un cabinet de médecin-naturopathe.
1949 Il est arrêté par les communistes pour charlatanisme et condamné aux travaux forcés. Il est libéré au bout de deux mois après avoir simulé une crise d'épilepsie.
1956 Publication du premier feuillet du Livre de la Sagesse, correspondant à la première Lame du Tarot ( Le chemin de la véritable Initiation magique ), ainsi que du deuxième feuillet, correspondant à la deuxième Lame du Tarot ( La pratique de la Magie évocatoire ).
1957 Publication du troisième feuillet du Livre de la Sagesse, correspondant à la troisième Lame du Tarot ( La clé de la véritable Kabbale ).
1958 26 mars : Il est arrêté pour "préparation illégale de médicaments".
10 juillet : Il meurt, après trois jours de terribles souffrances, d'une inflammation du pancréas, à la prison de l'Hôpital de Brno, en Tchécoslovaquie.